CODAH: PARODIE ET INTERROGATIONS

26/06/2017 – Etrange, étrange Conseil Communautaire de la CODAH dimanche 25 juin. Entre le sentiment d’assister à une réunion entre amis et sa date à la fois bien trop tôt et bien trop tard, le citoyen a difficilement pu se sentir concerné.

CONTENU EDITORIAL

A lire: Le Conseil en live

Le Conseil Municipal extraordinaire du Havre, dimanche 28 mai avait été solennel. Déjà, il avait bénéficié de la présence du Premier Ministre Edouard Philippe pour assurer sa succession. De plus, l’opposition avait tenu à proposer des candidats contre celui qui avait été disigné par la majorité, Luc Lemonnier. Mais là, point de Premier Ministre. Point d’opposition. Puis la surprise de voir le Conseil Commuanutaire demeurer à 47 membres.

UNE URGENCE DE RENOUVELLEMENT POUR LA CODAH

A lire: Elle se renouvelle (si peu)

Certes, Edouard Philippe était toujours, jusqu’à ce dimanche 25 juin, le président officiel de la CODAH. Bien qu’il n’assurait plus ce poste depuis qu’il a été investi Premier Ministre le 15 mai. C’était Agnès Firmin-Le Bodo qui s’en chargeait en tant que 1ere vice-présidente. Mais son élection comme député l’en empêche désormais. En effet, la loi sur le non-cumul des mandats l’empêche d’exercer toute autre fonction exécutive locale. La CODAH devait donc se renouveler d’autant plus qu’un autre vice-président a été élu à l’assemblée nationale. Il s’agit du maire communiste de Gonfreville l’Orcher, Jean-Paul Lecoq. Il était donc urgent pour la CODAH de refermer toutes ces brèches qui s’ouvraient au sein de son conseil.

Cependant, l’urgence ne doit pas faire oublier les conditions du vote. Certes, rien n’empêchait d’autres candidats de se présenter. Mais on a tout de même assisté à 26 élections à 1 candidats dimanche matin. Des élections lors desquelles des erreurs de vote ont été constatées très tranquillement et avec le sourire. Bah oui, quand on en fait 3 en même temps… Pas de problème, ce n’est pas grave ! Election validée. Entre amis, ça passe. C’est en tout cas le sentiment très dérangeant qui est ressorti des 26 scrutins.

LA CODAH ET LE TIMING, CA FAIT DEUX

Toutefois, l’étonnement était de mise à l’orée de ce Conseil Communautaire. Car il est prévu que celui-ci passe à 75 membres au lieu de 47 aujourd’hui. Cette session extraordinaire était donc l’occasion rêvée pour mener cette modification. Or, certaines municipalités n’ont toujours pas  désigné les nouveaux membres qui vont constituer cette assemblée. Pourtant, le temps ne pressait pas pour Christian Bouchard, conseiller communautaire qui a rappelé que la CODAH pouvait se réunir jusqu’au 19 juillet selon la loi.

“La préfète a fixé le nombre de conseillers communautaires à 75. Or, nous ne sommes encore que 47 alors que cela s’applique de droit. Ce sera réglé demain (lundi 26 juin NDLR) par plusieurs communes. Ne devrait-on pas attendre que l’assemblée soit portée à 75 pour que cette élection air lieu ?”

En effet, ça aurait peut-être été plus judicieux malgré les trous béants que devaient laisser les partants. Quoique, l’extension du Conseil Communautaire n’implique pas de nouvelles élections. Donc pourquoi se priver ? Jean-Paul Lecoq, maire de Gonfreville l’Orcher, ne trouve pas la démarche bonne non plus.

“Nous allons désigner des conseillers communautaires qui vont siéger dans une assemblée qu’ils n’ont pas contribué à former. C’est légal, je suis d’accord mais ce serait mieux d’être le président de tous plutôt que celui des 4/5e…”

A voir: Engagênant #7 - Mauvais Conseil

Pas grave, ça passe quand même. Pourtant, on l’a attendu ce Conseil. Et on s’est même demandé pourquoi il ne venait pas. Ca fait pourtant 1 mois que Edouard Philippe n’est plus maire du Havre. Apparemment, ça ne pressait pas jusqu’ici. Tandis que maintenant… Quitte à mépriser publiquement ne serait-ce que les principes démocratiques d’usage…