A la gloire de l’armée, de la police et de la gendarmerie…

Les images ont tourné en boucle dimanche sur les chaînes d’infos. Des agents de police se faisaient sauvagement attaquer par les gilets jaunes à Paris. Emoi national. Moi, je ne serai pas aussi gentil…

Les articles de la Communauté Seinomedia sont réalisés par les abonnés Speaker et ne sont pas tenus de correspondre à la ligne éditoriale de Seinomedia.fr. Les contenus ci-dessous sont donc de l’entière responsabilité de son auteur et ne sauraient engager celle de Seinomedia. Vous aussi, vous souhaitez vous exprimer librement sur l’actualité qui vous semble importante ? Découvrez Seinomedia Speaker à partir de 4,99 € !

Le syndicat de policiers Vigi a bien résumé la situation dans un tweet que j’ai trouvé je ne sais où. Il disait en gros qu’arrêter les terroristes faisait partie de leur boulot mais qu’apaiser un mouvement social était celui des politiques. Oui, j’applaudis la police, la gendarmerie et même l’armée quand elles arrêtent des terroristes. Que ce soit leur travail ou pas, leur courage est à souligner. Pour ce qui est de taper et gazer des manifestants, je suis moins fan. Surtout qu’il n’y a pas de courage à violenter des gens sans défense, à arrêter des passants ou à leur piquer leurs gants au prétexte qu’ils pourraient faire office de lance-pierre.

La police attaquée ? Que font les gendarmes ?

Si je ne me posais pas de questions sur la nature de ceux qui ont répondu, je me réjouirais que le peuple se rebelle enfin contre ceux qui le violentent. Après tout, pour en revenir aux images de ce week-end, il faut regarder la vidéo en entier. Les policiers ont envoyé des grenades lacrymo gratuitement sur des gilets jaunes qui ne faisaient que marcher en rang. Peut-être qu’il y avait du grabuge ici ou là. Je ne m’en tiens qu’aux images qu’on a surinterprétées à la télé.

Oui, la police gaze, frappe, “flasballe”, arrête, maltraite les méchants manifestants depuis le 17 novembre. Il n’y a qu’à voir l’odieux piège tendu par la police et la gendarmerie devant le commissariat du Havre le 8 décembre. L’article de Seinomedia et les vidéos qui vont avec parlent d’eux même. Oui, j’appelle ça un piège.

Bien sûr qu’il y a des violences. Mais pour être dans les manifs, les casseurs comme on les appelle ne se cachent pas beaucoup… Ce ne sont d’ailleurs souvent que des gamins qui n’attendent que les forces de l’ordre pour semer le désordre. Si la police ou la gendarmerie n’attaque pas, il n’y a pas de violence. Et ces casseurs sont bien déçus.

Pourquoi glorifier les forces de l’ordre ?

Je me pose plutôt des questions sur le traitement réservé à toutes ces forces depuis l’arrivée de Macron. Les dérives policières, tout le monde les connaît maintenant. Mais on passe. C’est pour le bien de la Nation. On a transformé le ministère de la défense en ministère des armées pour montrer qu’on était à fond derrière elle. On lui dédie une émission de télé avec Michel Drucker, les politiques multiplient les déclarations d’amour. Même le général De Gaulle n’a pas osé. La police n’a besoin que d’une journée pour obtenir des avancées sociales alors que les gilets jaunes se battent depuis plus d’un mois. Sans compter les syndicats qui ont échoué plusieurs fois ces 10 dernières années.

Oui, nos policiers, nos gendarmes, nos soldats font un travail formidable. Ils ont du courage, ils prennent des risques que peu d’entre nous oseraient prendre ne serait-ce que pour protéger nos proches. Mais les bonnes actions ne doivent pas servir à cautionner les mauvaises. Le symbole ne doit pas effacer la face sombre.

Pour ma part, je ne me réjouis pas de vivre dans un pays qui porte haut la gloire de ses forces armées. Notre désir à tous est de vivre heureux dans un monde en paix. La police, la gendarmerie et l’armée ne doivent servir qu’à maintenir la paix, à nous défendre. Qu’on les respecte, qu’on souligne leurs qualités, qu’on les remercie de leur engagement est la moindre des choses que nous puissions faire. Mais elles ne sont en aucun cas les étendarts de notre Nation. L’Histoire et même l’actualité ne nous ont pas appris à apprécier ce type de méthode… Et si c’est devenu le cas, c’est que le désir de bonheur des gilets jaunes est incompatible avec la paix que nos dirigeants veulent instaurer…

Un petit partage ?
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Avatar

GegeR

“On résiste à l’invasion des armées, on ne résiste pas à l’invasion des idées.” (Victor Hugo)
View all posts by GegeR →

12
Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis
3 Auteur
Jam76GegeRSofiane Auteurs récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivre la conversation  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sofiane
Master

Tu comprends que les gilets jaunes veulent le bonheur maintenant ? Ya pas longtemps, tu disais le contraire…

Jam76
Invité
Jam76

Très bonne analyse. Effectivement, on peut rendre hommage au courage de la police et de la gendarmerie lorsqu’il s’agit de défendre les citoyens, ce qui est leur rôle et ce pourquoi ils existent. Par contre, on peut se poser des questions quant à l’application pure et simple d’ordres qui ne rentrent pas dans le cadre de leur mission et quant à l’utilisation de grenades lacrymogènes, flashball, canons à eau et autres moyens utilisés contre ses concitoyens sans retenue et violemment.
Cette violence de la police contre la population qui manifeste pacifiquement n’est pas prët de s’arrêter au vue des dernières nouvelles puisqu’il est annoncé un appel d’offres pour l’acquisition de 450 LBD40 à répétition, des armes qui peuvent tirer jusqu’à 6 balles en caoutchouc en rafales (policeetrealites.com).
On ne peut pas dire que le gouvernement oeuvre pour l’apaisement.
Quand on sait les problèmes auxquels sont confrontés les policiers et les gendarmes depuis des années comme e manque de matériel, des locaux insalubres etc… et le montant de nos impôts qui a été dépensé dans cette répression. La France ne tourne pas rond !

Jam76
Invité
Jam76

GegeR je parlais d’un manque de moyen récurrent avant le mouvement des gilets jaunes…

Jam76
Invité
Jam76

Je trouve cet article très ambigüe : quelle est votre position ? Pour ou contre les violences des forces de l’ordre qui ne sont plus des gardiens de la paix comme autrefois sus-désignés à l’encontre des manifestants gilets jaunes pacifiques (et je ne parle pas des casseurs non gilets jaunes, histoire de ne pas dévier du fond du sujet) ? Impatiente de vous lire cher Monsieur.

Sofiane
Master

Tu parle trop @geger… Meme au Havre maintenant, y a des violences alors que je n’en ai jamais connu depuis la crise de 1995… La police tape, les gilets jaunes tapent aussi, c’est le chaos !!!!