Le Havre : enfin de quoi remplir la Cité Numérique ?

Bien que présentée en 2017, la Cité Numérique se cherche encore un intérieur depuis. Un comble pour ce petit bijou architectural estimé à 27 millions d'euros. Cependant, le vide pourrait ne pas durer très longtemps avant l'ouverture annoncée fin 2019.



La Cité Numérique reprise en main ?

30 mars 2017, le maire du Havre et président de l'agglomération Edouard Philippe présente le projet de Cité Numérique. Reconnaissons-le, il s'agit d'une petite prouesse architecturale. Mais on n'en oublie pas moins que le bâtiment a une vocation fonctionnelle. Divisé en deux parties, celui-ci doit alors accueillir l'Ecole de Management de Normandie (EMN) et la Cité Numérique proprement dite. Si le projet d'aménagement de la célèbre école de commerce semble ficelé, celui de la Cité ne donne pas cette impression sur le moment.  Et pour cause ! Il ne fait pas du tout l'unanimité parmi les différents acteurs qui doivent l'intégrer.

L'aménagement de la Cité Numérique va donc faire l'objet d'une remise à plat par les services de la Ville et de l'agglomération fin 2017. Pourtant, pas de quoi en savoir plus non plus lors de la visite de Mounir Mahjoubi et Frédérique Vidal lors de l'inauguration des travaux fin 2018. Quoique le maire du Havre d'alors Luc Lemonnier laissait filtrer quelques éléments. Des éléments que l'on retrouve dans la nouvelle configuration imaginée depuis.



[membership level="0,2"]
Vous devez être un abonné Seinomedia Reader pour consulter ce contenu ! Pas encore de compte ? Devenez un abonné Seinomedia !

Gratuit
0€ TTC

Brèves Seinomedia

Lire les articles des abonnés

vidéos courtes

Lire les commentaires

Reader
4,99€
mois

Profil personnel

Articles Seinomedia

Live Seinomedia

Sondages Seinomedia

Brèves Seinomedia

Lire les articles des abonnés

Vidéos courtes

Commenter

Lire les commentaires

Speaker
4,99€
mois

Profil personnel

Publier vos photos, vidéos...

Publier vos articles

Rencontrer, échanger

Forums

Messagerie

Brèves Seinomedia

Lire les articles des abonnés

Vidéos courtes

Commenter

Lire les commentaires

[/membership]

[membership level="1,3"]

Un coin pour chaque entrepreneur

Des espaces plus petits que ceux existants et disséminés dans la ville, une école du numérique risquant de faire doublon avec les structures naissantes... Apparemment, il fallait reprendre le travail commencé pour remplir les 3 600 m² dédiés à la Cité Numérique. Car si le bâtiment complet est estimé à 27 millions d'euros, cette seule partie représente un investissement de 8 à 10 millions d'euros. Une enveloppe qu'il va bien falloir justifier au moment de l'inauguration le 23 décembre 2019.

Mais d'après un point d'étape réalisé en mars 2019, le problème pourrait bien finir par se régler ! En effet, l'espace de coworking actuellement hébergé au Container devrait disposer de 330 m² répartis sur 2 niveaux. Un gain de 90 m² par rapport à la première mouture enrichi de 7 bureaux et 5 salles de travail en groupes qui ne sont pas sans rappeler les services proposés par d'autres espaces ayant vu le jour au Havre depuis l'annonce du projet.

D'ailleurs, la Cité Numérique s'enrichit aussi d'un nouveau secteur qui n'était pas vraiment prévu à la base : un espace entreprise. D'une superficie de 640 m², celui-ci proposerait un open space de 48 places accompagné de 11 bureaux. La différence avec l'espace de coworking ? Celui-ci serait plutôt réservé aux porteurs de projets et travailleurs indépendants et nomades. L'espace entreprise a plutôt vocation à accueillir des créateurs d'entreprises et de start-ups. Le fameux "espace meet-up" qu'évoquait Luc Lemonnier à l'automne ?

[/membership]



[membership level="1,3"]A lire: Une Cité Numérique pour quoi faire ? [/membership]

[membership level="1,3"]

Et le numérique dans l'histoire ?

L'intégration de l'espace entreprises prouve la reconfiguration opérée depuis plus d'un an pour les collectivités. En effet, elle sonne le glas de l'incubateur d'entreprises prévu à l'origine du projet. Non. En fait, elle l'englobe avec l'objectif de proposer plus de services encore (voir plus bas).

