UNE SAISON CULTURELLE CÔTE MUSIQUE

22/08/2017 – L’Espace Culturel de la Pointe de Caux de Gonfreville l’Orcher dévoile sa saison culturelle 2017-2018. Une programmation qui se veut équilibrée entre théâtre et musique, certes. Mais les têtes d’affiche sont bien musicales avec notamment Arthur H et Jil Caplan.

PROGRAMMATION

L’Espace Culturel de la Pointe de Caux (ECPC) s’est placé depuis sa création comme un lieu phare de l’activité culturelle sur le territoire. Des animations qui ne se cantonnent plus seulement au Havre et sa scène nationale ou son Théâtre de l’Hôtel de Ville. En effet, même Harfleur avec son équipement de La Forge propose une programmation riche. Mais l’ECPC est bien l’alternative avec une programmation de bon calibre. D’ailleurs, cette saison 2017-2018 ne s’annonce pas comme faisant exception à cette règle.

A lire: L'ECPC explore tous les champs

SAISON CULTURELLE OUI, MAIS SURTOUT MUSICALE

En effet, les programmations de l’ECPC ne proposent pas que des concerts. Les représentations théâtrales entre autres figurent aussi en bonne place. Cependant, c’est bien sur ce volet que les têtes d’affiche se trouvent. Ainsi, on retrouve en premier lieu Arthur H qui arpentera la scène de Gonfreville l’Orcher le 16 février. Mais il n’est pas le seul à attirer l’attention parmi les dates proposées.

Le public peut aussi être intéressé par la venue de Jil Caplan le 19 avril. La chanteuse révélée par Tout ce qui nous sépare en 1991 revient avec un 8e album d’inspiration jazz manouche: Imparfaite. Il a été réalisé par le guitariste des Innocents Jean-Christophe Urbain, qui l’accompagne sur scène. Enfin, Matthieu Boogaerts sera aussi de la partie dès le 6 octobre. C’est là aussi son 8e album qui l’emmène en tournée: Promeneur. Révélé par Ondulé en 1995, il a ensuite beaucoup oeuvré dans l’ombre en écrivant notamment pour Vanessa Paradis.

Pour finir, toujours dans le registre purement musical, la scène de l’ECPC accueillera aussi le Big Band Christian Garros le 2 décembre. Les 16 musiciens emmenés par Philippe Carment et Rémi Biet feront montre de leur maîtrise du swing. Une réputation qui n’est d’ailleurs plus à faire depuis près de 35 ans. Le tout en mêlant subtilement leur sens du rythme aux mélodies des cuivres et du piano.

DU SON MAIS PAS QUE DANS CETTE SAISON CULTURELLE

Mais la saison culturelle de Gonfreville l’Orcher n’explore pas que la musique pure. En effet, plusieurs dates la mettront à l’honneur sans en faire un simple concert pour autant. C’est d’ailleurs dans cette veine qu’elle débute dès le 30 septembre avec Les Divalala. La 2e création du trio comique aux allures de pin-ups nous emmène sur le parcours de femmes faisant face à une rupture amoureuse. Le tout en chansons en se basant sur la variété française pour en réarranger le répertoire. Une façon de faire que l’on pourrait retrouver aussi chez les Fouteurs de joie le 15 mai prochain. Si leur spectacle Des Etoiles et des Idiots prend bien l’allure d’un concert, leur scénographie emprunte énormément au théâtre. Que dire d’autres de 5 gais lurons chantant en allemand sous la boule à facette d’un restaurant chinois ?

Toutefois, l’aspect musical de cette saison culturelle de l’ECPC peut prendre des allures beaucoup plus lointaines. C’est ainsi le cas de In the Middle par la troupe des Swaggers Crew le 10 octobre. Le groupe de dans hip-hop attise pourtant la curiosité puisqu’il est exclusivement féminin. Et ce en plus d’être mené par Marion Motin qui a collaboré avec Madonna ou Stromae par le passé. Enfin, même le cinéma s’y met et ce sont les jeunes Du Grain à Démoudre qui vont le prouver lors de leur festival annuel. Ils organisent en effet un ciné-concert le 18 novembre. A cette occasion, la fanafare de rue des Fils de Teupuh sont chargés de mettre en musique deux films muets de Buster Keaton.

Toutes les informations sur la programmation et les réservations sont à retrouver ici.

Photo: Arthur H (crédit Ville de Gonfreville l’Orcher)

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →