AXE-SEINE: L’UMEP LANCE SEINEPORT EUROPE

5/01/2017 – L’Union Maritime et Portuaire du Havre a présenté ce jeudi 5 janvier un appel aux candidats à la présidentielle. S’il remporte l’adhésion du prochain Président de la République, SeinePort Europe pourrait être mené à son terme en 2050.

CONFERENCE DE PRESSE

L’Union Maritime et Portuaire (UMEP) du Havre a présenté ce jeudi 5 janvier le détail de son plan stratégique “SeinePort Europe”. Si celui-ci est mené à bien, il devrait permettre aux ports du Havre, Rouen et Paris de concurrencer sérieusement les géants du nord que sont Anvers, Hambourg et Rotterdam.

PLUSIEURS PRIORITES VIA SEINEPORT EUROPE

Le président de l’UMEP, Michel Segain, pointe du doigt la mondialisation croissante. Pour lui, il faut s’inscrire dans cette globalisation en utilisant tout le potentiel des “portes du monde” que sont les ports. équence de cette mondialisation, la massification des flux. Les bâteaux sont de plus en plus gros et transportent de plus en plus de marchandises.

“En Europe, le Deep Sea Port du Havre offre une des meilleures capacités d’accueil pour ce type de géant pouvant transporter en 15 et 20 000 Equivalent Vingt Pieds (EVP)*”

Mais la priorité absolue est de rassembler. Et quand Michel Segain dit “rassembler”, il pense en premier lieu aux syndicats. Il fait bien sûr référence aux manifestations contre la loi El Khomri au printemps dernier qui ont paralysé le port pendant deux semaines. La paix sociale est la priorité pour rendre le territoire attractif où la lutte sociale est vue comme une donnée aléatoire dont l’effacement faciliterait la prospective et les positionnements stratégiques. Mais les syndicats ne sont pas les seuls à devoir se rassembler. Le secteur privé aussi. Ensemble, ils doivent n’avoir qu’un seul objectif: la satisfaction des clients et le développement.

L'UMEP hausse le ton

LE TEMPS DES PROPOSITIONS

D’ici 2050, HAROPA (ports du Havre-Rouen-Paris) et la vallée de la Seine doit se structurer. Ainsi, HAROPA doit devenir un seul et unique port privé et non trois ports coopérant comme c’est le cas aujourd’hui. A une échelle plus large, la Communauté Portuaire de la Vallée de la Seine doit s’organiser. La création de la Fédération des Communautés Portuaires de l’Axe-Seine, dont Michel Segain est aussi le président, est un premier pas. Mais à terme, il voudrait impliquer tous les acteurs du territoire: ports maritimes, fluviaux, fédérations d’entreprises, chambres de commerce, pouvoirs publics et représentants industriels. Mais une telle force de frappe ne suffira pas à l’échelle de l’Axe-Seine. Si l’Agence de Développement de Normandie (AD Normandie) aide à l’investissement, un projet d’une telle envergure doit être porté à Bruxelles, au sein de l’Union Européenne. C’est pourquoi l’objectif est de créer à travers ce rassemblement un lobby suffisamment puissant pour défendre les intérêts du territoire et en financer les projets. Au niveau de l’Etat, une recentralisation des subventions portuaires vers les ports du Havre et de Marseille est souhaitée afin d’en faire les deux grandes portes d’entrée maritimes vers la France. Et pour cela, le retour d’un Ministère de la Mer en lieu et place du secrétariat d’Etat aux transports, de la mer et de la pêche serait un bon début.

Quels sous pour financer quoi ?

Le président de l’UMEP a assuré que tous les candidats à la présidentielle seraient invités à son siège du Havre pour évaluer la compatibilité de SeinePort Europe avec leur projet maritime.

*Equivalent Vingt Pieds (EVP): Taille standard des conteneurs transportés

Photo: (de g. à d.) Franck Maletras (président de la commission UMEP), Jean-Louis Le Yondre (président du STH), François Guérin (vice-président de l’UMEP), Michel Segain (président de l’UMEP et de la FCPAS), Matthieu Dehais (vice-président de l’UMEP) et Christophe Vandecasteel (trésorier de l’UMEP)

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →