Un Eté au Havre : nos sens en éveil

Et si pour cette 3e édition d’un Eté au Havre vos 5 sens étaient sollicités ? À partir du 29 juin prochain, des installations investiront des lieux bien connus des havrais. L’occasion de les redécouvrir différemment.



[membership level="0,2"]
Vous devez être un abonné Seinomedia Reader pour consulter ce contenu ! Pas encore de compte ? Devenez un abonné Seinomedia !

Gratuit
0€ TTC

Brèves Seinomedia

Lire les articles des abonnés

vidéos courtes

Lire les commentaires

Reader
4,99€
mois

Profil personnel

Articles Seinomedia

Live Seinomedia

Sondages Seinomedia

Brèves Seinomedia

Lire les articles des abonnés

Vidéos courtes

Commenter

Lire les commentaires

Speaker
4,99€
mois

Profil personnel

Publier vos photos, vidéos...

Publier vos articles

Rencontrer, échanger

Forums

Messagerie

Brèves Seinomedia

Lire les articles des abonnés

Vidéos courtes

Commenter

Lire les commentaires

[/membership]

[membership level="1,3"]A lire: Un Eté au Havre : une édition 2019 prometteuse ? [/membership]

[membership level="1,3"]

Des oeuvres qui prennent de la hauteur

Tels deux phares illuminant un océan de havrais, les cheminées EDF sont devenues des membres à part entière de la ville. Souvent rejetées et incomprises, elles ont eu la vie bien difficile. La tendance s’est pourtant inversée il y a deux ans. En effet, grâce au travail d’illuminations réalisé le long des cheminées, elles sont devenues nos Tour Eiffel locales.

Et si les parisiens rougissent déjà de jalousie, c’était sans compter sur le travail d’Antoine Schmitt “Electric Life”. Ce dernier sera visible dès la soirée de lancement, et promet un véritable spectacle de lumières.

Les cheminées d'EDF illuminées au Havre
Les cheminées de l'usine EDF illuminées lors de 2nde édition d'un Eté au Havre

 

[/membership]



[membership level="1,3"]A lire: Un Eté au Havre : quand art international et insolite font la paire [/membership]

[membership level="1,3"]

Bien qu’elle se rapproche presqu’autant d’un phare, elle est plutôt comparée à la petite soeur de Empire State Building, l’église St Joseph. Et c’est cette dernière qui accueillera l’oeuvre sonore de Susan Philipsz : Oceangate. L’artiste écossaise a en effet choisi l’église pour y installer ses mélanges sonores variés et immersifs. Les plus malins auront donc saisi que le thème portera autour des sonorités marines.

Alors on dit adieu à la bonne vieille technique d’écoute du coquillage et on quitte la plage direction St Joseph !

L'église St Joseph qui accueillera Oceangate
L'église St Joseph accueillera l'oeuvre sonore de Susan Philipsz

[/membership]



[membership level="1,3"]

Des résultats encourageants

Direction le Fort de Tourneville pour cette dernière escale. Du 29 juin au 8 septembre, le Tetris lancera sa deuxième édition d’Exhibit!. Au programme : une exposition autour de la sensibilité ainsi que la construction d’une oeuvre participative.

Pour son exposition “En Série”, Nils Völker jouera avec l’emploi de matériaux légers. Son but? Créer un parcours d’oeuvres imitant des mouvements de respiration.
Le Fablab - l’atelier de fabrication du Tetris - proposera quant à lui plusieurs ateliers pour découvrir cet antre de la création. Un cycle de conférences autour du numérique prendra également place pour prolonger l’expérience. Rendez-vous les 4 et 5 juillet pour y assister !
Enfin, dès le 29 juin, Niklas Roy - artiste allemand - lancera son projet d’oeuvre participative “20 Windmills”. Un concept promouvant une approche fait-main très utilisée par l’artiste.

L’occasion de redécouvrir le Fort de Tourneville, devenu un véritable centre culturel !

[/membership]

Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Un petit partage ?
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    12
    Partages
  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivre la conversation  
Me notifier des