EN MARCHE LE HAVRE: L’INTERVIEW (PARTIE 3)

27/03/2017 – Le responsable de En Marche Le Havre, Eric Rucklin, a accordé une longue interview à Seinomedia. En période électorale, quelles sont les ambitions du mouvement ?

INTERVIEW

L'interview: Partie 1

Seinomedia – En Marche est très focalisé sur les prochaines échéances électorales (législatives, européennes, municipales). Ce sera l’heure de vérité ?

E R – Les élections montrent le sérieux du mouvement et son évolution. Après, on n’a pas pour but de faire de la figuration. Si on se présente aux élections, c’est pour gagner. On a un projet ficelé aux niveau national et local avec pour objectif d’améliorer la vie des havraises et des havrais. Ensuite, je pense que les électeurs en ont assez de voir les politiciens venir au moment des élections et disparaître ensuite. Nous, on part du principe qu’il n’est pas nécessaire d’être élu pour faire avancer les choses et être présent sur le terrain. Donc notre défi, c’est, élus ou pas, de rester mobilisés et mobilisables puis de montrer qu’on ne travaille pas que sur 6 semaines au moment des élections.

MARC MIGRAINE “N’A PAS REJOINT EN MARCHE POUR ÊTRE CANDIDAT AUX LEGISLATIVES”

L'interview: Partie 2

Seinomedia – Une éventuelle candidature de Marc Migraine aux législatives pour En Marche serait un moyen de faire le lien entre cette vision et la majorité ?

E R – C’est étonnant parce que Marc Migraine ne m’a pas fait ce discours là. Peut-être que vous êtes mieux renseigné mais il n’est pas question qu’il se présente. Il n’a pas fait acte de candidature. Marc a une activité professionnelle très prenante et adjoint au maire chargé du numérique. Soit il est à son cabinet, soit il est à la mairie. Il n’a pas le temps de s’investir dans une campagne législative. Puis de toute façon, il n’a pas rejoint En Marche pour se présenter aux législatives mais pour construire un projet. Ceux qui émettent des spéculations sur une éventuelle candidature de Marc, je les invite à changer de discours. Ce n’est pas bon pour Le Havre et ce n’est pas bon pour nous. Il n’est pas venu pour chercher un poste.

Seinomedia – D’ailleurs pour les candidatures aux législatives, on en est où ?

E R – Pour l’instant, la priorité, c’est la présidentielle. Ca ne sert à rien de se disperser. Une fois le 7 mai passé, on se focalisera sur les législatives. Pour l’instant, ni Hervé Drilleux, ni Catherine Troallic ni Agnès Firmin Le Bodo ne sont en campagne législative. Ils ont été investis plus tôt mais on est sur la même longueur d’onde. Ils ne font rien parce que ça ne sert à rien. Là, on est à fond derrière la campagne d’Emmanuel Macron.

La suite de cette interview est à retrouver tout au long de la semaine sur Seinomedia.fr

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →