JOURNEES DU PATRIMOINE: HERE IS THE PROG’

14/09/2017 – Les Journées du Patrimoine, c’est ce week-end dans toute l’Europe ! En cette année 2017, le thème choisi est Jeunesse et Patrimoine. Ambitieux à l’échelle européenne… Une fois n’est pas coutume, on va mixer contenus presse et éditorial tout en ramenant ça à un périmètre qu’on connaît. Car même là, le programme est plutôt pléthorique. Avouons-le, sortir un article sur les journées du Patrimoine, ce n’est pas foufou. Car même si cet événement annuel est attendu, il en deviendrait presque répétitif. Toujours les mêmes lieux qui s’ouvrent au public, un attrait pas toujours évident… Pourtant, il recèle quelques perles. Surtout avec un thème Jeunesse et Patrimoine qui révèle clairement l’ambition de faire renouer les jeunes avec leur Histoire. Petite revue d’effectifs dans notre Grand Havre chéri.

JOURNEES DU PATRIMOINE: LA JEUNESSE POUR CIBLE

Ces 34e journées européennes du Patrimoine programmées les 16 et 17 septembre offrent une 1ere particularité. En effet, ses organisateurs assument de faire des jeunes leur cible prioritaire pour cette édition. C’est du moins ce qu’indique la communication du Ministère de la Culture.

“L’édition de cette année « Jeunesse et Patrimoine » est résolument tournée vers le jeune public et sa sensibilisation au patrimoine, à l’histoire de la Nation et à l’histoire de l’art ou encore aux métiers du patrimoine”

Dans notre cas, à l’échelle locale, c’est un point de vue que l’on saura probablement défendre. A l’échelle européenne, on leur souhaite bon courage. Car sans rien enlever aux mérites de la construction européenne, unir les peuples par le biais d’une histoire commune n’a jamais été son fort. Allez donc expliquer à des jeunes, ou à quiconque d’ailleurs, que nous sommes naturellement liés avec des pays somme toute lointains. Certes, on a peut-être en commun des ancêtres qui ont passé une bonne partie des siècles derniers à s’entretuer… C’est un peu court, convenons-en. Mais peut-être que la beauté de ces journées du Patrimoine se trouve là. Qui sait ?

Enfin… Au-delà de toutes ces considérations passéistes, il faut reconnaître que l’organisation a vraiment voulu faire honneur au thème choisi. Le tout en le connectant à l’actualité. C’est particulièrement visible à l’échelle locale.

“La Maison du Patrimoine du Havre organise deux parcours En quête d’une ville : 500 ans d’histoire(s) avec jeux, énigmes, lieux-mystère (…) l’Hôtel Dubocage de Bléville propose une visite-découverte du port créé par François 1er réservée aux 6-11 ans Il était une fois le Havre”

C’est bon, on est dans le thème, tout va bien. Ca a l’air plutôt intéressant. Si on ne refait pas l’Histoire, ça devrait être parfait.

LES ACTEURS LOCAUX MOBILISES POUR LES JOURNEES DU PATRIMOINE

Il y a les acteurs attendus et d’autres qui l’étaient un peu moins. Mais les journées du Patrimoine sont aussi ça. Donner une reconnaissance à certaines associations du travail qu’elles fournissent le restant de l’année. Pour cette édition 2017, on notera l’hommage rendu au PCF FLAK du Havre. Certes, il est plus connu sous le nom d’abri chirurgical. Mais le poste de commandement de la défense anti-aérienne allemande est inclus dans la programmation officielle. Il propose ainsi un parcours de recherche d’indices sur le site. Avec documentation et explications adaptées sur son histoire pour les enfants.

A noter aussi que le SONIC propose des visites au fort de Tourneville. Soutenu par la fondation du Patrimoine, son architecture et son travail quotidien seront mis en avant. D’autant plus qu’il prend place dans un lieu ancien et emblématique du Havre. Le tout en attendant de devenir véritablement unique lorsqu’il obtiendra le statut de plus grand pôle dédié aux musiques actuelles en France. La Bibliothèque Universitaire ainsi que l’Ecole d’Art (ESADHAR) auront aussi droit à leurs visites. Même le port se met au diapason avec des visites des sites à 360° et théâtralisées. Bien sûr, aux côtés de ces lieux un peu particuliers, on retrouve les indéboulonnables. Hôtel de Ville, MuMa, Sous-préfecture, Maison de l’Armateur, Volcan… Mais c’est aussi ça le charme des journées du Patrimoine.

DES JOURNEES DU PATRIMOINE TRANQUILLES A LA CAMPAGNE

Bon, yapakelehav’ comme on dit par chez nous… Quelques communes alentours tiennent à participer à ce week-end. C’est le cas notamment de Montivilliers qui ouvre son abbaye ! Encore un classique… Du côté de Fécamp, on peut retrouver quelques similitudes havraises mais dans un cadre peut-être plus tranquille. La cité des Terre-Neuvas ouvre elle aussi sa Maison du Patrimoine ainsi que sa Bibliothèque Patrimoniale Danièle et Victor Banse. Le tout sans oublier le Palais Bénédictine, bien sûr. Fécamp peut même compter sur la présence du voilier l’Etoile, quelques jours seulement après son passage au Havre lors des fameuses Grandes Voiles.

Enfin, pas question d’oublier Caux Estuaire qui capitalise sur une visite qui avait eu son petit succès cet été. En effet, la communauté de communes rouvre l’église Saint Jean d’Abbetot à La Cerlangue le temps de ce week-end.

En bref, les journées du Patrimoine, on aime ou n’aime pas. Mais vous trouverez sûrement un petit truc qui attirera au moins votre attention. Parce qu’il y a de quoi faire quand même. Si c’est le cas, il ne reste plus qu’à se caler avec les horaires. Ils sont d’ailleurs disponibles ici. Donc bonnes visites si ça vous tente ! Après tout, elles durent 2 jours, les 16 et 17 septembre. Y a pas le feu…

Un petit partage ?
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →