EN MARCHE: ET POUR LE HAVRE ON FAIT QUOI ?

10/04/2017 – Si En Marche Le Havre est bien obnubilé par l’élection présidentielle, son implantation locale est toujours d’actualité. Et l’accession de son champion la favoriserait amplement. Aussi bien sur le plan électoral que politique d’ailleurs. Quoiqu’il en soit tout est engagé que pour les deux se coordonnent.

Macron peut-il convaincre ?

Il y a un côté chauvin au Havre qui fait qu’on aime toujours être impliqué dans un projet. Même quand celui-ci est d’ampleur national et qu’on y a une toute petite part. C’est le cas des présidentielles. Les militants de En Marche ont l’air bien au courant. Engagés dans la course à la présidentielle pour faire élire Emmanuel Macron, ils n’oublient pas de le souligner. Comme Marc Migraine, d’ailleurs, adjoint au maire du Havre.

“Le programme d’Emmanuel Macron est très pertinent au Havre qui compte beaucoup de ZEP (Zone d’Education Prioritaire ndlr). Avec 12 élèves par classes, il veut moins de décrochage scolaire et plus de chances d’accéder à l’emploi. Il va à l’essentiel”

Luc Lefebvre, adjoint au maire de Sainte-Adresse, abonde dans ce sens. Pour lui, tous les programmes n’ont pas intérêt à être choisis par les havrais.

“Le programme de Marine Le Pen serait difficile pour le port du Havre. Son protectionnisme intelligent réduirait le trafic. Chaque voix havraise pour le FN est un coup de poignard pour le port”

Ceci dit, toutes les politiques en matière d’éducation, de transports ou d’énergie resteraient sous l’égide de l’Etat. Même si Emmanuel Macron est élu. Mais c’est justement pour ça, en partie, que Thibault Chaix, le directeur de la stratégie de En Marche Le Havre, le soutient.

“C’est pour ça qu’on fait un appel aux élus pour qu’ils rejoignent la vision d’En Marche. Beaucoup de choix d’intérêt local seront portés au niveau national”

L’APPEL “INTEMPOREL” DE EN MARCHE AUX ELUS

Des ralliements et un appel

Justement, venons-y à ce fameux appel. Un appel qui semble lancé dans le vide tant les formations politiques ont serré les rangs ces dernières semaines derrière leur candidat. Pour l’animateur du comité local d’En Marche, ce n’est pas un problème. Au contraire, ça participe à la stratégie d’implantation du mouvement sur Le Havre.

“On ne veut pas perdre de temps si nous sommes amenés aux responsabilités. Pour pouvoir suivre les dossiers, on a besoin des élus pour nous informer. Cet appel est donc intemporel. Là, il y a une dynamique et c’est pour ça qu’on le fait maintenant”

Et pour cela, Marc Migraine en appelle à la responsabilité des élus. Pour lui, seule une politique nationale en accord avec les problématiques locales pourra permettre aux municipalités de mieux travailler.

“En tant qu’élu local, je vois bien que la majorité des problèmes de nos concitoyens sont du ressort de la politique nationale (…) C’est ça que je veux dire à mes amis élus. Nous, on propose différents choix de politique nationale”

ET LE HAVRE A PART CA ?

La dynamique dont parle Eric Rucklin ne se vérifie pas seulement au niveau national pour Emmanuel Macron. Même si sa vraie dynamique semble passée au profit de Jean-Luc Mélenchon, ces derniers jours. Mais au Havre, elle est toujours là. Et Luc Lefebvre s’en réjouit forcément.

“C’est quand même un petit miracle. En un an, on est devenus plus nombreux que le PS et les Républicains”

Au niveau national, peut-être. Au niveau local, on n’a pas les chiffres exacts donc on va le croire sur parole. En Marche Le Havre compte aujourd’hui 145 membres de comité. Ils étaient 90 fin janvier. Le mouvement a d’ailleurs dû trouver de nouveaux locaux quai Southampton. Bon, toujours pas de candidat aux législatives dans les 7e et 8 circonscription mais Eric Rucklin l’assure, ils seront connus d’ici le 8 mai.

“Pour les 11 et 18 juin, on aura une campagne innovante et de qualité avec des visages innovants et un discours innovant”

En attendant, En Marche donne rendez-vous aux havrais le 15 avril pour une réunion publique à la salle municipale Albert Copieux. Le fameux agenda 21 y sera dévoilé et avec les propositions pour faire du Havre une ville du XXIe siècle. Rien que ça.

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →