9 octobre : manifestation en berne au Havre

Ce devait être le moyen de lancer l'année sociale sur les chapeaux de roue. Pourtant, la manifestation du 9 octobre organisée au Havre est loin des grandes mobilisations passées.



Un 9 octobre qui devait réveiller

En amont de cette manifestation, l'union syndicale havraise insistait sur l'utilité de renouer avec une forte mobilisation. CGT, FSU et Solidaires appuyaient alors sur leur utilité face à la politique sociale du gouvernement. Les jeunes étaient invités à participer tout comme la fonction publique, les retraités, les personnes sans emploi et même les salariés du privé.

Par forte mobilisation, on pensait bien évidemment aux grandes manifestations de 2016 contre la loi El Khomri (loi travail I). Les différents rassemblements de l'époque avaient attiré jusqu'à 40 000 personnes selon les syndicats. Certes, il s'agissait de pics là où la moyenne d'une manifestation havraise se situe plutôt à 10 000 personnes. D'ailleurs, on retrouvait bien ce chiffre lors des manifestations contre les ordonnances Macron (loi travail II) à l'automne 2017.



Un 9 octobre qui fait pshittt

Hélas pour les syndicats, on est loin de tels rassemblements. En effet, cette manifestation du 9 octobre a donc rassemblé 5 000 personnes selon les organisateurs. En ce qui concerne la police, le comptage s'élève à 3 500 manifestants. Soit plus de la moitié de ce qui a été indiqué par les organisations syndicales et c'est suffisamment rare pour être souligné.

Cela dit, 5 000 personnes, ça semble bien peu pour relancer une dynamique. On est d'ailleurs plus proche du rassemblement de fin de saison organisé en juin dernier. Malgré le soutien populaire manifesté aux perchés de l'hôpital Psychiatrique Pierre Janet, cette manifestation n'avait rassemblé "que" 3 000 personnes (1 500 selon la police).



Quel mot d'ordre ?

Finalement, qu'y a-t-il à retenir de cette journée du 9 octobre au Havre ? Qu'il ne s'agit que de d'une partie remise ? Peut-être bien. Car même si l'appel de la nouvelle secrétaire générale des syndicats CGT du Havre, Sandrine Gérard concernait bien le jour même, il peut tout autant être considéré comme un appel pour l'avenir.

"Convaincues que ce sont les mobilisations les plus larges qui nous permettront de gagner sur nos revendications, les syndicats CGT, Solidaires, FO et FSU appellent les salariés du public, du privé, les retraités, les privés d'emploi à être en grève et dans la rue pour défendre les conquêtes sociales..."

Prochains tests, le 18 octobre pour les retraités et le 12 novembre pour l'Education Nationale.

Ça vous plaît ? Dîtes-le !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Un petit partage ?
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →

Participez à la grande conversation !

Merci de vous identifier pour donner votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.