REINVENTER LA SEINE DEVIENT CONCRET

17/01/2017 – Le comité Réinventer la Seine qui regroupe les villes du Havre, Rouen et Paris a dévoilé les 72 projets retenus en décembre dernier. 174 dossiers avaient été déposés en 2016 pour réaménager de façon innovante les bords de Seine.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le jury Réinventer la Seine est composé des villes du Havre, Rouen, Paris et HAROPA ainsi que de partenaires aussi bien institutionnels qu’économiques. Le 13 janvier, il a rendu public les 72 projets retenus pour réaménager 23 des 41 sites ciblés par les collectivités. 174 projets avaient été présentés en 2016 pour ce qui constitute la première vague de Réinventer la Seine.

LH-O, petit parmi les gros

25 PROJETS EN NORMANDIE POUR REINVENTER LA SEINE

Si c’est à Paris que le plus grand nombre de dossiers ont été déposés avec 47 projets, la Normandie en retenu 25 autour de Rouen et du Havre. 15 projets sont d’ailleurs en lice pour les 6 sites proposés: le canal du Havre-Tancarville, le belvédère du cap de la Hève, le hangar O, l’hébergement sur l’eau, la presqu’île Frissard et le terrain sur Port 2000. Une seule candidature a été retenue au sujet des abords du canal Le Havre-Tancarville, celui du quai des jumeaux mené par TECTRA Architecten bvba tout comme sur le terrain de Port 2000 où Bogaert Architecture porte un projet nommé “belvédère”. Les 4 autres sites sont mis en concurrence. La presqu’île Frissard suscite la convoitise de quatre porteurs de projet, l’hébergement sur l’eau de 5 tandis que le hangar O et le belvédère du cap de la Hève verront leur destin basculer entre deux projets chacun. L’annonce finale des projets retenus aura lieu au début de l’été 2017.

Hangar O: Le Havre a-t-il déjà choisi ?

Le jury Réinventer la Seine a souligné “la grande qualité des projets” à la hauteur du projet initial, celui de “redonner à la Seine la vitalité qu’elle mérite.

“Sports nautiques et créations flottantes, aquaponie et agriculture sur l’eau, architecture éphémère et résiliente, itinérance et approche multi-site… les 72 projets finalistes constituent un kaléidoscope d’usages et de constructions inédits, sur l’eau ou sur les berges.”

Les 72 finalistes ont maintenant 4 mois pour développer leurs propositions. Le rapport à l’eau et donc la Seine et ses canaux sera la piste privilégiée par les porteurs de l’appel à projets.

Crédit photo: DXR, An overview of Rouen as seen from the Point de Vue de la Côte Sainte-Catherine,  Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →