Firmin-Le Bodo: une rentrée chargée sur tous les fronts
., POLITIQUE

FIRMIN-LE BODO: LA DEPUTE QUI SE CONSTRUIT

11/09/2017 – La toute récente députée Agnès Firmin-Le Bodo a fait sa rentrée médiatique vendredi 8 septembre au Havre. L’occasion d’aborder les sujets chauds du moment. Et ceux-ci portent aussi bien sur l’Assemblée Nationale que sur la situation précaire de ce qui est encore son parti: Les Républicains.

CONFERENCE DE PRESSE

 

Agnès Firmin-Le Bodo fait ses premiers pas à l’Assemblée Nationale comme députée depuis le 20 juin dernier. Bien qu’elle l’ait déjà arpentée entre 1997 et 2002 en tant qu’assistante parlementaire de Jean-Yves Besselat. Toujours membre du parti Les Républicains, elle a cependant rejoint le groupe dissident des Constructifs. Ceci rajoute à l’adaptation souvent délicate au poste, certes. Mais la députée reste droite dans ses bottes comme dirait l’autre.

A lire: Des législatives sans surprise

FIRMIN-LE BODO: ENTRE FIERTE ET RESPONSABILITE

Même si les lieux ne lui sont pas inconnus puisqu’elle les a découverts il y a 20 ans, le contexte n’est pas le même. Car en 1997, elle n’était “que” assistante parlementaire. Cette fois-ci, c’est en tant que députée que Agnès Firmin-Le Bodo participe au fonctionnement de l’Assemblée Nationale. Elue le 18 juin dernier, ses 2 premiers mois de mandat ont fait office d’apprentissage. La députée le concède.

“Il y a une grande différence avec ce que je faisais avant. C’est intense, on travaille beaucoup. Cependant, je n’avais pas mesuré ce que ce statut engendre aux yeux des gens”

Plus de reconnaissance (et donc de surveillance) auprès des citoyens, plus d’exposition dans les médias… Voilà ce que Agnès Firmin-Le Bodo veut dire par là. Pourtant, elle est dans le paysage politique havrais depuis longtemps. Pour ne reprendre que son parcours récent, elle a été adjointe au maire chargée de la sécurité et 1ere vice-présidente de la CODAH. Néanmoins, ce parcours s’est fait notamment dans l’ombre d’Edouard Philippe en tant que fidèle. Aujourd’hui, la donne n’est plus la même quoique les 2 compagnons de route gardent des contacts aussi souvent que possible.

“Je suis totalement libre par rapport à Edouard Philippe et il le sait. Si ce qui est proposé va dans l’intérêt général, on vote pour mais on est aussi capable de s’opposer”

FIRMIN-LE BODO, LR ET LES CONSTRUCTIFS

A lire: Implosion à venir chez LR ?

Car oui, Agnès Firmin-Le Bodo le reconnaît elle-même. Elle n’a pas choisi la voie la plus facile pour une entrée dans l’arène parlementaire. Il faut dire que les circonstances n’ont pas aidé non plus… Certes, elle a rejoint un groupe fidèle à sa famille politique rassemblant droite et centre. Après tout, elle est toujours membre des Républicains (LR). Mais elle a fait le choix de rejoindre le groupe Les Constructifs. Celui-ci, contrairement au groupe LR officiel (bah oui, ça devient compliqué là…) “accompagne la politique du gouvernement”. C’est en tout cas ce qu’affirme la députée de la 7e circonscription de Seine Maritime.

“Nous souhaitons affirmer que nous sommes de droite et pro-européens. Nous souhaitons que la France réussisse et pour cela, il faut que le gouvernement réussisse. Pour moi, c’est une posture responsable”

Pourtant, pas question de passer pour une simple alliée du parti majoritaire à l’Assemblée Nationale. En l’occurrence La République En Marche (LREM) fondé par le Président de la République Emmanuel Macron.

“Cela fait 2-3 mois que je travaille avec eux et franchement, La République En Marche, je ne sais toujours pas ce que c’est”

Ainsi, Agnès Firmin-Le Bodo se veut claire sur la question. Même si 2017 a montré que les choses pouvaient changer très vite.

“On  n’accompagne pas LREM, on accompagne le gouvernement d’Edouard Philippe. (…) Si ce n’est plus lui, on verra, d’autres personnalités peuvent émerger”

ET VOTRE MANDAT EN LUI-MÊME MME FIRMIN-LE BODO ?

Mais l’heure n’est pas vraiment à faire des projections en attendant que la situation se fige pour de bon. Après tout, certaines échéances pourraient encore la faire évoluer… Pendant ce temps, la députée travaille et remplit diverses fonctions et missions. C’est d’ailleurs le sens de cette conférence de presse de rentrée.

“C’est important, au moins 1 fois par an, de faire un point sur mon travail et la rentrée politique”

En effet, Agnès Firmin-Le Bodo ne veut surtout pas que ses fonctions ne soient opaques. Et ce aussi bien pour les citoyens et élus de sa circonscription que pour les médias. Ainsi, elle a rejoint 35 autres députés dans le groupe Les Constructifs. Elle en est d’ailleurs la porte-parole au sein de la commission des affaires sociales. De plus, Agnès Firmin-Le Bodo a été nommée à la mission d’évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale. Enfin, elle est aussi rapporteur au sein de la commission des comptes de la sécurité sociale. Un sujet qui va probablement faire l’objet de quelques discussions dans les mois à venir. La députée plande d’ailleurs sur un rapport. Mais c’est toute l’ambiguité d’un député, son travail ne se limite pas à l’enceinte de l’Assemblée Nationale.

“Un député, c’est certes un élu de la Nation mais c’est aussi un élu de territoire (…) Aujourd’hui, j’ai une permanence et une newsletter. Je compte aussi organiser des réunions publiques au moins 1 fois par an. Je verrai aussi les maires pour en être le relais à l’Assemblée”

Sachant qu’à ces projets s’ajoutent 1 permanence par mois au Havre ainsi qu’une autre dans une commune différente de la circonscription. Enfin, un conseil de circonscription doit aussi voir le jour. Celui-ci ne sera pas composé d’élus mais d’une quinzaine de personnes issues de la société civile. Objectif: émettre des idées. Tout un programme.

Sur la photo: Agnès Firmin-Le Bodo



The following two tabs change content below.
Maxime Malfoy

Maxime Malfoy

Maxime a dès 2011 fait ses armes comme journaliste dans une radio locale havraise. La politique et le social sont devenus ses sujets de prédilection qu'il s'amuse à observer et à analyser. Avec les faits et les dires comme base puis les gifs et les mots comme armes.

POLITIQUE

  • Agnès Canayer: sénatrice à l'ancrage local

    CANAYER: SENATRICE (PRESQUE) A PLEIN TEMPS

    19/09/2017 – Agnès Canayer n’est officiellement plus adjointe au maire du Havre depuis hier soir. La sénatrice rattrapée par la loi sur le non-cumul des mandats avait fait son choix depuis longtemps. Mais elle a tenu à l’expliquer. Surtout qu’elle ne s’éloigne pas pour autant de la vie locale havraise. INTERVIEW The following two tabs…

  • Que fait Agnès Canayer au Sénat ?

    SINON AU SENAT, CA VA MME CANAYER ?

    19/09/2017 – Agnès Canayer tient tellement à conserver un ancrage local qu’on en oublierait presque son mandat premier. Sénatrice de Seine Maritime, notre rencontre a permis de faire un peu la lumière sur le travail de cette Chambre. Et ce surtout au travers du sien. Car là-bas aussi, les sujets en lien avec la vie…

ECONOMIE

  • loi travail: une contestation vouée à l'échec ?

    LOI TRAVAIL: LES SYNDICATS CHERCHENT L’ELAN

    22/09/2017 – La division des leaders syndicaux nationaux sur la loi travail laissait entrevoir un éparpillement de la contestation. Pourtant, la mobilisation du 12 septembre a montré le contraire. Les syndicats devaient donc transformer l’essai le 21 septembre. Mais le grossissement attendu n’a pas eu lieu CONTENU EDITORIAL The following two tabs change content below.BioDerniers…

  • Loi travail: Que penser des manifestations du 21 septembre ?

    LOI TRAVAIL: MANIF ET MEETING AU MENU

    22/09/2017 – La 2e journée de mobilisation contre la loi travail était très attendue. Notamment au Havre puisqu’un meeting unitaire se tenait dans la foulée non loin de là à Harfleur. Un meeting qui a su donner l’image que souhaitent insuffler les opposants à cette réforme dans leur contestation. MANIFESTATION The following two tabs change…

CULTURE

  • Vibrer au Havre: 1er bilan un peu hâtif ?

    VIBRER AU HAVRE: QUOI DE BEAU 1 AN APRES ?

    18/09/2017 – Il y a 1 an, Edouard Philippe présentait son 2e plan culturel emblématique après Lire au Havre: Vibrer au Havre. Une politique ambitieuse était ainsi dévoilée en direction de la pratique musicale. Mais vis-à-vis de ses prétentions initiales, le plan tient-il le cap ? CONTENU EDITORIAL The following two tabs change content below.BioDerniers…

  • Vibrer au Havre a 1 an

    1 AN QUE L’ON VEUT VIBRER AU HAVRE

    18/09/2017 – Voici 1 an que le plan musique Vibrer au Havre a été lancé par la Ville. C’est ainsi l’occasion de dresser un 1er bilan des actions réalisées via ce plan. Et de ce point de vue là, la municipalité en expose pléthore (oui, pléthore). Le tout avec le sentiment du devoir en cours…

SEINOMEDIA ET VOUS

  • La météo de Seinomedia !

    METEO

    Seinomedia vous propose les prévisions météo du jour sur Le Havre et sa région avec Meteo France The following two tabs change content below.BioDerniers articles Maxime Malfoy Maxime a dès 2011 fait ses armes comme journaliste dans une radio locale havraise. La politique et le social sont devenus ses sujets de prédilection qu’il s’amuse à…

  • AGENDA CULTUREL

    Avec Seinomedia, préparez vos sorties grâce à notre partenaire Agend’havre, l’agenda culturel havrais ! The following two tabs change content below.BioDerniers articles Maxime Malfoy Maxime a dès 2011 fait ses armes comme journaliste dans une radio locale havraise. La politique et le social sont devenus ses sujets de prédilection qu’il s’amuse à observer et à…

  • QUALITE DE L’AIR

    Avec Seinomedia, faîtes-vous une idée de la qualité de l’air grâce aux capteurs de Atmo Normandie The following two tabs change content below.BioDerniers articles Maxime Malfoy Maxime a dès 2011 fait ses armes comme journaliste dans une radio locale havraise. La politique et le social sont devenus ses sujets de prédilection qu’il s’amuse à observer…

0 Partages
Partagez
Tweetez