Le Havre: Lab’O et de belles couleurs à la mission locale

9/04/2018 - Encore un nouvel espace de coworking au Havre ! Mais le Lab'O comporte ses propres particularités. Du moins, c'est ce qui a été mis en avant lors de son inaguration vendredi 6 avril. On passe en revue ce projet de longue date en images et video.



Après le Container en 2015, le 139 le 29 mars dernier, Le Havre se dote d'un nouvel espace de coworking. Et ce sans compter La Hune, service payant, qui ouvrira ses portes le 16 avril et les projets de café coworking qui émergent. De plus, d'après Luc Lemonnier, maire du Havre, on peut même ajouter la bibliothèque Niemeyer dans cette liste. C'est à se demander s'il y a une hype autour de ce nouveau mode de travail. D'ailleurs, les élus locaux étaient très fiers de présenter ce virage pris par Le Havre  à Patrick Levy-Waitz qui mène une mission coworking pour le ministère de la cohésion des territoires, jeudi 5 avril. Quoique certains coworkers déjà convertis sont sceptiques sur cette recrudescence de nouveaux lieux. On a notamment noté ce commentaire assassin sur notre  page facebook.

"il y a plus de coworking que de coworkers ?!"

Toutefois, alors que le Container et le 139 sont des espaces ouverts à tous, tout comme La Hune, le Lab'O n'entre pas tout à fait dans cette logique.

Le Lab'O: qui, quoi, comment ?

Pour commencer, on est d'abord allé poser quelques questions à Agnès Canayer, présidente de la Mission Locale Le Havre Estuaire et sénatrice de Seine Maritime.



Donc, le Lab'O. Un projet pas vraiment nouveau puisqu'il a été initié en 2014. Avant même l'ouverture du Container, le premier espace de coworking mis en place en 2015. Il partait d'un constatation: aucune Mission Locale n'avait de lieu pour accompagner les jeunes désireux de monter leur entreprise. Et encore moins un lieu réunissant les partenaires institutionnels, économiques, financiers et les structures accompagnatrices ou de formation.

Il en résulte ainsi un lieu de 200 m² ouvert au 18 rue Jules Lecesne au Havre de 9h à 19h du lundi au vendredi, face à la bibliothèque Armand Salacrou.

Un espace "de vie et d'échanges" dixit les élus présents pour l'inauguration, aux couleurs de la Mission Locale du Havre Estuaire.

Ainsi, on a pensé à tout. Ordinateurs, imprimantes, open space mais aussi salle de réunion et bureaux privatifs.

Finalement, qu'est-ce qui change par rapport à un autre espace de coworking ? Eh bien, comme l'a expliqué Agnès Canayer, le Lab'O s'adresse aux jeunes suivis par la Mission Locale Le Havre Estuaire. Deuxièmement, il s'agit de proposer un lieu à ces 16-25 ans éloignés de l'emploi pour développer leurs idées. Et, à terme, créer leur entreprise. Pour cela, ils pourront bénéficier de l'accompagnement de personnels de la structure et de l'appui de divers partenaires privés comme publics.



Le Lab'O: nouveau levier contre le chômage des jeunes ?

Pourtant, Agnès Canayer se réjouit des résultats de la Mission Locale du Havre. Et ce malgré un taux de chômage toujours élevé sur le bassin d'emploi du Havre, particulièrement chez les jeunes. Selon elle, sur les 6 232 jeunes suivis, plus de 3 000 ont trouvé un emploi. Plus de 1 000 autres ont pu s'orienter vers une formation. Ainsi, la Mission Locale atteint un taux de 60% "d'issues positives", ce qui en fait la n°1 en Normandie.

"Les jeunes ont conscience qu'ils vont devoir créer leur emploi bientôt mais ils n'ont pas les connaissances et les codes" (Agnès Canayer)

Avec de tels résultats, on pourrait se dire que tout va bien. Eh bien non. Il reste encore 40% des jeunes suivis par la Mission Locale du Havre qui trouvent une "issue négative" (parce qu'il faut dire comme ça) dans leur recherche d'emploi. Le Lab'O doit y répondre en partie d'après ses initiateurs. C'est ce que dit notamment Jean-Baptiste Gastinne, 1er adjoint au maire du Havre mais présent en tant que vice-président de la région Normandie.

"Ce lieu prouve qu'on n'a pas tout essayé contre le chômage. Le Lab'O, c'est un nouvel essai"

Une partition déjà débutée plus tôt par le maire du Havre, Luc Lemonnier.

"Imaginez qu'on puisse trouver de nouvelles solutions d'emploi entre l'entrepreneuriat et l'intraprenariat ?"

Certes, il y a un risque quand on tient ce genre de propos. Celui de laisser penser que l'avenir réside dans le fait de créer son emploi soi-même et non plus d'espérer que des postes soient proposés. La puissance publique servirait alors à proposer des solutions pour créer son emploi (l'intrapreneuriat, quoi) et non plus seulement pour en trouver un. Idée sous-jacente qui ne plairait sûrement pas à certains. Après tout, c'était déjà l'objectif du Container, la cantine numérique du Havre à plus large échelle. Un objectif qui devrait vraiment se concrétiser avec son déménagement à la Cité Numérique. Malgré la découverte de bombes de la Seconde Guerre Mondiale en février, Luc Lemonnier a assuré qu'elle ouvrirait entre septembre 2019 et janvier 2020.

Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Un petit partage ?
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
    31
    Partages
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →

2
Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis
2 Auteur
Pierre BOUYSSETJam Auteurs récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

plus récents plus anciens plus de votes
Pierre BOUYSSET
Invité
Pierre BOUYSSET

A quand un sujet de SEINOMEDIA sur la souffrance au travail au sein de la Mission Locale du Havre ?
Dommage d’en rencontrer la présidente sans en traiter !
Pourquoi ?

Pour info, ce reportage de FRANCE 3 BAIE DE SEINE annonçait un jugement sur le sujet ce début avril 2018 alors que la direction de la mission local refusait qu’une expertise indépendante soit réalisée.
https://www.youtube.com/watch?v=UUSeSvt27DU

L’audience a-t elle eu lieu ?
Qu’en est-il alors ?

Ce serait une magnifique occasion pour un organe de presse locale de faire la démonstration de sa parfaite indépendance que de traiter de ce fait pour le moins étonnant : la souffrance au travail au sein d’organismes d’actions sociales travaillant contradictoirement sur l’inclusion par le travail, donc censées être sur ce point exemplaires !

Je répète : pourquoi ne pas en traiter sur ce site ?

Jam76
Membre

Un lieu qui serait la clé pour lutter contre le chômage des jeunes ??? Bizarre cette théorie économique pour justifier la création de ce nouvel espace qui en définitive reprend les services qui existent ailleurs au Havre depuis des années et qui n’a pas permis d’enrayer un quelconque chômage. Et pourquoi ne pas donner plus de moyens aux sites qui existent déjà plutôt que d’en multiplier le nombre ?