CITE NUMERIQUE + EM NORMANDIE = ?

31/03/2017 – Le nouveau bâtiment qui doit accueillir la future Cité Numérique et l’EM Normandie est un beau projet architectural. Mais qu’en est-il de ses fonctionnalités ? Comment est-il conçu ? Qu’est-ce qui y est prévu ? Voici des questions beaucoup moins évidentes. Surtout quand il s’agit d’y répondre.

Elletipabelle ma Cité Numérique ?

Vous savez, il est difficile de définir ce nouvel outil qui va atterir quai Frissard du Havre en septembre 2019. Il semblait évident que la Cité Numérique devait regrouper l’actuel complexe Container/FabLab basé à la CCI Seine Estuaire et l’Ecole de Management de Normandie (EMN). Eh bien pas du tout ! Le président de l’agglomération havraise (CODAH), Edouard Philippe l’a confirmé.

“Ce sont deux projets distincts rassemblés dans un programme: EM + Cité Numérique”

Certes, le concept est clair. Mais dans une ville qui veut développer son attractivité, l’équipement va probablement être difficile à promotionner… Apparemment, la question ne se pose pas encore. Etant donné que la livraison n’est prévue que pour 2019, on a bien le temps d’y réfléchir. A moins que… Non, on ne dira rien, Edouard Philippe anticipe.

“Ce ne sera pas la cité de l’Ecole de Management. Elle sera à disposition de tous les sites”

UN PROJET CALIBRE POUR L’EM NORMANDIE

Pourtant, après présentation du projet, on en sait beaucoup plus sur les satisfactions liées à l’EMN qu’à celles de la Cité Numérique. La présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) Seine-Estuaire, Léa Lassarat est d’ailleurs fortement revenu dessus.

“C’est un bâtiment qu’on attend depuis longtemps. Il est innovant, moderne… Et c’est un point important pour l’attractivité du territoire mais aussi pour le lien entre enseignement et entreprises”

D’autant plus que, finalement, les nouveaux locaux dédiés à l’EMN ne seront pas plus grands que ceux actuellement situés rue Richelieu au Havre. Ces derniers font environ 10 000 m² contre 9 100 pour les prochains. La différence ? Ceux-ci seront bien mieux agencés et adaptés à l’accueil des étudiants. C’est pensé, c’est réfléchi, c’est parfait. D’ailleurs, Jean-Guy Bernard, directeur général de l’EM Normandie, ne le dément pas.

“Le futur campus est proportionné pour accueillir tous nos étudiants. Leur nombre a doublé depuis 2007. C’est un bâtiment innovant, moderne et dans la logique de la smart-école. De plus, il répond aux standards internationaux. Ce sera un vrai élément de différenciation pour recruter les étudiants”

POUR LA CITE NUMERIQUE PAR CONTRE…

Cité Numérique et après ?

En ce qui concerne la Cité Numérique, que sait-on ? Qu’elle aura 3 600 m² à sa disposition. Qu’elle regroupera l’actuel Container, le Fab Lab et un incubateur d’entreprises. Ce bâtiment a-t-il fait l’objet d’une réflexion particulière comme cela semble avoir été le cas pour l’EM Normandie ?

“On ne sait pas comment vont être répartis les espaces de la Cité Numérique. Et je ne connais pas la couleur des portes non plus” Edouard Philippe

L’humour du maire du Havre et du président de la CODAH est toujours appréciable. Ceci dit, on peut s’étonner du fait qu’une collectivité commande un espace sans savoir comment elle va l’utiliser. Surtout quand celui-ci cohabite avec un autre qui, apparemment, avait un cahier des charges assez précis dans ses objectifs. Pour Hubert Dejean De La Batie, vice-président de Normandie et maire de Sainte-Adresse, la question ne se pose pas.

“On ne peut pas vous dire combien de m² seront attribués au FabLab ou à la cantine numérique… C’est un lieu qui a pour but d’être toujours en mouvement et donc à changer constamment”

Photo: (de g. à d.) Alain Marchal, Jean-Baptiste Gastinne, Hubert Dejean De La Batie, Edouard Philippe, Léa Lassarat, Agnès Firmin-Le Bodo et Jean-Guy Bernard

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →