France Insoumise déjà à l’assaut de la mairie du Havre ?

3/07/2018 - Nous sommes en 2018 mais la France Insoumise pense déjà aux municipales de 2020. Au Havre, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon se donne 2 ans pour construire avec la population un programme solide.



Ne nous le cachons pas, on a été très surpris de recevoir l'invitation de la France Insoumise du Havre. Non pas que l'habitude s'était perdue, ce serait faux de le dire. Mais celle-ci concernait... les élections municipales. Allait-on assister à la présentation des candidats à la mairie du Havre ? A l'exposé d'un programme ? Non, rien de tout ça.

Pourtant, c'est bien un mouvement déterminé à se mettre en ordre de marche. Alors que le fauteuil de maire du Havre doit être remis en jeu en 2020, le mouvement souhaite se mettre au travail dès maintenant. Il compte ainsi se donner le temps de co-construire un programme local en vue de cette échéance. La méthode peut paraître confuse mais on s'empresse d'éclaircir tout ça.



France Insoumise veut "Co-construire"

Le coeur de la méthode est donc celle-ci : impliquer la population dans la construction de ce programme. Toutefois, les insoumis du Havre ne partent pas de rien. Et ce notamment en terme d'électorat potentiel. En effet, lors de l'élection présidentielle 2017, le suffrage des havrais s'est largement porté vers le candidat de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon (29,81% des voix). Ensuite, le soufflet est quelque peu retombé mais les candidats insoumis ont tout de même réalisé des scores honorables lors des élections législatives. Ainsi, les havrais de la 8e circonscription ont voté à 15% pour François Panchout tandis que ceux de la 7e optaient à 14% pour Gérald Maniable.

L'Avenir en Commun comme base pour France Insoumise

Mais la base n'est pas vide non plus quand on parle d'idées. Car, finalement, le programme de la France Insoumise pour les municipales de 2020 existe déjà plus ou moins. Il s'appelle L'Avenir en Commun et a été porté par Jean-Luc Mélenchon et les candidats insoumis lors des élections de 2017. Quoiqu'il est temps maintenant de trouver des déclinaisons locales à ce programme. Notamment au Havre. Et pour cela, le mouvement compte bien aller à la rencontre des habitants pour les mettre à contribution.

"Aller à la rencontre des gens, c'est permettre d'agréger la population pour qu'elle prenne son destin en main (...) On va donc lui demander ce qu'elle attend de nous" (Nancy Duboc, référente France Insoumise du Havre-Ville Haute)

Une façon aussi d'être raccord avec le programme de Jean-Luc Mélenchon qui met en avant "l'urgence démocratique". Toutefois, pas question de dévier de L'Avenir en Commun. Même si rien n'est encore figé, il semble que certains principes défendus en 2017 soient remis sur la table. En tout cas, c'est une possibilité que n'exclue pas Sonia Anton, réfrente insoumise du Havre-Université.

"Pour les élections législatives, nous voulions la révocabilité des députés. C'est quelque chose qui est tout à fait envisageable pour les conseillers municipaux"



Quel est le concept de France Insoumise ?

Une fois qu'on a dit tout ça, comment va donc se faire ce travail de co-construction ? Les insoumis du Havre comptent axer le début de la réflexion autour de 3 thèmes : la culture, l'économie et le social. La culture sera portée par Sonia Anton à travers le groupe insoumis du Havre-Université. Quant à l'économie, ce sera l'affaire de Nicolas Guillet, référent Le Havre-Centre Ville. Enfin, le social revient à Nancy Duboc et son groupe Le Havre-Ville Haute. Certes, les modalités exactes de ces rencontres avec les habitants ne sont pas encore bien définies. Mais Nicolas Guillet fait confiance à la créativité dont le mouvement a fait preuve jusqu'ici au Havre.

"Ça fait 2 ans que ce mouvement existe et on a déjà fait beaucoup de choses comme des réunions, du porte à porte, des caravanes... Donc il y aura des actions qui seront organisées"

Une affirmation soutenue par Nancy Duboc pour qui cette manière de faire est dans l'ADN du mouvement de Jean-Luc Mélenchon.

"La France Insoumise, ce sont plein d'actions qui se construisent au fur et à mesure. On ne peut pas prévoir maintenant. Ça se fait au fil du temps"

D'ailleurs, la France Insoumise a déjà les moyens de rencontrer les habitants. En effet, chaque groupe a ses propres réunions hebdomadaires.

Une force propre au mouvement pour Sonia Anton dans l'optique de la co-construction populaire du programme municipal.

"On a un fonctionnement particulier en groupes d'action. On réfléchit déjà sur des actions concrètes avec la population. C'est pour ça qu'on est organisés par quartier pour être au plus près d'elle"

La France Insoumise a donc 18 mois devant elle pour constituer ce fameux programme avant de s'engager pleinement dans la campagne municipale en 2020.

Photo : réunion Gare Debout de la France Insoumise à la gare du Havre (© Insoumis du Havre)

Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Un petit partage ?
  • 22
  •  
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages
  • 22
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →

Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.