SYNDICATS: LA RESISTANCE S’ORGANISE

7/06/2017 – Calendrier de mobilisations chargé pour les syndicats du Havre. En effet, pas moins de 5 actions sont prévues dans les 15 prochains jours. Mais ceci leur paraît nécessaire au vu de la politique menée par le président de la République.

CONFERENCE DE PRESSE

L’intersyndicale CGT, UNEF, Solidaires du Havre se place dans la lignée de ce qu’elle avait annoncé le 8 mai. A savoir son opposition au président de la République fraîchement élu Emmanuel Macron. Même si la FSU est en désaccord avec l’intersyndical pour la mobilisation du 8 juin, elle fera bien partie du rassemblement pour les 4 autres prévues d’ici le 22 juin.

A lire: Une manif pour marquer le coup

LES SYNDICATS DEJA EN GREVE ET DANS LA RUE

A lire: Une loi travail XXL

Dès le 8 juin donc, les salariés de la métallurgie sont appelés à faire grève. Initiée par les syndicats du secteur, elle devrait toucher les sites havrais de SIDEL, Safran Nacelles, Dresser Rand et Fourré Lagadec. Un rassemblement est ensuite prévu le 9 juin devant le siège de l’Union des Industries de la Métallurgie (UIMM) de Normandie. Cependant, le 8 juin ne sera pas qu’une journée de grève. Ce sera aussi l’occasion pour l’intersyndicale de manifester devant les locaux de la République En Marche (REM). Mais pas que d’après Reynald Kubecki, co-secrétaire de la section CGT du Havre.

“Ce sera un rassemblement devant la permanence dans l’espoir de rencontrer certains représentants locaux. Notamment ceux qui se présentent comme députés afin qu’ils expliquent leur démarche aux salariés”

S’ensuivra ensuite un nouveau rassemblement le 19 juin, probablement à Franklin. Toujours dans l’optique de montrer cette opposition à la politique annoncée par Emmanuel Macron. La date n’a d’ailleurs pas été choisie au hasard. Ce sera au lendemain des élections législatives.

“Autant sur la loi travail, il y avait des parties un peu floues quand elle a été lancée, là c’est clair. Faciliter les licenciements, précariser le travail, diminuer les droits syndicaux et aligner tout ça sur le public” Reynald Kubecki

Tout ça pour s’organiser progressivement et créer un véritable rapport de force. Un rapport de force qui devrait être engagé par une journée de mobilisation nationale le 22 juin prochain.

LES PREOCCUPATIONS LOCALES DES SYNDICATS

A lire: Que veulent CGT et FO ?

Mais il n’y a pas que la future loi travail qui préoccupe les syndicats. Par exemple, les agents territoriaux du Havre et de la CODAH sont appelés à manifester le 13 juin devant la mairie. Il s’agit du deuxième round de négociations concernant les ratios d’avancement et modifications de primes. Les syndicats ont déjà pu rencontrer le maire du Havre Luc Lemonnier le 2 juin. Mais il y a eu de “mauvais retours” d’après Reynald Kubecki. Puis, dès le lendemain, un car est affrété à 10h pour se rendre à la Cour d’appel de Rouen. Un rassemblement sera organisé en soutien à un militant poursuivi depuis les manifestations contre la loi travail de 2016.

Sur la photo: (de g. à d.) Roselyne Mabille (Solidaires), Reynald Kubecki (CGT) et Yves Cozic (Solidaires)

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →