Le Havre dit “Adios” au parking !

11/04/2017 – Ca a été annoncé lundi 10 avril dans l’après-midi, peu avant le Conseil Municipal qui l’a acté. Le parking fermé havrais va être délégué à un prestataire privé. Ceci ne concerne pas le stationnement sur la voirie. Si cette nouvelle pose question, la Ville voit beaucoup d’avantages à se délester de cette charge.

(de g. à d.) Luc Lemonnier, 1er adjoint au maire du Havre et André Gacougnolle, adjoint au maire chargé des finances
Une délégation et des questions

Début février, un rapport de la Chambre Régionale des Comptes épinglait la mairie du Havre. En cause: les 2h de stationnement gratuit sur le parking des Docks Vauban. Financée par la Ville, cette gratuité lui coûterait 950 000 € par an selon la Cour. Deux mois plus tard, on ne s’attendait certainement pas à ça. Ceci dit une telle réflexion n’a pas dû se faire en 2 mois. On croit donc sur parole les adjoints quand ils affirment que les recommandations de la Cour des Comptes n’ont rien à voir avec cette décision. Pour le reste…

UN AVEU DE FAIBLESSE

C’est à Luc Lemonnier, 1er adjoint chargé de l’urbanisme, et André Gacougnolle, adjoint chargé des finances qu’est revenu le soin de faire cette annonce. Oui, tout ce qui est parking fermé au Havre va faire l’objet d’une délégation de service public. C’est à dire que la Ville va en confier la gestion pour une durée déterminée à une société privée. Le procédé est ancien. La CODAH y a d’ailleurs recours pour ses transports en commun via l’entreprise Transdev. D’ailleurs, si on écoute André Gacougnolle, ce changement de gestion met fin à un échec.

“D’un point de vue commercial et technique, c’est un talent que la Ville n’a pas. Techniquement, nous sommes des nains à tel point que quand nous faisons appel à un prestataire pour s’en occuper, nous sommes pris en 3e ou 4e temps”

De ce point de vue là, il faut le reconnaître, la gestion du Havre n’offre pas de grands résultats. Elle est déficitaire en ne rapportant “que” 2,3 millions d’euros contre 2,4 de charges hors investissements. Ensuite, en ce qui concerne le remplissage, il ne s’élève qu’à 30% en moyenne des 5 500 à 6 100 places disponibles dans les 15 parcs existants. Et ce, malgré une politique tarifaire présentée comme attractive. D’après la mairie du Havre, 2h de stationnement coûteraient 2,40 € contre 3 à Caen, 4,5 à Rouen et 8,4 à Paris. Ceci en comptant les 30 minutes offertes dans l’ensemble des parkings et la gratuité du samedi pour celui de l’Hôtel de Ville.

A GESTION PRIVEE, PARKING MEILLEUR

En reconnaissance de cette inefficacité, Luc Lemonnier voit en cette délégation de service public l’opportunité d’un réel changement.

“On est à la recherche du meilleur service”

Et la gestion du parking par le privé est un moyen de la confier à quelqu’un dont c’est le métier. Beaucoup de nouveautés sont alors imaginables. Un service mieux géré d’une part comme l’avait suggéré André Gacougnolle. Mais aussi une meilleure adaptation aux normes de sécurité et aux attentes des usagers. En somme, c’est la possibilité d’avoir des parkings mieux entretenus et plus modernes tout en délestant la collectivité de cette charge. Car il en est question, bien entendu et l’adjoint au maire chargé des finances ne s’en cache pas.

“C’est un bénéfice pour la Ville. Nous n’aurons plus recours aux budgets annexe et principal pour financer ce service. Nous pourrons donc placer cet argent sur d’autres structures municipales”

Bon, comme ça, c’est dit. Une histoire d’argent, un aveu d’échec et aucune garantie sur le futur. Car, hormis pour la date de cette délégation en 2019, peu d’éléments ont filtré quant à sa mise en oeuvre.

Photo: (de g. à d.) Luc Lemonnier et André Gacougnolle