L’Imaginearium accueillent deux jeunes artistes havrais

Deux jeunes artistes havrais s'exportent à Saint-Jouin-Bruneval pour une exposition mariant photographie et poésie. L'occasion de découvrir les talents d'Élodie Ameline aux commandes de l'image et de Quentin Pestel en moulin à vers.

22 photos, 10 poèmes

Photos et poèmes ? Poèmes et photos ? C'est la grande question qui se dégage de cette exposition dévoilée le 2 août 2019. Est-ce la poésie qui donne son sens aux images qui l'accompagnent ou l'inverse ? Qui guide l'autre ? Pour les deux artistes, il semble que la question n'ait jamais été tranchée et ce dès le lancement de leur collaboration.

"C'est Élodie qui m'a proposé le projet. Elle savait que j'écrivais et m'a fait part de son envie de travailler avec moi sur un projet commun" (Quentin Pestel, poète)

"Quentin a flashé sur une de mes photos que j'avais postée sur les réseaux. Il m'a demandé s'il pouvait écrire un poème sur ma photo et c'est parti comme ça" (Élodie Ameline, photographe)

Ces discussions débutées fin 2016 aboutissent donc à ce projet "Écrire la lumière". Même si ce titre fait plus référence à l'un des deux mediums utilisés qu'à un thème dédié à l'exposition. Ainsi, 22 photographies prennent place durant le mois d'août à l'Imaginearium de Saint-Jouin-Bruneval accompagnées de 10 poèmes. 2 à 3 d'entre elles font référence à un texte et représentent aussi bien des paysages que des portraits dont la portée est voulue universelle par son auteure.



Le visiteur au coeur de l'expo

Car pour Élodie Ameline et Quentin Pestel, il s'agit bien de ne surtout pas guider le visiteur selon leur propre vision. Non, au contraire, il s'agit de lui laisser le plus de liberté possible. C'est en tout cas comme ça qu'est pensée la disposition des oeuvres d'après Quentin Pestel.

"Durant l'exposition, toutes les photos correspondantes aux textes sont accrochées au mur avec, en-dessous de chaque photo, une citation du poème auquel elle se rapporte (...) Toutefois, les poèmes seront lisibles en intégralité via des classeurs rendus disponibles par nos soins. Ainsi, le spectateur sera libre de concevoir lui-même son parcours d'exposition"

photographies, parcours, le spectateur est donc invité à se faire sa propre idée du travail qui lui est présenté et jusque dans la relation entre poésie et image. C'est du moins ce que souhaite Élodie Ameline.

"L'idée, c'est de se faire sa propre idée justement. Quentin a écrit ses poèmes sur mes photos et j'ai fait des photos sur ses poèmes. En assemblant ces deux médiums, nous créons une vision d'ensemble. C'est une interprétation de l'autre. Le fait de ne mettre qu'une citation au mur donnera plus de liberté aux spectateurs qui pourra compléter avec les poèmes complets également mis à disposition"

L'exposition "Écrire la Lumière" de Quentin Pestel et Élodie Ameline est visible chaque week-end du mois d'août 2019 du vendredi au dimanche de 11h à minuit à l'Imaginearium de Saint-Jouin Bruneval. Le vernissage est prévu vendredi 2 août à 18h. L'entrée est gratuite.



Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Un petit partage ?
  • 135
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    135
    Partages
  •  
    135
    Partages
  • 135
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Avatar

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 8 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →

Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivre la conversation  
Me notifier des