MAIS QUE VEULENT CGT ET FO ?

2/06/2017 – Les 3 500 manifestants CGT et FO avaient fait grand bruit lors du dernier Conseil Communautaire de la CODAH. Dans tous les sens du terme, d’ailleurs. Mais qu’est-ce qu’il se passe au fait ? On vous explique tout ça.

CONTENU EDITORIAL

Une intervention au Conseil Communautaire de la CODAH le 30 mars pour protester contre la mise en place du RIFSEEP. Une autre beaucoup plus percutante lors de la séance du 18 mai contre les nouveaux ratios d’avancement de grades. Depuis, un préavis de grève a été déposé sur la période des 500 ans du Havre par les syndicats CGT et Force Ouvrière (FO). Des actions ont déjà eu lieu mais d’autres sont encore à venir pendant les festivités. Que sont donc ces RIFSEEP et ratios si clivants ?

A lire: Un Conseil WTF

QUE REPROCHENT CGT ET FO ?

Le RIFSEEP, c’est le Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des sujetions, de l’Expertise et de l’Engagement Professionnel. Ca concerne les primes annuelles. Celui-ci a été mis en place en 2014 via un décret. Depuis, il est progressivement déployé dans les administrations territoriales jusqu’en 2019. Quant aux ratios, il s’agit du nombre maximum d’agents pouvant être promus chaque année dans une catégorie supérieure. En effet, la fonction publique territoriale est divisée en 3 catégories: A, B et C. Ce nombre est revu chaque année.

Alors que les primes étaient négociées en interne et à parts égales, le RIFSEEP prévoit une grille de base selon les catégories. Ainsi, la CODAH a proposé et voté le 30 mars une prime de 30% des 4 000 € mensuels possibles pour les catégories A soit 1 270 €. Une somme à laquelle ne peuvent prétendre les catégories B et C soumises à un indice plus bas. La CGT et FO demandent donc que toutes les catégories soient alignées sur ce barême.

Mais c’est bien la révision des ratios d’avancement qui a mis le feu aux poudres le 18 mai. En effet, le Conseil Communautaire y vote l’abaissement du taux d’agents de catégories C promouvables à 30% ou 40% selon les postes pour 2017 et 2018. En 2016, ce taux oscillait entre 40% et 100%. Les catégories B et C ne sont pas impactées.

DIALOGUE ROMPU POUR LA CGT ET FO

Les discussions reprennent entre syndicats et institutions territoriales que sont la CODAH et la mairie du Havre vendredi 2 juin. Ceci suite à la manifestation des territoriaux au Conseil Communautaire donc. Mais aussi suite à celle du 24 mai devant la mairie suite au refus de Luc Lemonnier, alors futur maire, de les recevoir. De plus des menaces d’actions sont brandies par la CGT et FO pendant les festivités des 500 ans du Havre. Mais les négociations passées ont été mal digérées par les représentants syndicaux lors des 5 réunions réalisées. Notamment pour Valérie Alves, co-secrétaire de la CGT CODAH.

“Lors des négociations, nous étions trois syndicats à avoir voté contre ces changements: CGT, FO et CFDT. Et ça a été voté quand même”

Du côté des maires de l’agglomération, ce sont bien évidemment les communistes qui sont montés au créneau. Comme Christine Morel (Harfleur) mais aussi et surtout, Jean-Paul Lecoq (Gonfreville l’Orcher).

“Moi, quand je demande comment ça se passe à la CODAH, on me dit que tout va très bien. Eh bien on le voit là, tout ne va pas bien”

LA VILLE ET LA CODAH TIENNENT BON

Pourtant, chez les partisans de la réforme, on minimise. Maria-Dolores Gautier-Hurtado, maire de Saint-Martin du Manoir et vice-présidente de la CODAH chargée des ressources humaines, en vantait même les bienfaits le 18 mai.

“Le nombre d’agents promus sera plus élevé avec les nouvelles règles prévues dans la délibération qu’avec les anciennes règles (…) Pour le grade d’adjoint technique principal 1ère classe, 24 agents à promouvoir avec les nouveaux critères contre 17 avec les anciens critères”

Des chiffres contestés par la CGT. Le syndicat fait d’ailleurs savoir qu’il n’est pas opposé au fait que les ratios des catégories A et B restent inchangés. C’est le fait que cette réforme s’applique aux plus fragiles. C’est en tout cas comme ça que l’a expliqué Valérie Alves lors de son intervention au Conseil Communautaire du 18 mai.

“Nous contestons les propositions des catégories C qui concernent le plus grand nombre d’agents et de bas salaires qui, je vous le rappelle, ont déjà subi le gel des salaires pendant 7 ans”

Les discussions reprennent ce vendredi 2 juin. Les syndicats de la Ville et de la CODAH attendront le prochain rendez-vous pour manifester. Ce sera le 13 juin.

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →