FECAMP CAUX LITTORAL… ET VALMONT AUSSI

27/01/2017 – Même si fusion est bien le terme retenu par la présidente de l’agglomération Fécamp Caux Littoral, la politique qui semble être privilégiée pour 2017 se fera surtout dans le sillage de Fécamp. Mais pourquoi donc ?

CONTENU EDITORIAL

La présidente de la nouvelle agglomération Fecamp Caux Littoral, Marie-Agnès Poussier-Winsback, a prononcé ses voeux pour 2017 à Fécamp le 26 janvier. Ces voeux se sont tout d’abord attardés sur le processus entamé de longue date entre les intercommunalités de Fécamp et Valmont ainsi que les défis qui les attendent.

“C’est aussi la traduction d’habitudes de travail en commeun renforcées depuis 2014 et le fruit d’un travail engagé depuis 18 mois entre élus des deux territoires mobilisés pour construire, de gré à gré, et dans une logique de fusion, et non d’absorbtion, les mots ont un sens, un projet commun de développement au service du territoire et de ses habitants” Marie-Agnès Poussier-Winsback

Certes, le rapprochement entre les intercommunalités de Valmont et Fécamp est cohérent. Même canton, même bassin économique, même bassin de population… Mais c’est vite oublier que cette fusion a été rendue nécessaire pour Valmont par la réforme territoriale. Et l’intérêt de Fécamp pour une fusion fait que, aujourd’hui, une coopération intercommunale est encore possible sur ce territoire. Finalement, est-ce que l’ex-communauté de communes de Valmont aura son mot à dire dans la nouvelle agglomération Fécamp Caux Littoral ?

FECAMP EN CHEF DE FILE

Oui d’après Marie-Agnès Poussier-Winsback qui est aussi maire de Fécamp. Cette fusion a été préparée de longue date et était même souhaitée dès la création de l’agglomération Fécamp Caux Littoral en 2015 dont le nom fait référence à tous les aspects du territoire. Puis on ne parle pas de coopération entre deux intercommunalités donc la question est mal venue. La question qu’il faut plutôt se poser est: qui va commander ? Et à ce petit jeu, c’est souvent la ville centre de l’agglomération, en l’occurence Fécamp.

Fécamp consomme son mariage

Pour s’en rendre compte, il faut s’attarder sur les orientations que compte prendre Fécamp Caux Littoral. Et ces orientations, on les retrouve beaucoup parmi celles prononcées par Marie-Agnès Poussier-Winsback lors des voeux de la municipalité fécampoise, le 6 janvier dernier. Attractivité économique, touristique, solidarité via les associations, développement des infrastructures… et surtout cette idée d’entre-soi, d’identité fécampoise.

“Il nous faut donc jouer collectif et serré. C’est l’esprit intercommunal, c’est l’esprit de notre intercommunalité”

D’un point de vue purement pragmatique, c’est normal. Fécamp est la ville qui a le plus d’atouts et de projets pour faire valoir ce genre de politique. La réfection de lieux publics, la mise en avant de manifestations locales et l’ouverture prochaine d’un  hôtel thalasso vont dans le sens d’une attractivité touristique accrue qui devrait booster l’emploi. L’ex-communauté de communes de Valmont qui avait son destin en main il y a encore quelques mois n’a plus qu’à espérer profiter des ambitions de Fécamp et son agglomération. Car aujourd’hui, Fécamp Caux Littoral dispose, grâce à Valmont d’un espace étendu pour se développer et d’un bassin de population lui permettant de peser dans l’Estuaire.

Photo: Chatsam, blason de la commune de Fécamp,  Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported
Pymouss, carte du canton de Fécamp en Seine Maritime,  Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →