LH-0, LE PETIT QUI VEUT REINVENTER LA SEINE

17/01/2017 – La première vague de l’appel à projets Réinventer la Seine a dévoilé ses finalistes. Si la plupart d’entre eux sont des groupes privés, deux associations ont maintenu leur projet en Normandie dont une au Havre: LH-O.

CONTENU EDITORIAL

L’association LH-O s’est créée spécialement pour répondre à l’appel à projets Réinventer la Seine. Attirée par le site du hangar O dans le quartier Saint Nicolas du Havre, elle souhaite en faire un lieu de promotion de la transition écologique et citoyenne au niveau local. Prévu à la base comme une ressourcerie-recyclerie, le projet de Hangar Zero s’oriente aujourd’hui vers une pépinière de l’économie circulaire. Pour cela, LH-O prévoit de transformer le hangar O en restaurant associatif et espace de co-working. C’est autour de ces deux structures permettant la rencontre et l’échange que le projet pourra ensuite déployer ses grands axes: agriculture urbaine, éco-construction, énergies renouvelables et inclusion socio-professionnelle.

UN PROJET INEDIT AU HAVRE

L’objectif de LH-O, c’est de produire “zero déchet, zero énergie et zero carbone”. Le projet Hangar Zero s’inscrit dans cette logique même si son caractère innovant a de quoi rendre sceptique. Pourtant, les solutions proposées par LH-O répondent à des problématiques très actuelles comme la gestion des déchets. Selon l’association, le secteur du bâtiment est le plus gros producteur de déchets. Hangar Zero aura donc vocation à créer une plateforme de réemploi des matériaux de construction. L’idée est d’utiliser ces matériaux pour aménager le lieu mais aussi de rapprocher les acteurs du secteur (bâilleurs sociaux, mâitres d’ouvrage, entreprises…) via un site internet collaboratif. Grâce à l’espace de co-working disposé en ateliers, différents matériaux récupérés pourront aussi servir à des formations sur la fabrication et la réparation des objets.

Du concret pour Réinventer la Seine

La permaculture qui consiste en le respect de son environnement aussi bien humain que naturel est au centre de la démarche Hangar Zero. La plateforme de réemploi va dans ce sens mais des carrés potagers sur ce principe doivent aussi être disposés sur 400m² autour du hangar. En plus de créer un lieu de vie et de rencontre, ceux-ci auront pour utilité de fournir le restaurant associatif tout en poursuivant sur ce terrain l’objectif de formation du projet et en y apportant un aspect pédagogique et social. En effet, ces carrés potagers ont pour but d’accueillir les écoles et de faire office de jardin partagé pour les habitants du quartier. Enfin, l’équipement se veut à énergie positive avec l’auto-construction d’éoliennes, la récupération des eaux de pluie et l’installation de pompes à châleur fonctionnant par force hydrolique.

Le projet déjà choisi ?

Au vu des déclarations du jury Réinventer la Seine, LH-O semble être dans les clous avec un Hangar Zero très axé sur le développement durable et résolument innovant. A terme, l’association compte bien montrer, à travers le hangar O, que l’avenir passe par l’adaptation de l’Homme à son environnement et non l’inverse. Au vu du développement opéré au Havre ces vingt dernières années, ce n’est pas gagné… Ce serait dommage parce que Hangar Zero propose de l’expérimenter sur une toute petite échelle, celle d’un quartier. Ca ne coûterait rien d’essayer. Juste pour voir ce que ça vaut. A bon entendeur…

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →