Santé: la mode du hackathon, c’est aussi pour vous

14/03/2018 - Le hackathon n'est pas seulement pour les startupers en herbe. C'est en tout cas le pari du 2e hackathon santé de Normandie ! Certes, le week-end des 13, 14 et 15 avril sera surtout ouvert aux porteurs d'idées et de projets. Mais un large panel de conférences et d'animations pourrait vous inciter à faire un détour par Gruchet-le-Valasse.



Bogdanoff et animations autour du Hackathon

Participer à un hackathon, c'est une démarche. Un état d'esprit même. Et pourtant, vous pourriez bien y faire un détour. Car oui, le 2e hackathon de Normandie va tenter de rassembler autour de lui. Certes, les participants sont bien invités à se rassembler au sein de l'abbaye de Gruchet-Le-Valasse du 13 au 15 avril prochains.

Mais l'événement s'agrémente de nombreuses animations. En effet, il y a bien sûr la conférence phare du week-end qui fera intervenir les frères Igor et Grichka Bogdanoff. Celle-ci portera sur le veillissement des cellules vendredi 13 avril à 18h à l'abbaye. Il s'agira d'ailleurs de la seule animation payante du week-end. Saray Hach, le chapter leader, en annonce d'autres ainsi qu'un concert de rock au même endroit le lendemain soir. Mais aussi le passage autour de Gruchet-Le-Valasse d'un orchestre jouant des musiques de films. Et peut-être même une exposition de peintures. Et ces animations font partie intégrante du hackathon si on écoute Yacine Lemrissi, coach en management.

"L'idée, c'est de démocratiser l'évenement à travers la culture pour que, par effet domino, le public s'intéresse au hackathon lui-même"

(de g. à d.) Yacine Lemrissi et Saray Hach

Un hackathon en open source mondiale

Arrêtez tout ! Un chapter leader ? Un coach ? Coach de quoi ? Puisque l'idée est de s'intéresser au hackathon, faisons-le ! Saray Hach est donc le chapter leader Normandie de l'organisation Hacking Health. Celle-ci se décline dans 55 chapitres de 21 pays à travers le monde; des chapitres qui sont en fait des territoires. Ainsi, par chez nous, c'est à l'échelle de la Normandie que l'organisation s'est déclinée là où Lyon, par exemple, l'a fait au niveau d'une ville. Mais pour ça, Saray Hach a une explication.

"Le Havre n'a pas de CHU (Centre Hospitalier Universitaire NDLR). Donc c'est difficile de rayonner. C'est pour ça qu'on l'a fait sur la Normandie. En plus, il y a plusieurs CHU en Normandie. Il y a un accord avec eux mais on le fait ailleurs pour qu'il n'y ait pas de jaloux"

Une idée pas si saugrenue si on en croit le chapter leader normand. En effet, selon lui, la Hollande n'hésite à organiser ses hackathon dans 5 à 6 villes simultanément. De plus, les idées mises en avant lors d'un hackathon Hacking Health sont partagées avec les 54 autres chapitres existants via une base de données mondiale. Un procédé qui permet à chaque édition de se nourrir des évolutions précédentes et créer des collaborations.



Hackathon: 3 jours pour un projet

Une fois qu'on a dit ça, que réserve ce week-end aux participants de ce hackathon santé ? Yacine Lemrissi le résume simplement en une phrase.

"Ce sont 3 jours pour développer un projet de l'idée au modèle économique"

Et pour cela, l'organisation s'articule autour de coaches bénévoles ou affrétés par les partenaires (Groupe Hospitalier du Havre, hôpitaux de Fécamp, Caen et Yvetot...). D'autres compétences sont apportées telles que l'informatique, l'ingénieurerie, le business ou encore le marketing. Ainsi 4 coaches bénévoles issus de l'organisation encadreront les équipes avec un coach par corps de métier. Leur travail ne débute vraiment que le samedi. Car le vendredi soir est surtout réservé à l'organisation des équipes de travail et à la conférence des frères Bogdanoff. Les deux scientifiques vedettes resteront d'ailleurs avec les participants lors du dîner.

Le samedi est donc réservé aux ateliers avec les coaches. Des ateliers entre lesquels les participants pourront s'adonner à des activités de détente comme le yoga ou la méditation. Ceci afin de revenir frais et dispos dans le feu de l'action. Enfin, le dimanche sera réservé aux pitches (présentation des projets) avant le jury final.

Pourquoi un hackathon santé ?

 

Rassemblement d'idées et de leurs porteurs, manifestation culturelle... Le 2e hackathon santé de Normandie se veut ambitieux. Mais a-t-il son utilité au-delà de ça ? Surtout quand on sait que ces événements se multiplient. En effet, l'abbaye de Gruchet-Le-Valasse en a déjà accueilli un dédié à l'économie circulaire en décembre. De son côté, la Région Normandie prépare le sien sur le thème de son forum Normandie pour la Paix. Même dans la sphère Hacking Health, les hackathons santé se multiplient. Ainsi, Lyon en a accueilli un en janvier tandis que Strasbourg le fera le 23 mars.

Pour Saray Hach, la thématique santé justifie cette recrudescence. Surtout si l'on se souvient que Hacking Health partage les avancées de chaque hackathon pour les suivants.

"La santé, c'est un sujet qui nous concerne tous et qui a un potentiel technologique important (...) Aujourd'hui, il y a des médecins qui opèrent avec des casques virtuels pour apprendre aux étudiants. Le SAMU porte des Google Glass pour montrer aux urgentistes ce qu'il se passe avant l'arrivée du patient et éviter de perdre du temps en instructions"

Le chapter leader de Normandie met d'ailleurs en avant l'idée que le hackathon Hacking Health s'inscrit dans une démarche d'utilité publique. Ainsi, un traitement différent est fait en fonction des motivations de chacun. Si une entreprise y participe pour y représenter sa marque et développer ses produits, elle devra s'acquitter d'un tarif de 500€. Au contraire, les particuliers venant à titre personnel peuvent y participer gratuitement. Le tout avec une ambition de développement commercial. Bah oui, quand même. Quoique...

"Notre objectif, c'est que les projets émergent dans les hôpitaux ou sous forme de start-ups (...) On a tendance à dire que les jeunes ne font plus rien. Ce type d'événement montre que c'est faux. Il y a des jeunes qui travaillent sur des choses ardues pour l'intérêt commun"

D'ici là, le hackathon santé Hacking Health espère accueillir une centaine de participants. L'inscription est possible ici.

Pour la conférence des frères Bogdanoff Des cellules bientôt immortelles ? vendredi 13 avril à 20h, l'inscription se fait ici.

Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 155    Moyenne : 5/5]



Participez à la grande conversation !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.