LE HAVRE: LES VOEUX OFFENSIFS DU PCF

24/01/2017 – Le Parti Communiste du Havre a présenté ses voeux vendredi 20 janvier à la salle Franklin du Havre. Ces voeux ont été l’occasion de se tourner pleinement vers les échéances de 2017, locales comme nationales.

DISCOURS

C’est représenté par son secrétaire de section, Baptiste Bauza, et le duo Jean-Paul Lecoq/Nathalie Nail candidats aux législatives dans la 8e circonscription de Seine Maritime, que le Parti Communiste du Havre a présenté ses voeux vendredi 20 janvier. Ces voeux se veulent offensifs et annoncent une longue bataille en 2017. Une bataille sur le plan local d’abord en vue des 500 ans du Havre dont l’histoire semble bafouée par la municipalité actuelle d’après Baptiste Bauza.

“L’histoire de notre ville fut rythmé par ces luttes conduites par une classe ouvrière consciente, puissante et organisée. Cette fête doit saluer cela et bien entendu imaginer ensemble l’avenir de notre cité populaire et maritime. Et je voudrais dire à Edouard Philippe (maire du Havre ndlr) qu’on ne construit pas l’avenir en effaçant le passé. 2017 fêtera les 500 ans, pas les 22 ans du Havre.”

Mais 2017 ne sera pas qu’une lutte locale pour les communistes même si elle représente la majeure partie de leur action et est révélatrice de leur ancrage à gauche. C’est Nathalie Nail qui en parle le mieux en tant que conseillère municipale.

“Nous avons soutenu partout sur notre agglomération les enseignants et les parents mobilisés pour une école de qualité, et contre la diminution du péri-scolaire au Havre, soutenu aussi ces salariés de Conforama ou de la Verrerie de Graville menacés de licenciement après avoir manifesté contre la loi travail, soutenu aussi ceux qui rêvent d’une agglo où l’on continue de travailler dans l’industrie, c’est la raison pour laquelle avec Jean-paul (Lecoq ndlr) nous sommes monté à paris défendre Le Havre, son agglo, ses industries et son Port, en évoquant l’Axe-Seine, le développement nécessaire du port, les usines d’Eoliennes, la centrale thermique, Lafarge,..”

Cette présence de proximité au Havre auprès des plus faibles est une garantie des convictions communistes et de leur ancrage à gauche. Et ce travail doit être la garantie de leur amplication sans faille dans leur rêve d’une majorité réellement de gauche lors de la prochaine mandature au contraire de celle qui a conduit le précédent quinquennat. C’est en tout cas le message qu’a fait passer Baptiste Bauza.

“Depuis 5 ans, la majorité actuelle a tourné le dos à ceux qui l’ont élue en menant une politique contraire aux intérêts de la grande majorité des citoyens (…) Les communistes sont à l’offensive pour contrer leur projet. Avec notre candidat à l’élection présidentielle Jean luc Mélenchon, avec nos candidats à l’élection législative, avec tous ceux qui refusent de courber l’échine, de se résigner, nous sommes engagés pour porter une politique sans concession face aux puissances de l’argent.”

Car il est bien là, le grand combat que vont mener les communistes en 2017: les élctions préidentielle et législatives. Si Jean-Paul Lecoq, maire de Gonfreville l’Orcher et candidat dans la 8e circonscription de Seine Maritime a bien conscience que les idées du Parti Communiste sont à contre-courant des politiques menées sur le plan national et international, cette détermination est le gage de cette ambition à remettre l’humain au centre du jeu politique et économique.

A gauche(s) toute !

Le Parti Communiste a pour cela joué une nouvelle carte, celle du rassemblement. Si la “politique sans concession” portée par Baptiste Bauza se retrouve dans le projet communiste de lutter contre l’évasion fiscale et de militer pour un meilleur partage des richesses, Nathalie Nail rappelle que le Parti Communiste a fait le choix de ne pas présenter de candidat en son nom, “alors qu’il le pouvait”, et soutenir Jean-Luc Mélenchon, le porte-parole du mouvement France Insoumise.

“Cela peut déboucher sur un rassemblement inédit qui change la donne et se concrétise par une majorité large à l’Assemblée Nationale avec des dé́s garants du bien commun car nous savons aussi que l’éparpillement des forces de gauche anti-austérité et écologiques avec de multiples candidatures et que le rejet de la politique ne créent pas les meilleures conditions pour les forces de la transformation sociale.” Nathalie Nail

En attendant, que la campagne présidentielle débute véritablement, et les législatives dans son ombre, le Parti Communiste du Havre a profité de ces voeux pour faire la synthèse entre son action locale vis-à-vis des majorités municipale, départementale et régionale de droite et la nature de son projet au niveau national. Et que l’on y adhère ou non, il se veut comme une véritable alternative aux programmes des Républicains et du Front National connus depuis plusieurs mois. “Chacun d’entre nous est à même d’imaginer la catastrophe qui adviendrait si l’un des deux parvenait au pouvoir !” dit Nathalie Nail. Et c’est déjà un coup d’avance pris par le Parti Communiste sur le Parti Socialiste dont la ligne définitive retenue ne sera connue que dimanche prochain.

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →