EM Normandie: rentrée de bon augure
., ECONOMIE / SOCIAL

EM NORMANDIE: LA RENTREE, C’EST GOOD ?

8/09/2017 – C’est avec fierté que l’EM Normandie (EMN) entame cette rentrée 2017-2018. D’une part parce que les chiffres sont bons. Mais aussi parce que l’école de management fait son trou parmi les grandes écoles de commerce. En attendant un nouvel élan avec la livraison des nouveaux locaux prévue en 2019.

CONFERENCE DE PRESSE

 

 

 

 

Plus d’étudiants, plus de sites et  plus d’intérêt pour ses filières. Autant dire que le directeur général de l’Ecole de Management de Normandie (EMN) est très satisfait. Surtout que cette croissance s’accompagne d’un développement en termes d’offre de formation et d’implantation à l’étranger. C’est donc avec les voyants au vert que la rentrée 2017-2018 est abordée.

A lire: Attentes et espoirs à l'EMN

PLUS D’ETUDIANTS PARTOUT A L’EM NORMANDIE

C’est LA grande satisfaction de l’EM Normandie en cette rentrée. Le nombre d’étudiants a encore augmenté. Avec 3 500 étudiants, l’EMN réalise encore une croissance de 23%. Elle était déjà de 15% en 2016. Le tout réparti sur les 5 campus que compte l’école: Le Havre, Caen, Paris, Oxford et Dublin. Parmi ces arrivants, on retrouve 1 200 étudiants en formation initiale puis 1 100 venus via le programme Grande Ecole. Là encore on observe une augmentation d’environ 35% par rapport à 2016. Sur ces 1 100 étudiants, 650 ont obtenu leur entrée en passant par le concours SESAME (Session d’Épreuves Spécifiques à l’Admission au Management Européen et international). Là encore, c’est une croissance d’effectifs claire et nette pour l’EMN (+55%). C’est d’ailleurs l’une des grandes satisfactions de Jean-Guy Bernard.

“650 étudiants post-bac répartis entre Paris et Caen, c’est le meilleur résultat de toutes les écoles de France (…) On n’a même pas eu besoin de rouvrir une 2e session en septembre et piocher dans le fichier Admission Post-Bac”

Mais les bons chiffres ne s’arrêtent pas là. Les voyants sont au vert ? Donc on abreuve, on abreuve ! 380 nouveaux étudiants en bac +3 ou +4 soit 18% d’augmentation. De plus, les 163 étudiants inscrits en master optent à 68% pour une formation en alternance. Un aspect que l’EMN développe particulièrement.

PLUS LA MÊME EM NORMANDIE QU’EN 2004

3 500 étudiants… Qui l’eût cru en 2004 encore ? Car à cette époque pas si lointaine pour une école fondée en 1871, l’EMN en comptait 1060. Il fallait alors 31 professeurs et 88 intervenants pour assurer leurs cours. Aujourd’hui, ces effectifs sont passés à 71 et 290. L’EM Normandie a d’ailleurs plus que doublé ses sites pour accueillir tout ce joli monde. En effet, là elle se limitait aux campus du Havre et de Caen en 2004.

Même niveau budget, ça n’a rien à voir et la courbe est encore ascendante. 31 millions d’euros contre 10,5 en 2004. Et celui de 2018 devrait encore augmenter à 34 voire 35 millions d’euros. Un budget dont l’école se targue d’ailleurs de ne pas en faire profit plus que ça. En effet, bien que chapeautée par la Chambre de Commerce, l’école reste malgré tout une association. Ainsi, l’utilisation des recettes est encadrée comme l’explique Jean-Guy Bernard.

“Tous les résultats qu’on a sont réinvestis dans l’école. La croissance appelle la croissance donc on vit quasiment à 100% sur nos ressources propres”

Pour résumer: plus de revenus, ce sont donc plus d’opportunités d’élargir l’offre de formation. Mais aussi les services qui vont avec. Y a pas à dire, la direction de l’EM Normandie est contente.

DEVELOPPEMENT A L’INTERNATIONAL: LE NOUVEL ENJE

A lire: Un peu plus vers l'international

L’ouverture des campus à Oxford puis à Dublin l’attestent. L’EMN veut s’ouvrir vers l’international. Même si ces 2 sites montrent une certaine avancée dans ce domaine, le directeur général estime qu’il s’agit d’un chantier majeur.

“Il faut qu’on renforce nos services de recrutement dans ce domaine ainsi que nos relations internationales. C’est une évidence”

Un pas de plus a été fait en ce sens avec le recrutement d’une nouvelle directrice dédiée au développement international en février. Car là aussi, il y a de quoi se réjouir si on écoute les dires de la direction. Elle qui accueille sur ses sites près de 450 étudiants internationaux chaque année, ce chiffre a encore bondi de 12% cette année. Des résultats qui ne devraient aller qu’en s’éméliorant. En effet, l’EM Normandie collectionne les labels renommés dans le monde. Elle en compte ainsi 3: EPAS obtenu en 2011, ACSB en 2014 puis EQUIS en 2016.

“Nous avons les grandes accréditations internationales donc on doit s’en servir. On doit se tourner vers le Japon, la Chine et les Etats-Unis. Puis cela nous permet d’élever le niveau des partenaires” (Jean-Guy Bernard)

Ca valait le coup de s’en vanter.

Sur la photo: Jean-Guy Bernard



The following two tabs change content below.
Maxime Malfoy

Maxime Malfoy

Maxime a dès 2011 fait ses armes comme journaliste dans une radio locale havraise. La politique et le social sont devenus ses sujets de prédilection qu'il s'amuse à observer et à analyser. Avec les faits et les dires comme base puis les gifs et les mots comme armes.

POLITIQUE

  • Agnès Canayer: sénatrice à l'ancrage local

    CANAYER: SENATRICE (PRESQUE) A PLEIN TEMPS

    19/09/2017 – Agnès Canayer n’est officiellement plus adjointe au maire du Havre depuis hier soir. La sénatrice rattrapée par la loi sur le non-cumul des mandats avait fait son choix depuis longtemps. Mais elle a tenu à l’expliquer. Surtout qu’elle ne s’éloigne pas pour autant de la vie locale havraise. INTERVIEW The following two tabs…

  • Que fait Agnès Canayer au Sénat ?

    SINON AU SENAT, CA VA MME CANAYER ?

    19/09/2017 – Agnès Canayer tient tellement à conserver un ancrage local qu’on en oublierait presque son mandat premier. Sénatrice de Seine Maritime, notre rencontre a permis de faire un peu la lumière sur le travail de cette Chambre. Et ce surtout au travers du sien. Car là-bas aussi, les sujets en lien avec la vie…

ECONOMIE

  • loi travail: une contestation vouée à l'échec ?

    LOI TRAVAIL: LES SYNDICATS CHERCHENT L’ELAN

    22/09/2017 – La division des leaders syndicaux nationaux sur la loi travail laissait entrevoir un éparpillement de la contestation. Pourtant, la mobilisation du 12 septembre a montré le contraire. Les syndicats devaient donc transformer l’essai le 21 septembre. Mais le grossissement attendu n’a pas eu lieu CONTENU EDITORIAL The following two tabs change content below.BioDerniers…

  • Loi travail: Que penser des manifestations du 21 septembre ?

    LOI TRAVAIL: MANIF ET MEETING AU MENU

    22/09/2017 – La 2e journée de mobilisation contre la loi travail était très attendue. Notamment au Havre puisqu’un meeting unitaire se tenait dans la foulée non loin de là à Harfleur. Un meeting qui a su donner l’image que souhaitent insuffler les opposants à cette réforme dans leur contestation. MANIFESTATION The following two tabs change…

CULTURE

  • Vibrer au Havre: 1er bilan un peu hâtif ?

    VIBRER AU HAVRE: QUOI DE BEAU 1 AN APRES ?

    18/09/2017 – Il y a 1 an, Edouard Philippe présentait son 2e plan culturel emblématique après Lire au Havre: Vibrer au Havre. Une politique ambitieuse était ainsi dévoilée en direction de la pratique musicale. Mais vis-à-vis de ses prétentions initiales, le plan tient-il le cap ? CONTENU EDITORIAL The following two tabs change content below.BioDerniers…

  • Vibrer au Havre a 1 an

    1 AN QUE L’ON VEUT VIBRER AU HAVRE

    18/09/2017 – Voici 1 an que le plan musique Vibrer au Havre a été lancé par la Ville. C’est ainsi l’occasion de dresser un 1er bilan des actions réalisées via ce plan. Et de ce point de vue là, la municipalité en expose pléthore (oui, pléthore). Le tout avec le sentiment du devoir en cours…

SEINOMEDIA ET VOUS

  • La météo de Seinomedia !

    METEO

    Seinomedia vous propose les prévisions météo du jour sur Le Havre et sa région avec Meteo France The following two tabs change content below.BioDerniers articles Maxime Malfoy Maxime a dès 2011 fait ses armes comme journaliste dans une radio locale havraise. La politique et le social sont devenus ses sujets de prédilection qu’il s’amuse à…

  • AGENDA CULTUREL

    Avec Seinomedia, préparez vos sorties grâce à notre partenaire Agend’havre, l’agenda culturel havrais ! The following two tabs change content below.BioDerniers articles Maxime Malfoy Maxime a dès 2011 fait ses armes comme journaliste dans une radio locale havraise. La politique et le social sont devenus ses sujets de prédilection qu’il s’amuse à observer et à…

  • QUALITE DE L’AIR

    Avec Seinomedia, faîtes-vous une idée de la qualité de l’air grâce aux capteurs de Atmo Normandie The following two tabs change content below.BioDerniers articles Maxime Malfoy Maxime a dès 2011 fait ses armes comme journaliste dans une radio locale havraise. La politique et le social sont devenus ses sujets de prédilection qu’il s’amuse à observer…

0 Partages
Partagez
Tweetez