Mais quid du FabLab et l'école du numérique qui devaient s'y installer ? L'atelier de fabrication d'objets à partir de maquettes 3D semblait prendre du plomb dans l'aile suite aux réticences du principal prestataire envisagé. Mais avec un gain de 20 m² soit l'espace actuellement utilisé par LH3D à la CCI Seine Estuaire, il semble que le projet reprenne vie. Même si certains doutes se posent encore. Quant à l'école du numérique, elle devient "espace de formation" sur une surface de 300 m². Elle doit accueillir environ 360 étudiants afin de répondre "à la digitalisation des entreprises et à l'émergence de start-ups".

Certes, ceci ne représente "que" 1 300 m² sur les 3 600 promis mais on y voit un peu plus clair.

[/membership]

[membership level="1,3"]

L'entreprise plus que le numérique ?

On l'aura compris, un virage a été pris entre 2017 et 2019. Plus qu'une cité du numérique, on a droit à une cité de l'entreprise. Rien d'indécent là-dedans. Le numérique redevient un outil sur lequel les acteurs publics misent pour développer le tissu économique local. Il ne serait d'ailleurs pas étonnant que les 50 entreprises ayant rejoint la nouvelle communauté French Tech Le Havre Normandy y tiennent une place particulière. Après tout, la Cité Numérique n'est-elle pas le totem de cette fameuse French Tech au Havre ? L'hypothèse n'est pas farfelue. Car le Container, la cantine numérique gestionnaire de l'actuel espace de coworking à la CCI Seine Estuaire s'est doté d'un directeur en début d'année. Un directeur dont la première mission a été de constituer cette communauté French Tech dans la Cité Océane. En attendant que la cantine se pose en animateur de la Cité Numérique lors de son ouverture ? C'est en tout cas l'option retenue à ce jour.

[/membership]

[membership level="1,3"]A lire: Le Havre a maintenant sa French Tech [/membership]

[membership level="1,3"]

Une école au service du besoin des entreprises, des espaces d'accueil en direction des entreprises et indépendants et un atelier aux services très prisés par les entreprises... Le recentrage est clair. Surtout qu'un soin particulier est apporté pour que ces propositions soient complémentaires aux offres déjà existantes sur le territoire. Ce n'est pas nous qui le disons, ce sont les documents de travail.

D'ailleurs, l'espace entreprises est bien celui qui se voit le mieux doté en services. Car, même si le projet n'est pas arrêté, il pourrait se constituer non seulement de l'incubateur qu'il remplace mais aussi d'une pépinière d'entreprises et d'un accélérateur de projets. Le triplé gagnant actuellement réparti ici ou là. En effet, la CCI possède bien deux pépinières (Le Vaisseau et CCI Linkhub) et un incubateur existe bien au niveau régional (Normandie Incubation). Mais il n'existe pas vraiment de continuité directe entre les deux. Pour ce qui est de l'accélérateur, il n'en existe tout simplement pas. Or, c'est justement la structure qui permet aux créateurs d'avoir accès aux investissements et au conseil clés dans leur démarche.

[/membership]

[membership level="1,3"]

Qui pour gérer la machine ?

Si vous nous suivez, on a déjà répondu à cette question. A la lumière des informations connues à ce jour, ce serait le Container, actuel espace de coworking de la communauté urbaine qui prendrait les rênes de la Cité Numérique. Du moins, en tant qu'animateur même s'il ne s'est pas toujours agi d'une évidence.

Toutefois, les collectivités cherchent des compétences pour gérer les différents services. Si c'est déjà tout vu pour l'espace de coworking et même le FabLab (quoique...), la question se pose pour les espaces entreprises et formation. D'ailleurs, la recherche est toujours en cours pour l'espace formation même si un partenariat est envisagé avec le Village by CA (groupe Crédit Agricole) dont l'accélérateur doit s'installer au Havre à la fin de l'année.

La compétition semble plus féroce quant à l'espace formation pour lequel pas moins de 5 prestataires se sont présentés. A l'heure actuelle, deux seraient encore en course.

Le tout n'est donc pas encore ficelé mais on y voit un peu plus clair. Et c'est déjà u

[/membership]

Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Un petit partage ?
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages
  •  
    19
    Partages
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Avatar

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 8 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →

Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Suivre la conversation  
Me notifier des