HERVE DRIEU SERT-IL LES REPUBLICAINS ?

9/05/2017 – En annonçant sa candidature fin janvier, Hervé Drieu semblait jouer un bien mauvais tour à Agnès Firmin-Le Bodo. L’adjointe au maire du Havre voyait là un dissident de son propre parti lui faire face. Pourtant, celui-ci pourrait bien lui rendre un fier service.

CONTENU EDITORIAL

La surprise des législatives

Un 2e candidat à droite dans la 7e circonscription de Seine Maritime… Voilà qui ne devrait pas arranger les affaires d’Agnès Firmin-Le Bodo, la candidate investie par Les Républicains (LR). Elle est déjà fragilisée par la déroute de François Fillon, qu’elle avait soutenu, à l’élection présidentielle. Mais pire encore, elle a vu que cette circonscription historiquement attachée à son parti avait d’abord voté Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron le 23 avril. Et le regard de l’actuel député qui l’a choisie pour lui succéder, Edouard Philippe, vers La République En Marche ne va pas dans son sens non plus.

HERVE DRIEU: UNE CAUTION CENTRISTE ?

Cependant, la candidature de Hervé Drieu pourrait bien être vue plutôt comme un obstacle à La République En Marche. En effet, le candidat est toujours adhérent LR. Et s’il se présente comme dissident, il l’assure, il rejoindra le groupe formé par le parti en cas d’élection à l’Assemblée Nationale. Donc, on peut décemment admettre qu’il se ralliera à Agnès Firmin-Le Bodo au second tour en cas d’élimination. Puis son profil ressemble finalement plus à celui recherché chez La République En Marche. D’ailleurs, Hervé Drieu veut bien l’admettre.

“C’est possible, il faut être audacieux. Mais je pense que c’est parce qu’on parle aux mêmes personnes au final”

Entrepreneur, issu de la société civile, Hervé Drieu parle de sa “vision” et prône des méthodes nouvelles sur l’emploi et l’entreprise. Pourtant, son attachement aux Républicains n’est pas à remettre en cause d’après lui. Et son parcours le prouve.

“J’ai toujours souhaité m’investir dans la vie politique. J’ai milité pour Ladislas Ponitowski dans l’Eure, j’ai suivi Antoine Rufenacht puis Nicolas Sarkozy…”

Ainsi, même s’il prendra probablement des voix à Agnès Firmin-Le Bodo au 1er tour des prochaines législatives, il est fort probable qu’elle en profite au second.

UNE EPINE POUR LES MARCHEURS

Et ce possible report de voix, La République En Marche ne pourra pas compter dessus. Tandis que dans le même temps, il récuperera vraisemblablement les déçus de François Fillon qui s’étaient tournés vers Emmanuel Macron à la présidentielle. A moins que sa position, si elle est suffisamment mise en avant, ne lui permette de battre la candidate Les Républicains ? Dans cette configuration, Hervé Drieu bénéficierait aussi du report de ses voix. En attendant, cette candidature ne peut servir LR que si les candidatures France Insoumise et PCF restent distinctes. Car on a tendance à oublier une chose. Mais c’est bien Jean-Luc Mélenchon qui est arrivé en tête dans cette circonscription à la présidentielle. Si les deux formations arrivent à réitérer leur union, cette configuration avantageuse pour LR pourrait bien se transformer en suicide.

Sur la photo: (de d. à g.) Hervé Drieu et son suppléant, Marc-Antoine Tetrel

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →