LA CODAH SE RENOUVELLE (SI PEU)

26/06/2017 – La CODAH a procédé à l’élection de son nouveau président ainsi que ses vices-présidents dimanche 25 juin. Finalement, peu de changements ont été opérés. Et c’est valable aussi pour le bureau communautaire.

CONSEIL COMMUNAUTAIRE

A lire: Le Conseil en Live

Le jour était donc venu de trouver un successeur à Edouard Philippe au sein de la Communauté d’Agglomération Havraise (CODAH). En tant que Premier Ministre, il ne peut non plus assurer cette présidence. Celui-ci avait déjà été trouvé à la mairie du Havre en la personne de Luc Lemonnier. Mais un changement en implique toujours d’autres.

A lire: Parodie et interrogations

LUC LEMONNIER RAFLE AUSSI LA CODAH

C’est finalement le maire du Havre Luc Lemonnier qui a été élu à la présidence par le conseil. Sans surprise pourrait-on dire puisqu’il était le seul candidat. Contrairement au conseil municipal, l’opposition communautaire a choisi de ne pas y participer. Avec 42 voix en sa faveur, 4 votes blancs et une abstention, il ainsi pu s’installer dans le fauteuil de président.Une opposition qui n’aurait pas eu sa place si on en croit le maire communiste de Gonfreville l’Orcher, Jean-Paul Lecoq.

“Nous avons permis à nos administrés de bénéficier d’avancées significatives pour leur quotidien en complément de ceux de leur municipalité. Nous ne sommes pas toujours d’accord, c’est peu de le dire (…) Malgré tout, le consensus est de mise au sein de la CODAH après des échanges avec l’objectif de faire avancer le territoire

C’est bien sûr le principal changement à retenir de ce nouveau conseil. Car pour le reste, peu sont intervenus. Certes, deux nouveaux vices-présidents font leur entrée parmi les 14. Il s’agit d’Alban Bruneau, le 1er adjoint au maire de Gonfreville l’Orcher remplace son maire Jean-Paul Lecoq à la 4e vice-présidence. De son côté, Michel Maillard, conseiller municipal du Havre, remplace Agnès Firmin-Le Bodo dans l’organigramme. Lecoq comme Firmin-Le Bodo ayant été élus députés, ils sont rattrapés par la loi sur le non-cumul des mandats. Dans les faits, ils redeviennent simples conseillers communautaires. Enfin, dernier changement notable, Michel Maillard prend en fait la 5e vice-présidence alors que son prédecesseur détenait la 1ere. C’est Jean-Baptiste Gastinne, 1er adjoint au maire du Havre, qui remplace la député à ce poste.

UN CONSEIL DE LA CODAH PRESQUE PARFAIT

A voir: Engagênant #7 - Mauvais Conseil

Avec un seul candidat présenté par poste, tout s’est donc bien passé pour tout le monde. Même en ce qui concerne la constitution du bureau communauraire. D’ailleurs, le jeu de chaises musicales y a même été moins prononcé. Luc Lemonnier y est remplacé par Sébastien Tasserie tandis que Michel Maillard laisse sa place à Marie-Laure Drone. Pour l’ordre, des 11 membres du bureau, il reste inchangé. L’occasion pour le nouveau président de la CODAH de vanter le fonctionnement de cette institution.

“Je voudrais vous remercier car il y a du travail devant nous (…) On a toujours fait prévaloir l’intérêt commun de la communauté sur les étiquettes politiques”

Certes, les votes ont fonctionné comme sur des roulettes. Ce Conseil Communautaire extraordinaire aurait donc pu être parfait pour l’assemblée. Mais c’était sans compter sur l’intervention du collectif Velorution. Opposé au projet actuel de rénovation du tunnel Jenner du Havre, ses membres ont demandé une suspension de séance. Chose que Gilbert Conan, président de séance avant l’élection de Luc Lemonnier leur a refusé. Et ce malgré la demande de Jean-Paul Lecoq. Ce n’est qu’une fois le nouveau président élu qu’ils ont pu l’obtenir. Histoire de rappeler que Velorution avait un contre-projet et qu’ils attendaient d’en discuter avec les élus.