UNE MOZAIK ET DES MUSIQUES

1/06/2017 – Le festival Mozaik revient au Havre pour une 8e édition. Du 19 au 23 juillet, une quarantaine de concerts vont rythmer le quotidien des Jardins Suspendus. Et que les artistes soient connus ou pas, le mot d’ordre est clair: la qualité.

CONFERENCE DE PRESSE

Les plus et les moins

C’est en terrain connu que se retrouveront les habitués du festival Mozaik aux Jardins Suspendus du Havre. En effet, la configuration reste la même que les années précédentes avec 2 grandes scènes et un café musique. Car après plusieurs années d’évolution, la Ville se met en tête de le pérenniser. Pour cela, elle peut compter sur un événement à la réputation grandissante et aux multiples atouts.

MOZAIK, UN FESTIVAL BIEN HAVRAIS

Avec le lancement du plan Vibrer au Havre en octobre 2016, il était naturel d’y intégrer Mozaik d’après l’adjoint au maire chargée de la culture. Ainsi, le festival participe à l’ambition du plan qui est, entre autres, d’amener la musique dans les quartiers. Et mettre en avant les musiques du monde au Havre n’est pas un acte anodin pour Sandrine Dunoyer.

“On voulait installer les musiques du monde parce que ça appartient à notre identité (…) On a quand même au Havre une population d’origine sénégalaise de 10 000 personnes. Donc c’est une sorte d’hommage qui est rendu”

C’est pourquoi toute la soirée d’ouverture sera dédiée aux musiques africaines avec Mory Kante et Le Nouveau Bal de l’Afrique Enchantée. Les artistes locaux ne sont pas en reste puisque Big Band à part ou Shubni font partie de la programmation. C’est une ambition du Havre pour Sandrine Dunoyer. D’ailleurs, la fête de la musique sera le parfait exemple du virage donné par Vibrer au Havre.

“La fête de la musique, ce seront 80 formes de musique. Ce sera aussi un test pour voir comment valoriser les jeunes groupes qui méritent un coup de pouce et comme y inviter les enfants”

Car les enfants sont aussi une cible de cette édition de Mozaik. Ce n’est pas une nouveauté, l’événement se veut convivial et familial. Mais là encore, une compagnie havraise a été appelée: Sac de Noeuds. Elle a mis  un bal des merveilles axé sur l’univers d’Alice au Pays des Merveilles.

 UNE MOZAIK POUR ATTIRER

Donc pour se pérenniser, il faut l’intégrer encore plus dans la vie locale et élargir son public. Et là, il n’y a pas que la population locale qui est visée. Certes, le cadre connu des havrais les attire mais il est aussi attractif pour les populations exétérieures. Notamment en terme de sécurité. Il s’agit d’un lieu fermé où les contrôles sont très faisables.  Mais il y a aussi le prix qui est attractif pour Jérôme Le Bay, directeur des événements festifs et culturels à la Ville du Havre. Comme l’an dernier, il est de 10€ la journée et 30€ pour les 5 jours. Quant aux moins de 13 ans, c’est gratuit.

“Quand on peut voir 40 concerts pour le prix d’un à Paris, les gens viennent au Havre”

Il s’agit aussi là de justifier l’augmentation du prix d’entrée de Mozaik qui était de 2€ la journée lors de sa création. Celle-ci a permis de permettre la vente de billets dématérialisés en dehors du Havre dans des points de vente connus et fréquentés.

Mais la grande force de Mozaik pour Sandrine Dunoyer reste sa programmation. Une programmation dont la réputation commence à s’installer dans l’esprit des visiteurs habitués ou potentiels.

“Quand on vient à Mozaik, on ne connaît pas nécessairement les artistes programmés mais on sait que ce sera bien”

Une façon aussi de remettre en avant le plan Vibrer au Havre qui organise son travail sur 3 axes: la générosité, la qualité et le rayonnement.

Le festival Mozaik se tient aux Jardins Suspendus du Havre du 19 au 23 juillet 2017. Toutes les informations et programmation sont ici.

Sur la photo: Sarah Lenka, Malted Milk et Toni Green, Mory Kante