LEGISLATIVES: LECOQ TIENT SON RANG

12/06/2017 – Comme prévu, le communiste Jean-Paul Lecoq est arrivé en tête dans la 8e circonscription. Mais ces législatives ne sont pas terminées. En effet, il est talonné par Béatrice Delamotte (REM) qui a ses chances de remporter la mise.

RESULTATS OFFICIELS

Malgré la présence de François Panchout (France Insoumise), Jean-Paul Lecoq (PCF) est arrivé en tête dans la 8e circonscription. Avec 25,83% des voix, il devance la candidate de la République En Marche (REM) Béatrice Delamotte. Cette dernière obtient 22,5% des suffrages exprimés. Les deux s’affronteront au second tour.

UN 1ER TOUR DES LEGISLATIVES JOUEES EN PERIPHHERIE

Pourtant, les résultats sont disparates dans les différentes villes de cette 8e circonscription. Car au Havre, c’est bien la candidate REM qui arrive en tête avec 25,28% des voix contre 16,9% à son adversaire communiste. Jean-Paul Lecoq se rattrape cependant dans les autres villes gérées par le PCF. La sienne tout d’abord, Gonfreville l’Orcher, où il obtient un score de 70,13% et Harfleur avec 37%. Au contraire, Béatrice Delamotte y est à la traine, notamment à Gonfreville. En effet, elle n’y fait pas mieux que 9,1%, devancée par Damien Lenoir (Front National) qui y réalise lui 11,9%. Quant à Harfleur, elle arrive à le devancer d’une courte tête (19% contre 18,6%). C’est probablement pourquoi la satisfaction de Béatrice Delamotte était mesurée à l’issue des résultats.

“Je suis très contente (…) Maintenant, il va falloir continuer à travailler, travailler, travailler”

DES LEGISLATIVES RATEES A GAUCHE

Toutefois, dans une circonscription marquée à gauche, c’est plutôt la soupe à la grimace. Alors qu’en 2012, Catherine Troallic (Parti Socialiste) avait devancé Jean-Paul Lecoq (PCF), elle ne réalise cette fois-ci que 6,1% des voix. D’ailleurs, la majorité des candidats de gauche réalisent un score très faible. Joséphine Landormi (Europe Ecologie-Les Verts) obtient 2,9% des suffrages pour sa première élection. Ensuite, Magali Cauchois (Lutte Ouvrière) ne passe pas la barre de 1% (0,9%). Seul François Panchout (France Insoumise), lui aussi engagé dans sa première élection, réalise un score honorable avec 12,2%. Il arrive cependant derrière Damien Lenoir (FN) et ses 14,5% puis Sébastien Tasserie (Les Républicains) à 13,5%. On peut donc dire que Jean-Paul Lecoq a plutôt tenu son rang. D’ailleurs, sur l’ensemble des circonscriptions du Havre, il est le seul candidat de gauche au second tour. Mais ça ne lui confère pas de fierté particulière.

“Je suis satisfait parce que c’était compliqué. Et quand c’est compliqué et qu’on s’en sort, c’est bien (…) La fierté, je l’ai quand je gagne un combat. Quand je sors quelqu’un de la , je suis fier. Mais je ne retire jamais de fierté d’un combat électoral”

UNE ABSTENTION RECORD

Ceci dit, malgré tous ces chiffres, celui qui ressort le plus est bien celui de l’abstention. Avec 58%, celle-ci atteint un nouveau record. Elle monte même à 61,1% au Havre tandis qu’elle est conforme à la moyenne nationale (51,2%) dans les autres villes de la circonscription. Ainsi, son évolution va être particulièrement scrutée d’ici au second tour. Car il s’agit là d’un vivier de voix qui pourrait faire la différence dans une élection mine de rien assez serrée. D’autant plus que les reports de voix ne sont pas garantis. Même si des premières pistes ont été lancées dimanche soir. Mais encore rien d’officiel.

Le deuxième tour des élections législatives se tient le 18 juin prochain.

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →