LE PÔLE METROPOLITAIN PREND CONSEIL

3/04/2017 – Le pôle métropolitain de l’Estuaire a procédé à son premier conseil vendredi 31 mars au Havre. C’était l’occasion d’élire son président et ses vice-présidents. Mais aussi de définir ses grands axes de travail tout en réaffirmant des ambitions autres que celles des métropoles existantes.

D'où viens-tu ?

Le Conseil Métropolitain de l’Estuaire s’est réuni pour la première fois au Carré des Docks du Havre vendredi 31 mars. Il compte les 10 intercommunalités membres du Pôle Métropolitain de l’Estuaire. A savoir la CODAH, Caux Estuaire, Caux Vallée de Seine, Fécamp Caux Littoral, Criquetot L’Esneval, Campagne de Caux, Lisieux Normandie, Coeur Côte Fleurie, Honfleur-Beuzeville.

Comme prévu, c’est Edouard Philippe, maire du Havre et président de la CODAH, qui en a été élu président. Il était le seul candidat. Le pôle métropolitain étant un syndicat mixte, cette charge ne s’ajoute pas à ses deux executifs locaux. Cela lui aurait été interdit par la loi sur le non-cumul des mandats. Il est accompagné de 10 vices-présidents dont notamment Jean-Claude Weiss (Caux Vallée de Seine) et Philippe Augier (Coeur Côte Fleurie).

LES ELUS DU PÔLE METROPOLITAIN DE L’ESTUAIRE

Edouard Philippe (CODAH): président
Philippe Augier (Coeur Côte Fleurie): 1er vice-président
Jean-Claude WEISS (Caux Vallée de Seine): 2ème vice-président
François Aubey (Lisieux Normandie): 3ème vice-président
Marie-Agnès Poussier-Winsback (Fécamp Caux Littoral): 4ème vice-présidente
Benoît Gatinet (Roumois Seine): 5ème vice-président
Bertrand Girardin (Caux Estuaire): 6ème vice-président
Jean-Paul Lecoq: (CODAH): 7ème vice-président
Nicole Perevost-Godon (Pays de Honfleur – Beuzeville): 8ème vice-président
Franck Remond (Campagne de Caux): 9ème vice-président
Florence Durande (Criquetot-l’Esneval), 10ème vice-présidente

Le Conseil Métropolitain a aussi procédé à l’élection de 5 membres du bureau s’ajoutant aux élus précédents. Deux sont issus de la CODAH (Gilbert Conan et Francis Sellier). Ils accompagnent Virginie Carolo (Caux Vallée de Seine), Bernard Aubril (Lisieux Normandie) et Gilbert Mabille (Fecamp Caux Littoral).

A BUDGET MINIME, COMPETENCES RESTREINTES

Se créer un avenir

Le Pôle Métropolitain de l’Estuaire s’est doté d’un budget de 493 000 € dont 214 000 € fournis par la CODAH. Son fonctionnement est assuré par trois salariés à temps partiel. Pour Edouard Philippe, ceci s’explique par son pouvoir restreint.

“Ca ne peut pas être une tranche de mille feuille. Ce n’est pas une institution qui finance, qui règlemente, qui prélève, qui prescrit. On est dans la coordination. C’est une structure légère qui coordonne des politiques publiques et qui impulse sur des sujets de réflexion d’intérêt commun”

Car non, le Pôle Métropolitain de l’Estuaire n’est pas une super communauté d’agglomération. C’est un regroupement d’intercommunalités dont l’objectif est de coopérer. Coopérer est d’ailleurs sa principale raison d’être d’après son président.

“En matière d’attractivité et de tourisme, réfléchir à l’échelle de l’estuaire de la Seine, c’est plus malin que de réfléchir chacun de son côté. On a d’ailleurs adopté un vœu de Philippe Augier qui demande à ce que le pôle métropolitain se rapproche de la Région Normandie pour tout ce qui est relatif à l’organisation de la France à l’exposition Universelle”

Puisque l’on aborde l’attractivité, parlons-en (un peu). Ce premier Conseil Métropolitain a aussi été l’occasion de définir 5 grands axes de travail. L’attractivité donc sera piloté par Philippe Augier et Marie-Agnès Poussier Winsback. Quant à François Aubey et Jean-Claude Weiss, ils s’occuperont du développement économique. Jean-Paul Lecoq et Nicole Prevost-Godon gèreront les dossiers liés au développement durable tandis que le pôle mobilité est confié à Franck Remond et Benoît Gatinet.

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →