MAIS POURQUOI DONC AIDER SOGET ?

24/05/2017 – Presque 500 000 € d’aides publiques. C’est ce que va verser la Région Normandie à SOGET. L’entreprise havraise irait donc si mal que ça ? En fait, la politique régionale en matière économique et ne soutient pas que les structures en difficulté.

CONTENU EDITORIAL

Dès Janvier et la venue du président de Région Hervé Morin à St Laurent de Brèvedent, on s’était intéressé à la politique économique normande. Une politique de soutien aux entreprises en difficulté notamment via le dispositif ARME. Anticipation Redressement Mutations Economiques avait alors permis à l’entreprise I Métal de repartir. Comment ? Par l’octroi de 300 000 € d’aides dont 150 000 en prêt aux nouveaux repreneurs. Est-ce donc le même cas de figure chez SOGET ? Eh bien non.

ARME en démonstration

SOGET, “UNE PEPITE NORMANDE”

Sous les projecteurs

Car non, SOGET ne se porte pas si mal que ça. L’entreprise se développe constamment à l’international. Elle propose même un modèle économique qui le permet tout en se voulant attractif. Et ce grâce à au système de gestion et surveillance des flux de marchandises que la société a mis au point. C’est son président du conseil de surveillance, Jean-Louis Le Yondre qui le dit.

“Avec notre qualité de système, nous somme le port le mieux organisé et le moins cher d’Europe”

A partir de là, pourquoi donc aider cette entreprise ? Car on parle là de 400 000 € de prêt et 75 000 € d’aides brute de la part de la Région Normandie. Mais on ne parle pas du dispositif ARME. Non non non. Ces soutiens sont apportés via les dispositifs Impulsion Développement pour le prêt et Impulsion Export pour l’aide. L’idée est justement d’aider des structures aux finances saines pour favoriser leurs investissements et leur développement à l’international. Donc pour Hervé Morin, tout est très cohérent.

“SOGET est une entreprise pépite en Normandie. Elle dispose d’une technologie importante puis d’une capacité de développement et d’investissement. Donc comme la Région soutient toutes ses entreprises face à la concurrence…”

L’AMBITION DIGITALE NORMANDE

En ce qui concerne les projets que cet argent servira à défendre, on préfère rester évasif du côté de SOGET. Tout ce que l’on sait, c’est que les investissements stratégiques seront tournés vers le numérique. Jean-Louis Le Yondre y voit le grand défi de l’avenir.

“On arrivera à avoir des navires sans équipage et ce sera un bouleversement économique énorme dans la gestion des flux de marchandises. Les ports qui n’en auront pas les moyens auront de lourds problèmes”

Du coup, l’aide publique peut peut-être se comprendre surtout quand on sait qu’il faut 10 à SOGET pour obtenir un marché et le mettre un oeuvre. Cela représente ainsi 5 ans d’investissement. Et justement, cette mutation digitale, Hervé Morin y tient.

“Nous sommes dans une région où l’économie est difficile car industrielle. Mais j’ai le sentiment qu’il y a une autre ambiance (…) C’est la Normandie qui a le plus d’ambition dans le digital car on a des dispositifs pour toutes les entreprises et le plus fort investissement’

Une ambition qui s’est concrétisée par un plan régional dédié au numérique et l’entrée de la Région au sein du label Normandy French Tech. Celui-ci était auparavant porté uniquement par Rouen, Caen et Le Havre. Et le président du directoire de SOGET, Gilles Paumier, compte bien profiter de son aura.

“Cela montre qu’il y a une place où se développent smart port et smart city en lien avec l’université, HAROPA et les douanes. Cela favorise ainsi l’émergence de start-ups à proximité qui développeent des projets qui ont tout à fait leur place chez nous”

De quoi justifier les 125 millions d’euros investis par la Région Normandie depuis 2015 ? Quand on sait que les ex Haute et Basse Normandie n’y consacraient que 50 millions, les résultats sont très, mais alors, très attendus.

Sur la photo: Hervé Morin, président de la Région Normandie

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →