Grève du 22 mars: les points chauds à connaître au Havre

20/03/2018 - Que faîtes-vous jeudi matin ? La grève du 22 mars propose 2 solutions: rejoindre la manifestation des syndicats ou l'éviter. Et ça tombe bien ! On vous a concocté une petite carte qui regroupe les points chauds de la mobilisation ! Le tout avec de quoi saisir les revendications de ses organisateurs. Enjoy !



Grève du 22 mars: Pourquoi déjà ?

Cheminots, retraités, personnels soignants... Il y a de quoi s'y perdre parmi tous les mécontents qui battent le pavé en ce moment. Eh bien ne bouillonne pas plus longtemps cher lecteur ! Car oui, les syndicats ont pensé à toi ! En effet, tous les services publics sont appelés à participer à cette grève du 22 mars. Certes, on a surtout parlé des cheminots qui vont se regrouper à Paris. Mais les autres seront là aussi. En attendant peut-être les salariés du privé ? En tout cas, les différentes branches de la CGT ont tenu à dévoiler en amont les raisons d'une telle mobilisation.

Réconcilier services publics et industrie

Mais même si Le Havre sera encore une fois scruté de près, l'appel à cette grève du 22 mars reste national. Et de ce point de vue là, la CGT a prévu son mot d'ordre.

"Pas d'industrie sans service public, pas de service public sans industrie"

Pour cela, Jean-Claude Lebourg, représentant de l'union locale des CGT du Havre, parle d'un syndicat "à l'offensive dans tous les secteurs". Apparemment, ce sera le cas (voir plus bas). Et ce en posant une question précise sur l'avenir.

"Est-ce que nous voulons une société du tout privé ou une société où l'intérêt général serait la norme ?"

Car pour la CGT, le secteur privé n'obéit aucunement à l'intérêt général. Au contraire, "il lorgne sur ses profits" d'après Jean-Claude Lebourg. Pourtant, il n'est pas inutile. Surtout quand il s'agit du secteur industriel.

"Le développement du service public passe par le renouveau de l'industrie car elle structure le territoire en appelant à elle de nouveaux services et donc des besoins"

En clair, c'est un débat idéologique que la CGT, au Havre comme en France, souhaite lancer via cette grève du 22 mars.

Une pirouette syndicale ?

La question semble être d'un autre temps. Mais elle a le mérite d'être intéressante. Ainsi, les services publics se dégraderaient proportionnellement au déclin de l'industrie ? Si on y réfléchit, ce recul de l'activité industrielle en France a démarré à la fin des années 90. Puis il s'est accéléré au milieu des années 2000. D'ailleurs, l'INSEE chiffre à 530 000 le nombre d'emplois disparus entre 2006 et 2015. 530 000 emplois qui accompagnent la fermeture de plus de 26 000 usines.

Or, c'est bien à partir de ce milieu des années 2000 qu'ont commencé les fameuses coupes budgétaires dans les services publics. Lien de cause à effet ? Peut-être. En tout cas, quand la CGT parle de renouveau de l'industrie, encore faudrait-il savoir lequel. Car si une nouvelle industrie est déjà en marche (sic) notamment dans le secteur des nouvelles technologies, celle-ci ne devrait pas avoir les mêmes besoins que l'usine à papa. De même, les besoins qu'elle susciterait seraient tout aussi différents.

Alors, assistons-nous là à une petite pirouette syndicale ? Via ce slogan, la CGT arriverait à concilier sa base ouvrière et ses militants dans les services publics aux moyens de mobilisation beaucoup plus importants. Cette question aussi mérite d'être posée en attendant de connaître ce renouveau de l'industrie.



La grève du 22 mars sous l'égide des services publics

Car ne nous le cachons pas, la participation des salariés du privé est encore une inconnue pour cette grève du 22 mars. Reste le public qui devrait être représenté en force. Pendant que les cheminots se regrouperont à Paris, EDF, La Poste, les pénitentiaires, Pôle Emploi, Orange, Sécurité Sociale, fonction publique hospitalière devraient être dans les rues du Havre.

Opposés au retour du jour de carence, à la réduction des effectifs et à la sous-traitance, les militants espèrent bien changer la donne à partir du 22 mars.

Et vous alors ?


La page va apparaître dans un instant...

NB: le format AMP n'affiche pas les consultations...

Merci de repasser en mode normal

 

Grève du 22 mars: les points chauds

Dès 9h, les cheminots se regroupent à la gare du Havre avant de prendre le train pour Paris. En effet, une grande manifestation unitaire est prévue dans la capitale contre la réforme de la SNCF. Celle-ci comprend notamment la suppression du statut des cheminots.

La manifestation en elle-même doit débuter à 10h30 devant la maison des syndicats. Le cortège doit ensuite prendre la chemin de la direction inter-régionale des douanes du Havre puis de l'hôpital Flaubert. Après, petit tour par l'hôtel d'agglomération de la CODAH et le centre des finances publiques. Enfin, la manifestation devrait se terminer devant la sous-préfecture du Havre vers 12h.

Quand à l'itinéraire exact, il n'était pas encore défini lundi soir d'après les syndicats. On se contentera donc des grandes escales !

Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]



Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →

Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.