En Marche “ne va pas refaire des élections tous les ans”

La République En Marche faisait sa rentrée samedi 15 septembre à l'hôtel des Gens de Mer du Havre. Son chef de fil Luc Lefevre en a profité pour faire un point sur les prochaines échéances électorales. Mais aussi pour démentir toute tension interne.



Si vous suivez Suivez Seinomedia sur les réseaux sociaux, vous savez qu'on était sur le pont samedi. Et c'était pour faire un tour du côté de la République en Marche (LREM). Le parti du président de la République Emmanuel Macron faisait sa rentrée lors d'un séminaire avec ses adhérents. Le tout sur fond de nervosité suite à une phrase écrite dans notre article sur les municipales 2020 au Havre. Peut-être vous dira-t-on non mais on l'a sentie passer. Et si on n'a finalement rien vu de la situation du comité LREM au Havre, on a pu recueillir la version de son animateur. Ainsi, Luc Lefevre (photo) a pu faire un point sur les ambitions du comité à l'approche des prochaines élections de 2019 et 2020. Mais aussi de l'ambiance qui règne au sein de ses troupes.



En Marche vers les européennes 2019

Vers quel horizon le regard de la République En Marche se tourne-t-il donc au Havre ? Car là était le véritable enjeu de ce séminaire de rentrée. Entre bilan de l'année 2017-2018 et préparation des futures échéances électorales. Et de ce point de vue, le comité local du parti présidentiel devrait faire les choses dans l'ordre. En effet, si beaucoup se placent déjà en vue des élections municipales de 2020, la tête est plutôt aux européennes 2019. Et c'est tout à fait logique d'après Luc Lefevre.

"On sent les adhérents portés par la question européenne. D'ailleurs, l'Europe est dans l'ADN de la République En Marche (...) Puis Le Havre a aussi une vocation européenne avec son port"

Ainsi, Luc Lefevre espère bien profiter de la recomposition du paysage politique entamée après l'élection présidentielle au Havre comme ailleurs. Pour lui, l'élection présidentielle constitue une photographie qui fait de LREM la 2e force politique havraise encore à ce jour derrière la France Insoumise. Les élections européennes devraient faire office de nouveau point d'étape.

"Je ne doute pas pas que la République En Marche sera la 1ere ou 2e force politique au Havre après les européennes"

Pour préparer cette échéance, le comité local échafaude plusieurs événements comme une série de conférences sur les ports avec divers intervenants. Mais aussi la rencontre de 420 jeunes normands avec 20 ambassadeurs européens. Organisée en partenariat avec la Maison de l'Europe de Seine Maritime et la Ville de Sainte-Adresse, cette rencontre doit permettre à ces jeunes de discuter des questions européennes. Ce sera le 6 octobre au Théâtre de l'Hôtel de Ville du Havre.



En Marche et les municipales

Pourtant, pas question d'oublier le local pour l'animateur du comité LREM du Havre. En effet, même si les élections européennes approchent Luc Lefevre est conscient que les municipales ont aussi leur importance. Toutefois, il s'agit plutôt ici d'un travail de longue haleine.

"C'est une réflexion qui doit se faire commune par commune à l'échelle d'une agglomération qui va s'élargir au 1er janvier. On fait des concertations avec la population et le monde associatif. On travaille en permanence dessus"

Car oui, ces municipales sont aussi un objectif pour En Marche. Surtout quand on regarde les sondages qui donnent le parti présidentiel en tête depuis le début de l'été. Quoique ces sondages sont réalisés au niveau national. Pour faire bonne figure en 2020, l'enjeu sera donc de faire cohabiter ancrage local et problématiques plus éloignées, nationales voire européennes.

Enfin, pour Luc Lefevre, il y a aussi une carte à jouer au sein même de la majorité municipale. Une majorité dont certains membres ont rejoint le parti d'Emmanuel Macron. Une situation qui, en soi, n'est pas problématique actuellement puisque cette majorité s'est composée sciemment de plusieurs mouvances politiques. Mais ça pourrait le devenir si confrontation directe il y a. En cas de présentation d'une liste LREM aux prochaines municipales, par exemple. Surtout si, comme l'affirme l'animateur du comité En Marche du Havre, d'autres membres de cette majorité soutiennent le président de la République sans avoir rejoint son parti...

 

"Il y a eu un flottement (...) mais c'est dépassé"

Mais la République En Marche sera-t-elle en mesure de présenter une liste ? C'est l'une des questions posées la semaine dernière. D'autant plus que Luc Lefebvre n'a pas été épargné par les dissensions au sein du comité du Havre depuis son élection en juillet 2017.

"Après les législatives, il y a eu un flottement des partisans de Béatrice Delamotte, candidate dans la 8e circonscription. Ils voulaient imposer leur ligne mais c'est dépassé. Il faut s'actualiser"

Pourtant, le comité local du Havre a dû aussi composer avec un 2e comité qui s'est constitué en novembre dernier.

"Il faut savoir que la République En Marche permet la liberté de constitution des comités. Ceci n'empêche que la synthèse doit se faire avec un comité leader. Et celui du Havre avec ses 415 adhérents est reconnu comme ce comité leader. Je fais d'ailleurs aussi parti du comité politique de Seine Maritime"

Pas de quoi organiser de nouvelles élections internes un an seulement après la sienne, donc. Et même si la présence du comité a pu paraître discrète depuis un an auprès du grand public, il s'est renforcé d'après son animateur. En effet, Luc Lefebvre assure la section havraise de la République En Marche a vu augmenter son nombre d'adhérents de 68% depuis l'élection présidentielle. Une force de frappe qui devrait permettre de recréer l'élan retombé après les législatives 2017. A voir si ce bilan sera honoré par le bureau politique du comité qui doit se réunir jeudi 20 septembre.

 

Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Un petit partage ?
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →

1
Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis
1 Auteur
Lecoq Auteurs récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

plus récents plus anciens plus de votes
Lecoq
Invité
Lecoq

Merci pour le glyphosate en masse dans votre groupe.
J’espère que vous avez touché un gros chèque de Monsanto pour vos campagnes