LA CGT ENTRE BILAN ET ASPIRATION

18/01/2017 – Le secrétaire de l’union locale CGT du Havre, Reynald Kubecki, a dressé un bilan de l’année 2016, mardi 17 janvier, avant de se tourner pleinement vers 2017. La lutte continue et de nouveaux défis viendront la pimenter.

DISCOURS

Les voeux de la CGT ont été l’occasion de dresser un bilan de 2016, année marquée par la mobilisation contre la loi travail. Cette mobilisation, si elle n’a pas abouti au retrait de la loi, a tout de même rassemblé “des milliers de personnes et 1 million à Paris”.

“Cette démonstration de force prouve que les traîtres à la classe ouvrière, le PS, ne nous diviseront pas.”

Car pour Reynald Kubecki, le gouvernement a tout fait pour éteindre la contestation avec une répression qui perdure encore aujourd’hui.

“Le gouvernement a eu peur parce que nous avons failli gagner.”

D’ailleurs, cela ne concerne pas seulement la mobilisation contre la loi travail mais aussi les autres combats syndicaux comme à Air France ou Goodyear à Amiens. Ainsi, la CGT compte 1 700 syndicalistes réprimés en France en 2016. Parmi eux, Reynald Kubecki a souligné l’interpellation de deux jeunes à leur arrivée au Havre pour une manifestation contre la loi travail.

“Ces jeunes sont restés deux heures en garde à vue parce qu’ils transportaient de la peinture, une banderole et des fumigènes. Il ne faut pas laisser ce genre de personne isolée, c’est pourquoi l’union locale CGT du Havre s’est engagée à les soutenir financièrement et juridiquement.”

Les syndicats affaiblis ?

UNE ANNEE 2017 DE TOUS LES DANGERS

Reynald Kubecki s’en doute, “2017 sera une année de lutte pour la défense des acquis sociaux, les retraites, la sécurité sociale et les allocations emploi”. L’année présidentielle et les programmes présentés par les candidats.

“Quand on voit les propositions de Valls, Macron, Fillon… Fillon est un passéiste de son camp. Il se réclame de Thatcher… Il faut se rappeler de qui était Thatcher. On a la mémoire de nos luttes.”

Pour le secrétaire CGT, ces propositions et ceux qui les portent ne satisfont personne au point de servir le Front National. D’ailleurs, la CGT travaille sur l’organisation d’un meeting dans les prochaines semaines pour dénoncer les “idées fausses du FN”. Cette situation incite la CGT du Havre à rester vigilante.

“Nous devons soutenir les défavorisés face aux libéraux. La lutte des classes est plus que jamais d’actualité. C’est pourquoi les unions locales du Havre et l’union départementale de la CGT restent combatives pour soutenir les jeunes, les retraités et les défavorisés.”

Photo: Reynald Kubecki, secrétaire de l’union locale CGT du Havre

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →