CITE NUMERIQUE OU CITE DU VIDE ?

4/07/2017 – Un espace de coworking dans le flou, un FabLab qui ne veut pas y aller… La Cité Numérique n’est même pas encore construite que la vacuité du projet déjà observée est de plus en plus flagrante. Au point de passer pour du grand n’importe quoi.

CONTENU EDITORIAL

On est dans du contenu éditorial donc on va être honnête avec vous, chers lecteurs. Le Container est notre camp de base et on l’adore. On va attendre un peu avant de dire “adorait” même si on peut déjà le dire d’une grande partie de l’équipe. Une équipe qui accompagnait le projet Seinomedia depuis plusieurs semaines déjà. D’ailleurs, c’est parce qu’on est dedans que l’on a perçu très tôt la future Cité Numérique comme un merveilleux outil. Enfin, c’était avant que ne se passent les 3 derniers mois…

A lire: CM + EMN = ?

TOC TOC CITE NUMERIQUE

On l’a déjà dit à plusieurs reprises dans ces pages, la Cité Numérique ne semble aller nulle part. Ce qui n’est pas le cas de l’Ecole de Management de Normandie (EMN) qui va partager le bâtiment avec elle. A la base, elle devait surtout abriter dans des locaux adaptés et symboliques l’actuel Container et le FabLab. Ces derniers devant ensuite agglomérer autour d’eux un écosystème économique et numérique.

A lire: Les plans de la Cité !

Seulement voilà. Plus le temps passe, plus les probabilités de voir le FabLab quitter la CCI se font rares. Et le flou qui entoure l’espace de coworking jusqu’à un prochain conseil d’administration extraordinaire n’aide pas à envisager sereinement l’avenir. Car rien n’a été prévu en amont pour la Cité Numérique. Il s’agit de murs certes esthétiquement beaux mais totalement dénués de réflexion quant à son organisation interne. On l’a senti lors de la présentation du projet. On l’a compris en en découvrant les plans. Puis on a halluciné en voyant que même la communication du lieu n’avait pas été envisagée.

A lire: Chaipaonverraaprès

Mais bon, cette faute semblait en partie réparée quand la directrice générale adjointe de la CODAH confiait cette mission au Container il y a quelques mois. On y était et la deadline fixée à fin Août semblait juste mais pourquoi pas ? Après tout, le chantier doit commencer en septembre. Alors que dire maintenant de cette date quand on sait que la personne chargée d’établir le plan a été débarquée vendredi dernier ?

LE LABO RATE DE LA CITE NUMERIQUE

A lire: le courant ne passe plus

Pourtant, le déménagement du Container à la Cité Numérique était déjà dans toutes les têtes. Quoique, on ne sait même pas comment elle va s’appeler finalement… Une nouvelle stratégie de communication a été élaborée ces dernières semaines. Elle devait précéder l’élaboration d’un business plan qui le rendrait viable économiquement. Mais cette stratégie qui devait être présentée lors du dernier conseil d’administration de l’association n’a semble-t-il jamais été évoqué. On n’y était pas donc on se réfère aux informations qu’on a.

Quoiqu’il en soit, tout cela ne nous avance pas vraiment sur le rôle que souhaitent donner les fondateurs institutionnels à l’espace de coworking. La CODAH et la CCI veulent-ils en faire un service public ou un lieu privilégié pour la mutation numérique des entreprises déjà existantes ? Le fait que les 2 présidences assurées par des membres de la défunte LHackédmie laisse vraisemblablement la place à quelqu’un de Normandigital amène quelques réponses. Car Normandigital, anciennement club TIC, est l’association des entreprises normandes spécialisées dans le numérique. Aujourd’hui, d’anciens membres de LHackadémie se sont réunis dans une nouvelle association de promotion du numérique au Havre: The Noobies. Et leur distance avec les institutionnels est tout à fait voulue et assumée.

En tout cas, l’évolution du Container et par extension de la Cité Numérique ne fait qu’encourager une analyse que l’on fait trop souvent. Des outils attractifs pour faire venir de nouveaux talents au Havre, c’est bien. Mais il serait très méprisant de penser que ce profil n’existe pas sur place. Et ceux-là aussi auraient besoin d’être aidés pour faire rayonner leur ville.

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →