Gilets jaunes : opération parking gratuit aux Docks Vauban

Vous les avez peut-être remarqués. Les gilets jaunes ont investi les abords des Docks Vauban du Havre le mercredi 19 décembre. Depuis, les barrières sont levées et le parc de stationnement est gratuit. L'opération devrait durer encore quelques jours.



Pour les gilets jaunes, "ça fait plaisir aux gens"

Les gilets jaunes se sont organisés autour du centre commercial des Docks Vauban du Havre. En effet, ils laissent les barrières du parking ouvertes depuis mercredi 19 décembre. Le stationnement est donc gratuit et ce jusqu'à dimanche 23 décembre comme ils l'espèrent. Une opération qui se passe pacifiquement jusqu'à maintenant.

"C'est gratuit, ça fait plaisir aux gens parce que ça leur donne plus de temps pour faire leurs achats. Et pour nous, ça montre qu'on est là et qu'on ne lâche rien"

Apparemment, l'action a pu se faire sans accroc d'après les gilets jaunes présents sur place. Le parc de stationnement des Docks Vauban, qui est encore géré par la Ville du Havre jusqu'au 31 décembre, a pu être ouvert sans recours à la force.

"Non, il n'y a pas eu de problème. On leur a demandé de lever les barrières et ils les ont levées. Nous aussi on sait faire des surprises ! (...) On est un mouvement pacifique, on y tient (...) Malgré les fêtes, on veut que les gens n'oublient pas le combat"

Et justement, le contact avec les automobilistes semble plutôt bien se passer d'après les gilets jaunes.

"Les gens sont contents. Ils sont très généreux. Ils ramènent à boire et à manger comme des viennoiseries ou des macarons"

Pendant que les barrières à l'entrée et à la sortie des parkings sont levées. D'autres gilets jaunes se tiennent à proximité des bornes de paiement pour informer les clients et automobilistes de leur action.



Les gilets jaunes veulent obtenir le RIC

Dans le même temps, les gilets jaunes au coeur de l'opération en profitent pour faire signer une pétition aux automobilistes. Celle-ci reprend en partie certaines revendications déjà vues sur celle diffusée depuis Gonfreville l'Orcher. Document transmis par Jean-Paul Lecoq à Paris début décembre. On y retrouve donc :

  • + de pouvoir d'achat
  • La baisse du prix du carburant
  • La baisse de la CSG pour les retraités
  • La réduction de la TVA pour les produits alimentaires
  • Le rétablissement de l'Impôt Sur la Fortune (ISF)
  • Un référendum sur la légitimité d'Emmanuel Macron

Mais en plus, on y retrouve la demande la mise en place du Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC). Il s'agit de permettre à tous de faire une proposition de loi sur un site internet dédié. Si cette proposition de loi recueille 700 000 signatures, elle devra être discutée par l'Assemblée Nationale avant d'être soumise à l'approbation des français par référendum.

"On veut faire ouvrir les yeux aux gens. Ça continue de taxer, taxer et taxer... Nous, on est là parce qu'on n'est pas d'accord et dire qu'on ne cèdera pas pour nous et nos enfants (...) On est très content de ce qu'on fait et que ce soit utile"

Mais d'autres revendications les suivent nous asure-t-on dans le mouvement.

Enfin, outre la pétition, les gilets jaunes proposent aussi une affichette "je soutiens les gilets jaunes" que les automobilistes sont invités à poser sur le pare-brise arrière. L'opération parking gratuit aux Docks Vauban doit se poursuivre jusqu'à dimanche 23 décembre.

 



Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Un petit partage ?
  • 85
  •  
  •  
  •  
  •  
    85
    Partages
  • 85
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →

Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivre la conversation  
Me notifier des