Prison du Mont-Gaillard : pas dans mon jardin ?

Malgré les vacances scolaires, la mobilisation ne faiblit pas au Mont-Gaillard contre le projet de prison. Pourtant, le soutien en-dehors du quartier n’a pas semblé évident au travers de nos précédentes questions. A partir de vos réponses et commentaires, on essaye d’aller plus loin.



Vous devez être un abonné Seinomedia Reader pour consulter ce contenu ! Pas encore de compte ? Devenez un abonné Seinomedia !

Déjà un compte ? Connectez-vous !

[/membership]

[membership level=”1,3″]A lire: Le Mont-Gaillard bien seul face au projet de prison[/membership]

[membership level=”1,3″]

Où en est-on ?

Une nouvelle manifestation a réuni environ 400 personnes d’après les organisateurs samedi 20 avril. 500 s’étaient avaient déjà défilé le 13 avril tandis que 200 personnes environ avaient répondu au premier appel le 6 avril.

D’ailleurs, maintenant que les vacances de printemps sont terminées, une nouvelle étape devrait s’engager. En effet, une consultation est en cours au sein du Mont-Gaillard. Voulue par le maire du Havre Jean-Baptiste Gastinne, elle doit lui permettre de prendre une position définitive sur ce projet de structure d’accompagnement vers la sortie (SAS). Les habitants, les associations et les écoles sont concernées. Alors que les habitants ont été reçus le 11 avril, la reprise du temps scolaire devrait permettre de consulter parents d’élèves et directeurs d’écoles.

Toutefois, vacances scolaires ou pas, les habitants du Mont-Gaillard ne sont pas restés les bras croisés. Ainsi, un courrier a été envoyé à la sous-préfète du Havre Marie Aubert. Celui-ci réaffirme leur opposition au projet de SAS en lieu et place des écuries Anquetin et demande sont intervention en ce sens.

Enfin, la pétition contre cette prison continue de circuler. D’après les chiffres émis ce week-end, celle-ci a recueilli plus de 3 000 signatures.

[/membership]



[membership level=”1,3″]A lire: Une prison près d’une école ? Le Mont-Gaillard dit non[/membership]

[membership level=”1,3″]

Projet abandonné ou projet déplacé ?

C’est une remarque qui nous avait interpellés lors de nos premiers résultats sur la question. Et ce alors que beaucoup d’entre vous préféraient ne pas prendre position. Et si le bonheur des uns faisait le malheur des autres ? D’ailleurs, l’un d’entre vous n’y allait pas par 4 chemins quitte à émettre des doutes sur une éventuelle solidarité inter-quartier.

“Puisqu’il en faudra une au Havre de SAS, la question, c’est plutôt où la mettre après. Ca ressemble plus à “oui mais pas dans mon jardin” l’action des habitants. Pas sûr qu’on les verra aux côtés de ceux qui devront se la coltiner…”

Combinée aux premiers résultats, cette remarque a fait germer l’idée d’un nouveau duo de questions. La première d’entre elle étant si vous croyiez à l’abandon pur et simple du projet. Après tout, si consultation il y a, c’est que la situation est imaginable, non ?

Pourtant, il faut croire que vous n’y croyez pas. Car vous êtes 71% à penser que si cette prison ne s’installe pas au Mont-Gaillard, elle le fera ailleurs. C’est d’autant plus vrai si on additionne les votes issus de la ville basse du Havre. Ceux-ci représentent 65% des réponses et parmi eux, ce chiffre grimpe à 88%. Parmi eux, certains ont même expliqué pourquoi.

“Parce qu’ils croient que le Premier Ministre acceptera un tel camouflet dans sa ville après celui de son plus proche collaborateur ? Si ça ne se fait pas là-bas, ça se fera ailleurs et on assistera à la même opposition des riverains. Ce ne serait qu’une perte de temps pour un projet qui passera en force où que ce soit”

Toutefois, la ville haute n’est pas si pessimiste. 38% pensent que le déplacement du projet est la seule alternative en cas de succès des habitants du Mont-Gaillard. Et puisqu’on en parle, ces habitants sont 22% à adhérer à cette idée.

[/membership]



[membership level=”1,3″]

Moins d’indécis sur le devenir de la prison

Très bien. Mais après tout, c’est bien la proportion d’indécis qui avait retenu notre attention concernant le soutien à la mobilisation des habitants du Mont-Gaillard. Ici, la position est plus tranchée. Car les votants ne se prononçant pas représentent à peine 4% des voix. Ils sont un peu plus nombreux en ville basse (6%). Quoique, dans le quartier Danton, le nombre d’indécis et tout simplement de 0. On aura l’occasion d’y revenir.

Est-ce que cela veut dire que vous vous sentez plus concernés par le sort de cette SAS que par la mobilisation des habitants ? Dîtes-le en commentaires !

[/membership]

[membership level=”1,3″]

Et si la SAS arrivait près de chez vous ?

De cette première question est donc venue une deuxième quasi naturellement. Craignez-vous que cette structure d’accompagnement ne vienne près de chez vous en cas de déplacement ? Et là, pas d’indécision (0%), les réponses sont presque sans appel : oui à 83%. D’ailleurs, villes haute et basse sont assez d’accord puisqu’elles répondent oui respectivement à 77% et 89%. Le chiffre monte même à 100% dans le quartier Danton, ex-terre d’accueil de l’ancienne maison d’arrêt du Havre. Il y a même 3% d’habitants du Mont-Gaillard qui se disent qu’ils ne sont pas à l’abri. Comme quoi…

Quoiqu’il en soit, à travers vos réponses, il semble que vous soyez convaincus que cette structure d’accompagnement vers la sortie de prison (SAS) va bien s’installer au Havre.

[/membership]

Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Un petit partage ?
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Avatar

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 8 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →

Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivre la conversation  
Me notifier des