Pavillon Bleu : le ciel est bleu, la mer du Havre moins mais tout va bien

Pour la 21e année consécutive, Le Havre obtient le label Pavillon Bleu. Attribué par l’association Teragir le 22 mai dernier à Plouhinec, ce label est un véritable gage de qualité.

Qu’est-ce que c’est déjà le Pavillon Bleu ?

Le Pavillon Bleu c’est un beau bébé né en 1985. Depuis il a grandi et a multiplié ses actions en France et dans le reste du monde. Et oui, car le Pavillon Bleu c’est aussi de l’international ! Présent dans 45 pays à travers le monde, les “Blue Flag” se déploient des Etats-Unis au Japon en passant par l’Afrique du Sud.
De manière plus locale, le label est attribué chaque année aux ports de plaisance et plages exemplaires. Car au-delà d’être des endroits agréables, ces zones appliquent surtout des politiques de développement touristique durable. Véritable symbole d’une qualité environnementale, être zone Pavillon Bleu c’est aussi attirer le tourisme !

Le Pavillon Bleu, gage de qualité des plages
Le label Pavillon Bleu récompense chaque année les plages et ports de plaisance

 



Et alors cette année ?

Pour la cérémonie d’annonce du palmarès c’était en Bretagne, à Plouhinec (et oui ça existe) qu’il fallait se rendre. Aux côtés de 294 autres labellisés, Le Havre y a ainsi reçu son 21ème titre.
Pour le recevoir, les jurys se sont positionnés en fonction de plusieurs critères. Ces derniers allant du stade impératif, nécessaire pour obtenir le label, à celui optionnel. Un moyen de vérifier la gestion des déchets, celle de l’eau ou encore l’éducation à l’environnement. Une bonne nouvelle pour notre plage qui devrait continuer de s’améliorer grâce à de nouvelles poubelles connectées du futur !

 



Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Un petit partage ?
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivre la conversation  
Me notifier des