UPTOWN: THEATRE ET MUSIQUE SE (RE)MARIENT

7/04/2017Uptown fait son retour au Havre du 27 au 30 avril prochains. Toujours sous l’égide du Tetris et du Théâtre des Bains-Douches, le festival agrège de nouveaux acteurs de la ville haute. Une façon de faire montre des richesses de ces quartiers, d’y faire venir le public tout en proposant un programme original.

Le programme complet

La 3e édition de Uptown se donne encore pour objectif de faire migrer musique et théâtre de leurs lieux de prédilection. Ca peut paraître un peu élitiste comme ça mais finalement, c’est très simple: faire des concerts dans un théâtre et représenter des pièces dans une salle. Mais si ce festival ne revient que pour la 3e fois, sa génèse est plus ancienne. Franck Testaert, le directeur du Tetris, y revient pour expliquer le format actuel de Uptown.

“Uptown, c’est une collaboration de 3-4 ans entre le Tetris et le Théâtre des Bains Douches. Mais ça a commencé bien avant. Les Bains-Douches avaient déjà mis en place des échanges du même type avec le Cabaret Electric. Puis, quand on a ouvert le Tetris, on s’est ouvert sur tous les arts vivants. Donc on a repris l’idée en 2014″

A partir de là, le nom de l’événement s’est imposé de lui-même pour Ludovic Pacot-Grivel, directeur des Bains-Douches.

“Tout ce qu’il se passe là-haut, c’est up town (en ville haute ndlr)”

Et pour Franck Testaert, la situation géographique de l’événement n’a pas été choisie juste pour faire un anglicisme.

“On est à proximité du Théâtre des Bains-Douches, du Bastringue… ça fait un triangle des bermudes culturel en ville haute”

D’autant qu’à ce “triangle des bermudes” se sont ajoutés d’autres partenaires au fil des éditions. Ainsi, la compagnie Akté s’est jointe à l’événement. Ensuite, ce fut au tour du Bastringue puis du Val Soleil du Havre “car il y a beaucoup de logements sociaux dans le quartier et c’est important de faire un travail de terrain” d’après Franck Testaert. Cette année, c’est l’association Du Grain à Démoudre qui s’y associe.

UPTOWN VEUT DECLOISONNER LES GENRES ET LES GENS

Une prog' très politique

L’objectif de Uptown n’est pas de se fixer un quota de public à atteindre. Pas de tout de suite du moins. Pour Anne-Sophie Pauchet, fondatrice de la compagnie Akté, un travail de fond doit être envisagé avant d’en arriver là.

“Ce qu’on veut, c’est décaler les habitudes des gens et surprendre”

Ludovic Pacot-Grivel abonde. Car cette problématique est liée à l’architecture culturelle du Havre. Avoir cette démarche, c’est aussi participer à son développement.

“Les publics sont très cloisonnés. Ils vont soit au Tetris, soit au Volcan soit aux Bains-Douches. Donc l’objectif, c’est d’ouvrir les intérêts de publics attachés à des lieux différents. C’est très compliqué mais quand ça marche, c’est hyper intéressant”

Finalement, le festival Uptown est le fruit de cette réflexion. Franck Testaert s’en est aperçu au moment de l’implantation du Tetris au fort de Tourneville. Destiné à devenir LA salle dédiée aux musiques actuelles du Havre, le lieu s’est d’abord heurté au scepticisme. Surtout comparé à la situation du Cabaret Electric, près du Volcan, qu’il devait remplacer.

“Quand on a dit que le Tetris allait se trouver au fort, les gens trouvaient que c’était loin, qu’il fallait monter alors qu’en fait, c’est le centre géographique du Havre ! Et il y a une vie culturelle autour qui est très différente de ce qu’on trouve en ville basse avec le Volcan ou le Théâtre de l’Hôtel de Ville. Finalement, c’est aussi un moyen de faire monter les gens”

Vous l’aurez compris, pour découvrir les 6 représentations de Uptown au Havre, il faudra monter en ville haute. Il se tient du 27 au 30 avril. Il reste donc un peu de temps pour s’entraîner. Avant, peut-être, de pousser jusqu’à Caucriauville dans les prochaines années.

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →