Municipales 2020 : les socialistes du Havre y vont aussi

C'est au tour du Parti Socialiste de viser officiellement la mairie du Havre. D'ici les municipales 2020, un programme co-construit avec la population doit être élaboré. Et ce même si le PS compte bien ne pas y aller tout seul...





Le Parti Socialiste (PS) entame son travail pour les municipales 2020 au Havre ! Alors que France Insoumise a entamé le sien avant l'été, le PS lance ses ateliers du Havre mardi 16 octobre. Même si l'esprit semble similaire, on y note quelques différences. Toutefois, l'élaboration du programme socialiste n'est pas la seule nouvelle qui est ressortie de cette annonce. En effet, on apprend aussi que l'ensemble des forces de gauche discutent en coulisse en vue d'une éventuelle union dès le 1er tour. Le discours est connu au contraire des faits, certes. D'ailleurs, le premier secrétaire du PS havrais était déjà tout à fait ouvert à la participation de communistes à la primaire organisée en 2013. Pourtant, tout le monde semble se lancer chacun dans son coin.



Des ateliers en vue des municipales 2020

Mais commençons par ce qui nous intéresse en premier lieu. Car le Parti Socialiste lance bien l'élaboration de son programme. Et ça arrive vite; très vite même puisque le premier atelier du Havre (c'est le nom des réunions) arrive dès lundi 16 octobre. Les ateliers du Havre ont ainsi vocation à réunir la population autour de thèmes centraux. Ceci afin de prendre connaissance des données et de faire des propositions. Matthieu Brasse espère ainsi faire évoluer cette concertation en trois étapes.

"On va d'abord dresser un bilan des politiques communales, voir ce qui ne fonctionne pas et ce qui pourrait fonctionner mieux. A la fin, l'idée est de faire émerger des propositions concrètes et fixer nos objectifs pour 2026 au cas où une majorité venait à être élue"

Seule obligation : "construire un projet de gauche pour les havrais" indique le programme des réunions. Pourtant, l'adhésion au PS ou même sa proximité n'est pas requise pour y participer. Même si les logos sont bien présents sur la communication. Ceci pour la simple raison que Matthieu Brasse souhaite laisser la porte ouverte à tous les horizons, y compris aux autres formations politiques. Enfin, formations politiques de gauche.

"Est-ce que d'autres forces politiques sont les bienvenues ? Oui. Le PS est à l'initiative ici parce qu'il faut accueillir et cadrer ces rencontres (...) Mais ceux qui vont participer sont issus d'âge, de milieux et de professions différentes. Le but étant aussi d'ouvrir à toutes les sensibilités politiques"

L'échéance pour la finalisation de ce programme et son budget est fixée au printemps 2019. En attendant, 7 ateliers du Havre sont organisés d'ici le mois de novembre. Et on vous les a tous posés ci-dessous.

MARDI 16 OCTOBRE

Thèmes : citoyenneté, vie associative, laïcité

18h au local du Parti Socialiste du Havre

VENDREDI 19 OCTOBRE

Thèmes : culture et tourisme

18h au local du Parti Socialiste du Havre

VENDREDI 26 OCTOBRE

Thèmes : santé, handicap, aînés

18h au local du Parti Socialiste du Havre

SAMEDI 27 OCTOBRE

Thèmes : petite enfance, école, enseignement supérieur

10h30 au local du Parti Socialiste du Havre

MERCREDI 7 NOVEMBRE

Thèmes : environnement, urbanisme et transport

18h au local du Parti Socialiste du Havre

VENDREDI 9 NOVEMBRE

Thèmes : sport et jeunesse

19h au 153 rue Maréchal Joffre

SAMEDI 10 NOVEMBRE

Thèmes : économie, emploi, commerce et entreprise

10h au local du Parti Socialiste du Havre

Une union de la gauche aux municipales 2020 ?

Mais forcément, quand on entend que le PS ouvre sa démarche aux autres formations politiques, on se pose la question du désir de ces autres formations. En effet, Matthieu Brasse lui-même souhaitait que des communistes ou écologistes participent à la primaire organisée en 2013 déjà. Or, les communistes n'étaient pas aussi enthousiastes à cette idée. On peut même se demander si les socialistes seraient les bienvenus chez les autres forces de gauche. D'ailleurs, quand on s'oriente vers ceux qui, a priori, seraient les plus proches idéologiquement du PS... On parle des co-listiers de Matthieu Brasse aux municipales de 2014 qui ont ensuite créé le groupe Pour Une Nouvelle Gauche au Havre.

"Oui, on discute lors des conseils municipaux sur les délibérations. Mais on échange surtout avec les formations structurées parce que la politique, c'est aussi ça. Il faut être structuré"

Justement, si on regarde du côté des "formations structurées", Matthieu Brasse assure qu'il y a des échanges. On se demandait d'ailleurs, il y a peu, si Jean-Paul Lecoq (PCF) pensait toujours à la mairie du Havre. Eh bien le premier secrétaire du PS du Havre donne un élément de réponse.

"Avec Jean-Paul Lecoq, on se voit de manière informelle depuis une petite année. Mais on échange et on discute avec toutes les formations de gauche que ce soit France Insoumise, le Parti Communiste, Générations, les radicaux de gauche ou les écologistes"

D'ailleurs, Matthieu Brasse ne le cache pas. Il estime que la gauche ne reprendra pas la ville sans union de ses forces.

"Au Havre, un coup la gauche est majoritaire grâce au PS lors des régionales, un coup grâce à France Insoumise soutenue par le PCF lors des présidentielles. La vérité, c'est que Le Havre est à gauche (...) Si nous partons séparés au 1er tour en 2020, nous ne gagnerons pas. Et ce constat est partagé. Ça n'a pas toujours été le cas"

En tout cas, d'ici cet éventuel dénouement, il faudra en passer par une synthèse des différents programmes établis. En effet, l'été prochain, on attend la finalisation du programme socialiste ainsi que celui des insoumis. Au moins. Car Europe Ecologie-Les Verts et le Parti Communiste ont leurs propres ambitions. Et si ce rapprochement s'opère, il faudra bien en passer par la désignation de candidats et notamment une tête de liste. Mais on n'est pas encore là pour Matthieu Brasse.

"Le sujet aujourd'hui, c'est le projet. On ne fait pas les choses à l'envers comme on a pu le faire avec les primaires à une époque. On établit un projet puis on choisit la tête de liste après. Jean-Paul Lecoq a fait part de sa disponibilité donc il peut être tête de liste"

Etonnant, non ?

 

Photo :  (de g. à d.) Oumou Niang-Fouquet et Matthieu Brasse

Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Un petit partage ?
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →

Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.