L’APRES EN QUESTIONS DE FIRMIN-LE BODO

19/06/2017 – Agnès Firmin-Le Bodo (Les Républicains) succède donc à Edouard Philippe dans la 7e circonscription. Maintenant, il lui reste à faire ses choix après ces législatives.

CONTENU EDITORIAL

Comme prévu ou presque, la candidate Les Républicains (LR) a été élue député de la 7e circonscription de Seine Maritime. Si la victoire a été fêtée comme il se doit, l’avenir doit être pensé. En effet, Agnès Firmin-Le Bodo va être rattrapée par la loi sur le non-cumul des mandats. De plus, se pose aussi la question de son positionnement politique à l’Assemblée Nationale.

FIRMIN-LE BODO DOIT QUITTER SES FONCTIONS LOCALES

A lire: Les favoris au rendez-vous

En ce qui concerne ses fonctions locales, la réponse est toute trouvée. Maintenant qu’elle est députée, la loi sur le non-cumul des mandats votée en 2014 l’oblige à s’en défaire. Ajointe au maire du Havre et vice-présidente du conseil départemental, elle devrai démissionner de ces deux postes dans les prochaines semaines. Ceci fait d’ailleurs dire au maire du Havre, Luc Lemonnier, “qu’il s’agira d’une grande perte pour ces deux collectivités”. Pourtant, pas question d’abandonner le territoire. Au contraire, d’après le maire, c’est justement pour cette raison qu’elle entre au palais Bourbon.

“Elle sera un relais efficace pour le territoire et le développement de la Région. C’est une question de facilité d’accès. Elle est bien au fait des problématiques liées à la mobilité sur l’Axe Seine et la politique maritime (…) Puis elle a noué des liens avec Valérie Pécresse (présidente de la Région Île-de-France). Elle sait comment faire. Elle ne lâche pas”

Un point qui soulève justement des questions, cependant. Car toutes les planètes semblent alignées pour que l’Axe Seine ait enfin le traitement voulu par les élus locaux. L’ancien maire du Havre, Edouard Philippe est à Matignon. Puis le département de Seine Maritime et les Régions Normandie/Île-de-France sont tous d’accord sur la politique à mener. Un risque pour la nouvelle député si ces projets ne se concrétisent pas ? Non d’après Luc Lemonnier.

FIRMIN-LE BODO DANS LA MAJORITE OU PAS ?

A lire: Nouveau départ à gauche ?

Autre question qui a suscité le débat: la signature par la candidate LR de la “main tendue” aux élus du président de la République. A l’époque, Agnès Firmin-Le Bodo affirmait qu’elle serait disposée à voter les lois qui “iraient dans le bon sens”. Est-ce que ça veut dire qu’elle va rejoindre la majorité présidentielle malgré son étiquette ? Elle est restée évasive sur la question.

“Cette semaine, je me suis interdite de faire quoique ce soit. On va voir les équilibres qui se créent et répondre aux coups de téléphone qui ne manqueront pas d’arriver”

Pour le maire du Havre, la sitution actuelle s’y prête en tout cas. Mais cette situation n’étant pas définitive, ce positionnement l’est tout autant.

“Il n’y a pas d’ambiguité. Elle est LR. Emmanuel Macron nomme un Premier Ministre, Edouard Philippe, qui revendique d’être de droite. On sait qui il est. On sait ce qu’il défend. Ce n’est pas parce que Emmanuel Macron a été ministre de l’économie sous François Holland que c’est un affreux monsieur”

Doit-on comprendre que tant que Edouard Philippe sera Premier Ministre, Agnès Firmin-Le Bodo sera solidaire du gouvernement ? On n’aime pas parler à la place des autres. Mais c’est ce qu’on a compris en tout cas.

Sur la photo: (de g. à d.) Agnès Firmin-Le Bodo et son suppléant Christian Grancher

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →