PS: UNE STRATEGIE CONTRE LA TEMPÊTE

31/03/2017 – Gêné par Emmanuel Macron à sa droite, grignoté par Jean-Luc Mélenchon à sa gauche, Benoît Hamon mène une campagne difficile. Au Havre, le PS veut pourtant adopter sa stratégie. Objectif: parler programme et propositions.

CONFERENCE DE PRESSE

Contrairement à ce que l’actualité nationale peut laisser penser, le Parti Socialiste (PS) du Havre affirme que la campagne se passe bien. Depuis la présentation du programme présidentiel de Benoît Hamon, 40 000 ont été distribués sur l’agglomération havraise. Et ils s’ajoutent aux 80 000 tracts et documents qui s’y sont substitués en son absence. Un bon point qui fait dire à Matthieu Brasse, secrétaire de section PS du Havre, que la stratégie du candidat à la présidentielle doit être poursuivie au niveau local.

“Comparé à ce qu’il se fait en ce moment, nous, on fait le choix de parler politique, de parler programme, de parler propositions. C’est ce que fait Benoît Hamon”

LE REJET MACRON

Le Havre derrière Hamon

Pour Matthieu Brasse, les ralliements socialistes au candidat Emmanuel Macron (En Marche) sont minîmes. Pourtant, ce n’est pas l’impression qui est donnée au niveau national. Cela dit, Laurent Logiou considère qu’au regard du programme, il n’y a pas d’ambiguité possible.

“Emmanuel Macron dans son projet, déjà il n’est pas cohérent et surtout, c’est un projet de droite. Comme on dit, quand on est au centre, on n’est ni de gauche, ni de gauche”

Cette remarque est d’ailleurs appuyée par Nacéra Vieublé, conseillère départementale socialiste, qui rappelle que Emmanuel Macron attire aussi des élus de droite Les Républicains. Un fait qui est beaucoup moins commenté dans la presse.

LE PS ET LA TENTATION MELENCHON

Cela dit, pour les élus socialistes havrais, la présence du candidat En Marche pose clairement une autre question. Celle de l’union de la gauche, notamment avec Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France Insoumise.

“A partir du moment où Macron est devenu le candidat du centre, ce serait normal qu’il n’y ait qu’un seul candidat pour incarner la gauche” Laurent Logiou

Seulement voilà. En meeting mercredi  mars au Havre, Jean-Luc Mélenchon a encore affirmé qu’il refusait tout ralliement à Benoît Hamon. Au vu de la dynamique actuelle du candidat socialiste, le contraire est-il plus raisonnable à envisager ? A ce sujet, Laurent Logiou se montre prudent.

“Vous savez, il y a 3 semaines dans les enquêtes d’opinion, c’était Hamon devant et Mélenchon derrière. Il y a toujours 50% d’indécis. Aujourd’hui, c’est Mélenchon qui est devant donc ce qui était impossible hier le serait aujourd’hui”

Pourtant le temps presse. Le premier tour de la présidentielle arrive dans trois semaines. Et les propositions de Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon rompent avec l’environnement global de la campagne. Nada Afiouni, conseillère départementale de Montivilliers, l’explique du moins comme ça.

“On peut objectivement voir qu’on a une plateforme commune avec la France Insoumise sur 80% du programme. Nous avons des programmes de gauche face à plein d’autres alternatives de droite, du centre et d’extrême-droite”

Mais même si un rapprochement, quelle que soit sa forme, est souhaitable pour les élus havrais du PS, l’essentiel est ailleurs. Cependant, cela n’empêche pas Laurent Logiou de rêver.

“Comme il y a une surprise tous les jours, on peut encore espérer. Mais comme on soutient Benoît Hamon, il faut faire la campagne la plus dynamique possible, aller au contact des habitants, leur présenter le projet et leur dire de comparer”

On en revient au programme donc à défaut de penser à une alliance qui n’arrivera probablement jamais. La faute aux egos, sans doute, mais aussi, un petit peu aux appareils politiques. En attendant, ce sera “programme contre programme” comme disait l’autre.

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →