Prison au Mont-Gaillard : la ville du Havre va consulter

Les habitants du Mont-Gaillard s’organisent pour s’opposer au projet de prison dans leur quartier. Mais la Ville du Havre annonce mardi 9 avril qu’une consultation est organisée.

Série de consultations en vue

La nouvelle est tombée via un communiqué mardi 9 avril dans l’après-midi. Le maire du Havre Jean-Baptiste Gastinne va consulter la population sur le projet de structure d’accompagnement vers la sortie de prison (SAS) au Mont-Gaillard. Celle-ci fait suite au rassemblement des riverains samedi 6 avril devant le site apparemment retenu.

“Le projet de SAS dans le quartier du Mont-Gaillard soulève des questions légitimes, de vives inquiétudes et parfois même une forte opposition des riverains et plus globalement des Havrais (…) J’ai ainsi demandé aux services de la Ville d’organiser des rencontres dans les prochains jours pour échanger avec eux sur ce projet”

Jean-Baptiste et les services de la Ville devraient ainsi prendre le relais de l’Etat. Pourtant, une réunion organisée par la sous-préfecture a bien eu lieu jeudi 4 avril. Même si elle a fait l’objet de critiques de la part des habitants.

“La réunion publique organisée par la sous-préfecture n’ayant pu se dérouler dans de bonnes conditions et répondre aux attentes des participants, j’ai décidé de les consulter directement” (Jean-Baptiste Gastinne)

3 consultations devraient donc être prochainement menées. Auprès des “proches riverains” des actuelles écuries Anquetin, mais aussi du côté des directeurs d’écoles et parents d’élèves puis des associations oeuvrant au Mont-Gailard.



Une position à prendre

Dans ce communiqué, la Ville indique avoir proposé plusieurs terrains au ministère de la Justice pour accueillir ce centre. En effet, d’après la municipalité, celui-ci a sollicité Le Havre après l’annonce du plan d’urgence carcéral. Un plan présenté par la ministre Nicole Belloubet en septembre 2018.

“Le site des écuries Anquetin au Mont-Gaillard est celui qui réunit le plus de critères répondant aux besoins de l’Etat (superficie de la parcelle, installation en ville, à proximité des transports en commun, facile d’accès). En effet, si les détenus ne sortent pas de la SAS, beaucoup de professionnels (éducateurs, professionnels de santé, professeurs, partenaires associatifs,…) viennent à la SAS” (communiqué)

Certes, des réactions diverses ont émané de la majorité municipale ce weekend. Cependant, ce communiqué assure qu’aucune posture officielle ne sera tenue avant les conclusions de ces consultations.

“l’issue de ces rencontres, dont elle partagera les conclusions avec l’Etat, la Ville sera en mesure de prendre position sur le projet de SAS au Havre




Et vous, croyez-vous en ces consultations ? Participez au vote des abonnés et expliquez votre point de vue en commentaire !

Vous devez être un abonné Seinomedia pour participer au vote ! Pas encore de compte ? Devenez un abonné Seinomedia !

Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Un petit partage ?
  • 103
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    103
    Partages
  •  
    103
    Partages
  • 103
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Avatar

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 8 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →

1
Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis
1 Auteur
Sofiane Auteurs récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivre la conversation  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sofiane
Master

Le nouveau maire n’écoute même pas les élus. Alors les habitants…