Le Havre : Les syndicats manifestent le 19 mars en live

Après une journée du 5 février "satisfaisante" du point de leur point de vue, l'intersyndicale CGT, FO, Solidaires et FSU du Havre à la quelle s'associe l'UNEF suit le nouvel appel à manifester lancé pour le 19 mars. Et c'est à suivre en live dès 10h.




Vous devez être un abonné Seinomedia Reader pour consulter ce contenu ! Pas encore de compte ? Devenez un abonné Seinomedia !

Déjà un compte ? Connectez-vous !

(de g. à d.) Mathieu Santus (CGT), Stéphanie Rio (FSU), Maryvonne Houssay (Solidaires), Jean-Claude Lebourg (CGT), Alain Parisse et Yves Cozic (Solidaires)

Des revendications déjà connues

Pour cette grève du 19 mars, les syndicats se sont mis d'accord sur une liste de revendications qui n'est pas sans en rappeler d'autres. En effet, on y retrouve des demandes de longue date vis-à-vis du pouvoir d'achat comme l'augmentation des salaires à 1 800 €, la revalorisation des modes de calcul des rémunérations des fonctionnaires ou encore la réindexation des salaires et retraites sur le coût de la vie. Toutefois, d'autres sont un peu plus récentes. Ainsi, l'opposition à la répression des manifestations est étendue depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Auparavant, elle était surtout limitée à l'action syndicale. Enfin, des mesures sociales sont aussi réclamées par l'intersyndicale comme le retour de la retraite à 60 ans ou une meilleure égalité de traitement salarial entre les femmes et les hommes.



Les enseignants en masse dans la rue ?

Si rien ne filtre quant à l'ampleur espérée de la mobilisation au Havre, la FSU prévoit une forte présence des enseignants mardi 19 mars. D'après Stéphanie Rio, ce devrait être particulièrement vrai pour les professeurs des écoles.

"Ça va être très suivi dans les écoles. On devrait avoir 50% d'écoles fermées ou avec une majorité de grévistes"

Les raisons du mécontentement ? La loi voulue par le ministre de l'Education Nationale Jean-Michel Blanquer : la loi pour une école de la confiance. Mais le syndicat d'enseignants conteste aussi la manière dont le dédoublement des classes de CP et CE1 se déroule. D'après Stéphanie Rio, celui-ci se fait au détriment des autres niveaux. De plus, l'appel du 19 mars demande aussi le rejet de toutes les réformes concernant lycées et étudiants. Qu'il s'agisse de la réforme du baccalauréat ou l'augmentation des frais d'inscription pour les étudiants étrangers à l'université. Mais il n' s'agit pas des seuls rancoeurs d'après Yves Cozic (Solidaires), notamment au lycée.

"Le lycée Claude Monet a été reçu hier au rectorat. Ce que l'on constate, c'est qu'il y a un quota d'heures toujours plus important à fournir avec moins de postes affectés dans les établissements"


"On ne sait pas ce qu'il se passera le mois prochain"

Justement, cette multitude de revendications prend le risque de dilluer l'objectif de cette manifestation. D'autant plus que chaque corps concerné agit de son côté. Mais il s'agit ici de coller au mieux au climat social d'après les syndicats.

"Il y a une multitude de manifestations. Ça prouve qu'il y a un mécontentement. Il y a un enfumage du gouvernement et des médias. Pour le moment, on sent qu'il y a une attente... Mais par rapport aux mouvements sociaux, on ne sait pas ce qu'il se passera le mois prochain..." (Yves Cozic)

D'ailleurs, cette recrudescence des mouvements sociaux auxquels il faut ajouter celui des gilets jaunes a mis en avant des mobilisations moins fortes qu'attendues. Des manifestations qui ont même laissé apparaître des divisions, parfois. Le tout a tout de même été atténué par le rassemblement du 5 février dernier qui a réuni 3 000 personnes selon la police et 7 000 au Havre selon les syndicats.

"Personne ne court après personne. Certaines revendications se croisent entre CGT et gilets jaunes mais il y a des divergences qui font qu'il n'y a pas d'organisation en commun (...) On espère un maximum de gens du public et du privé dans la rue. Gilets jaunes, retraités, fonction publique et même au-delà" (Mathieu Santus, CGT)

Le rassemblement est prévu mardi 19 mars à 10h aux abords de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Havre. Et nous, on sera là pour suivre ce qu'il s'y passe en live ci-dessous.



Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Un petit partage ?
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    8
    Partages
Avatar

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 8 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →

Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivre la conversation  
Me notifier des