CGT – FO / MAIRIE – CODAH: C’EST LA GUERRE !

13/06/2017 – Les syndicats CGT et FO territoriaux avaient rendez-vous à la mairie en ce mardi 13 juin. Objectif: réengager les négociations sur les primes et les avancements de grade.

MANIFESTATION

A lire: Que veulent les territoriaux ?

Le dialogue social avait été rompu jusqu’au 2 juin dernier. CGT et FO des agents territoriaux du Havre contestent le nouveau régime de primes (RIFSEEP) et de quotas d’avancement de grade. Ces deux mêmes syndicats sont aussi à la manoeuvre à la CODAH où les agents sont logés à la même enseigne depuis le 30 mars. Ainsi, l’ensemble des synidctats territoriaux  manifestaient devant la mairie le 13 juin à 13h30. Ils étaient accompagnés de leurs collègues de l’agglomération et du privé.

LA CGT ET FO SUR LA MÊME LIGNE

Pourtant, l’après-midi s’annonçait plutôt bien. Le soleil était au rendez-vous et les manifestants avec. Quoique l’inquiétude était encore de mise du côté de la CGT et de sa secrétaire générale Nadia Pisiaux.

“Le 2 juin, le maire nous a dit qu’il pensait réouvrir les négociations pour les catégories C aujourd’hui. Voilà où en est”

Et pour cela, la CGT comme FO ont des propositions concrètes sur la table. Notamment en ce qui concerne les rémunérations.

“Nous, on propose 270€ d’augmentation par mois, ce qui correspond à ce qu’ont perdu les agents suite au gel des salaires depuis 2010. Mais on n’a pas eu de réponse”

Mais le secrétaire général des territoriaux FO, Jean-Michel Becker, indique qu’ils comptent aussi aller plus loin.

“Aujourd’hui, les catégories A peuvent prétendre à 32% des primes possibles. Les B, 23% et les C, 9 à 12%. On demande à ce que ce soit 30% pour tout le monde (…) Déshabiller une catégorie pour en rhabiller une autre, ce n’est pas comme ça que ça marche”

NEGOCIATIONS CGT-FO/MAIRIE: ERREUR 404

A lire: Siffert a tenté sa chance

Une délégation a donc été reçue à 14h par François Cavard, directeur général des services à la Ville du Havre. Un entretien d’une bonne demi-heure qui a mis en colère les syndicats présents. Une colère telle que la délégation a été reçue une deuxième fois par la suite. Mais il semble que ces deux rencontre n’aient servi qu’à enterriner le conflit. En tout cas, c’était le sens des mots de Nadia Pisiaux.

“On nous a dit que les catégories C n’auraient rien. De plus, il y a eu des menaces inadmissibles de la part d’un DGS contre FO”

Et justement, c’est de la part de FO que la promesse d’un conflit durable s’est faite entendre par la voix de Jean-Michel Becker.

“Ils veulent la guerre ? Ils vont l’avoir !”

Mais que s’est-il donc passé dans les arcanes de la mairie du Havre ? La question a été posée la secrétaire générale des territoriaux CGT.

“Au début de la réunion, on nous a proposé des revalorisations mais que pour les catégories A et B. Le directeur général nous a même dit qu’on n’aurait que des miettes”

Jusqu’ici les mouvements sociaux en lien avec le sujet se sont cantonnés aux abords de la mairie. Cependant, depuis le mois de mai déjà, un préavis de grève a été déposé. Et ce aussi bien par les syndicats territoriaux que par ceux de la CODAH sur la période couvrant les 500 ans du Havre. La menace que ces mouvements s’étendent sur les festivités se fait de plus en plus pressante. Les géants n’ont qu’à bien se tenir.

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →