DD TOUR: JUSTE DE LA PROMOTION ?

25/01/2017 – Les DD tours présentés par l’ARE mercredi 25 janvier ont pour objectif afficher de montrer au plus grand nombre les exemples réussis de développement durable. Et surtout de leurs auteurs ? Peut-être bien.

CONTENU EDITORIAL

 


Les DD tours de l’Agence Régionale de l’Environnement (ARE) partent d’un principe louable, celui de favoriser l’accès aux projets dans le développement durable. Le faire par de simples visites de sites peut paraître un peu court et pourtant Romain Debray, chargé de projet pour l’ARE le justifie très bien.

“On veut montrer des exemples qui ont réussi dans le développement durable. Parce que parfois, on veut s’impliquer mais c’est difficile on ne sait pas trop comment faire”

Et ce n’est pas faux. Même si l’écologie en général fait son trou dans l’esprit collectif, il est encore vu comme une contrainte à bien des égards. Et ce n’est pas toujours facile à expliquer. Seinomedia en a d’ailleurs fait l’expérience en présentant l’association LH-0. Pour un prophane, il s’agit d’un projet pointu qui demande des connaissances particulières pour le mettre en oeuvre. Ceci dit, cette complexité toute relative et sa finalité en font justement un projet intéressant ! Et c’est ici que ce rappel rejoint le principe du DD tour, c’est que l’ARE considère qu’il est plus facile d’intégrer des exemples quand ils sont montrés que quand ils sont expliqués.

Le DD tour débarque en Normandie

PROMOTION DES SITES OU DU DEVELOPPEMENT DURABLE ?

Jusque là, on pense avoir tout compris. Le DD tour fait la promotion du développement durable et a pour but d’amener de nouveaux acteurs dans ce secteur. Et là, patatras. Romain Debray présente les circuits dont celui de Malaunay, près de Rouen.

“Malaunay est un circuit qui va être amené à changer parce que la ville a une politique très dynamique en terme de transition énergétique. Le gymnase Nicolas Batum est cité en exemple et un ou deux projets en cours seront sûrement intégrés au circuit”

Rien de véritablement méchant. Si le but est de montrer des exemples, ceux-ci peuvent très bien être la politique d’une ville.

“On a choisi des exemples qui inspirent pas qui font peur”

Puis vinrent les représentants de la Communauté d’Agglomération Havraise (CODAH). L’un des 8 circuits DD tour se trouve au sein de la CODAH: concilier rénovation énergétique et préservation du patrimoine architectural. Un circuit qui se divise en deux parcours possible, l’un sur les copropriétés du centre recontruit du Havre, et l’autre à Montivilliers au sujet des maisons individuelles. On aurait pu en faire rapidement mention comme ce fut le cas pour Malaunay… mais non. Sachez donc maintenant que la CODAH a mis en place un plan local de l’habitat 2016-2021 qui va consacrer 70% de son budget à la rénovation énergétique. La CODAH a aussi édité un Atlas de la Rénovation Energétique. En aidant et facilitant les moyens de rénover leur logement pour les propriétaires. La CODAH espère ainsi rénover 10 000 logements d’ici à 2021. Et encore, ça, c’est pour la période 2016-2021. Depuis 2010, la CODAH a mis en place son plan Energie-Climat, le Pep’s. Le Carré des Docks est chauffé avec l’eau des bassins. Le Pôle Ingenieur et Logistique et l’Ecole National Superieur Maritime du Havre ont aussi des installations durables.

L’ARE VEILLE

C’est bon, le message est bien passé. La CODAH oeuvre pour la rénovation énergétique et le développement durable en général. Ca tombe bien, c’est justement le thème de son circuit DD tour. Heureusement, l’ARE n’a pas vocation à faire de la publicité pour une politique publique ou les mérites d’une entreprise partenaire.

“On a mis un an à travailler sur ce projet pour sélectionner les circuits et les organiser. Les hôtes montrent ce qu’ils veulent mais on a pensé à cadrer par un séquençage d’un quart d’heure des visites histoire de ne pas rester trop longtemps sur tel ou tel sujet” Romain Debray

Pas de carte blanche à tout et n’importe quoi d’après l’Agence Régionale de l’Environnement. Tant mieux. Pendant un moment, on a eu un doute.

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →