LEGISLATIVES: LA CAMPAGNE EST OFFICIELLE

22/05/2017 – Les Républicains du Havre ont inauguré leur QG de campagne samedi 20 mai. L’occasion pour ses candidats d’ancrer leur positionnement et leurs ambitions pour ces législatives. Et ce, à l’heure où une recomposition politique est en cours.

LANCEMENT DE CAMPAGNE

Le nouvel élan LR

L’ambiance était à la fois festive et particulière pour cette inauguration. En effet, le Premier Ministre Edouard Philippe venait tout juste d’annoncer sa démission. Comme le lui a demandé le président de la République, Emmanuel Macron, il quitte donc la mairie du Havre. Il pourra ainsi se consacrer pleinement à sa nouvelle mission. Pour Agnès Firmin-Le Bodo, la sienne est de conserver sous l’étiquette Les Républicains (LR) la 7e circonscription que le maire du Havre avait remportée en 2012.

FIRMIN-LE BODO MET TOUTES LES CHANCES DE SON CÔTE

Firmin-Le Bodo dans la majorité ?

La candidate LR dans la 7e circonscription n’en fait pas mystère. Elle travaillera de manière constructive avec la majorité présidentielle. Elle ne sera donc pas dans l’opposition systématique. Un positionnement justifié par sa proximité avec le Premier Ministre Edouard Philippe. Mais aussi le fait qu’aucun candidat La République En Marche n’est présent dans sa circonscription. Cependant, cette démarche se veut nationale pour l’adjointe au maire du Havre.

“La question est: est-ce qu’on légitime un gouvernement d’union natonale qui recompose autour d’un Premier Ministre de droite ? C’est un pari mais la France en a besoin”

Pourtant, Agnès Firmin-Le Bodo devra tout de même composer avec un candidat dissident LR, Hervé Drieu. Ce dernier se présente comme Divers Droite (DVD). Une étiquette aussi présente sur l’affiche de la candidate en compagnie de LR et UDI.

“Son parti, ce n’est pas Divers Droite, c’est opportuniste. Moi, je mets toujours Divers Droite depuis que je fais mes affiches”

En plus d’Antoine Rufenacht, ancien maire du Havre et président de son comité de soutien, Agnès Firmin-Le Bodo peut compter sur d’autres renforts de poids. Parmi eux le 1er adjoint et probable futur maire Luc Lemonnier et l’adjointe chargée de la culture Sandrine Dunoyer. Une équipe de choix donc pour porter plusieurs défis.

“On doit expliquer une situation qui est inédite (…) On doit gagner pour notre ancien maire, Premier Ministre, et pour notre nouveau maire dont les adjoints seront validés par l’élection”

DES LEGISLATIVES COMPLIQUEES POUR SEBASTIEN TASSERIE

En ce qui concerne Sébatien Tasserie, candidat dans la 8e circonscription, le combat s’annonce plus difficile. En effet, la 7e circonscription revient est toujours revenue à la droite depuis 1988 même quand le vote présidentiel y avait été contraire comme en 2012. Au contraire, la 8e circonscription semble promise à Jean-Paul Lecoq (PCF) alors qu’elle est actuellement détenue par la PS Catherine Troallic. Pourtant, il n’y a pas de place pour le défaitisme.

“Les territoires sur lesquels on va se battre sont très compliqués (…) Mais est-ce que je peux faire autrement que d’y aller pour gagner ?”

Pour cela, Sébastien Tasserie pourra compter sur le soutien de la sénatrice Agnès Canayer, présidente de son comité de soutien. Mais aussi de sa suppléante Marie-Laure Drone, adjointe au maire chargée notamment du quartier Sanvic. Ces soutiens ne seront pas de trop dans une circonscription où Agnès Canayer, justement, et même sa mère, ancienne n°2 de la mairie du Havre, Agathe Cahierre se sont cassés les dents par le passé. Néanmoins, Sébastien Tasserie ne se voyait pas se présenter ailleurs.

“Ce n’est pas un hasard. J’ai construis ma vie politique dans ces quartiers. Et je l’ai fait sur des questions comme l’autorité de l’Etat, l’emploi et l’habitat. Puis je revendique la filiation avec Agathe Cahierre et Agnès Canayer”

Après tout, selon lui, “la méthode havraise, c’est rassembler. Donc pourquoi pas ?

Sur la photo: (de g. à d.) Agnès Firmine-Le Bodo et Antoine Rufenacht

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →