501 ANS, 502 ANS DU HAVRE ET BLA ET BLA ET BLA

19/10/2017 – Y aura-t-il un 501e anniversaire du Havre en 2018 ? C’est bien tout ce qu’on retiendra du bilan des 500 ans proposé par le Club LH 2017. Mais une question en amenant d’autres, on peut aussi se demander pourquoi les entreprises sont tant soucieuses de s’engager dans un nouvel été.

CONTENU EDITORIAL

L’Impact financé par les 42 entreprises du Club LH 2017 a été officiellement pérennisé. Ceci associé coup de projecteur qu’il a contribué à mettre sur Le Havre aurait dû parachever l’oeuvre de l’association. Pourtant, celle-ci est déjà tournée vers 2018. Pourquoi donc alors que le bilan d’Un Eté au Havre n’est pas encore quantifié ?

A lire: Les entreprises sont très très contentes

D’AUTRES ETES AU HAVRE: UN RÊVE INCONGRU ?

En fait, cette affirmation n’a rien de très surprenant. L’idée de renouveler à un degré moindre l’expérience Un Eté au Havre a fait son chemin. Dans un 1er temps, c’était même l’une des raisons avancées pour retirer les oeuvres installées en mai. On imaginait déjà les remplacer par d’autres en 2018. Depuis, la plupart des oeuvres sont devenues permanentes. Pourtant, la possibilité demeure. En effet, le maire du Havre Luc Lemonnier avait déjà glissé l’idée récemment. Le 28 septembre dernier, il parlait de 2019, année de réception de la coupe du monde féminine de football, comme l’année du 502e anniversaire du Havre. Pas de quoi en faire une certitude non plus…

A lire: En mode Coupe du Monde

Présent dans le Groupement d’Intérêt Public (GIP) Le Havre 2017, on peut imaginer que le Club LH 2017 a plus d’infos que nous sur le sujet. C’est pourquoi son positionnement pour la tenue d’un 501e anniversaire n’est pas à prendre comme une lubie ou une parole en l’air. Toutefois, il est étonnant que ce positionnement ait lieu si tôt. Ou si tard ? Si tôt dans la mesure où le bilan d’Un Eté au Havre n’a même pas été effctué. Si tard parce qu’un nouvel anniversaire ne pourra qu’être que moins tape à l’oeil que celui-ci. En effet, il a tout de même fallu 5 ans pour l’organiser.

APPAREMMENT, LE HAVRE EN A BESOIN

Donc si on suit uniquement le ressenti des principaux acteurs économiques du territoire, Un Eté au Havre a été une réussite. Seulement, rien de tangible ne vient concrètement l’affirmer. Jean Amoyal, fondateur du cabinet d’achitectes éponyme n’est pas de cet avis.

“On se devait de participer activement à ces 500 ans. On ne peut recruter que quand le territoire a une reconnaissance nationale. Il faut une suite festive et ne pas laisser retomber l’attrait qui s’est créé”

Tout un paradoxe havrais… Une ville qui compte 13% de chômage mais dont les entreprises peinent à trouver des employés qualifiés. Au point de devoir faire la pub de leur territoire pour les attirer d’ailleurs. Pourtant, avouons-le, on n’avait pas du tout saisi que les 500 ans du Havre pouvaient revêtir ce caractère. Et plus encore, il se pourrait bien que ça ait marché ! Joël Thomas, directeur général du cabinet Mazars, émet l’hypothèse.

“C’est la 1ere saison où on arrive à recruter sans trop de difficultés sur tous les postes à pourvoir. Ce serait un raccourci facile de l’associer aux 500 ans mais c’est un fait”

UN ETE AU HAVRE AVEC QUOI DEDANS ?

Ainsi, sans en faire une vérité, on peut penser que la Ville du Havre réfléchit à l’idée de renouveler l’expérience. Mais les contraintes de temps feront qu’il ne s’agira pas du même type d’événement. Si le monde économique se met à pousser dans ce sens, l’initiative pourrait bien faire son chemin. Quoique les contraintes de temps ne sont pas les seules à pointer le bout de leur nez d’après Léa Lassarat.

“C’est pour l’attractivité que le Club LH a été créé. Ce sera compliqué de remettre autant d’argent pour faire vivre cet anniversaire mais on est d’accord pour dire qu’il faut que des choses se passent”

La grande question qui se pose alors est: quoi donc ?

“Le financement n’est pas encore défini. On n’a pas non plus défini ce qui serait financé. Il y a des idées mais il faut que les 42 membres du club se mettent d’accord et discutent”

Bon… On va conclure en disant qu’il y aura peut-être un 501e anniversaire… En tout cas, l’association formée par ces 42 grandes entreprises du territoire perdure. Ce n’est pas anodin dans la mesure où elle était censée s’arrêter à l’issue d’Un Eté au Havre. Ce sera vraisemblablement aussi le cas du club TPE/PME et des Ambassadeurs du Commerce.

Comment ça, le discours est vide ? Ne sont-ils pas très contents des 500 ans déjà ?

Sur la photo: l’Impact de Stéphane Thidet

Un petit partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Malfoy

Journaliste passionné, Maxime jongle entre radio, vidéo et presse écrite depuis 7 ans. Et pour ce tout terrain de 30 ans, l'important est de transmettre l'information en direct et sans filtre. C'est pour cette raison que Maxime a lancé Seinomedia.fr en janvier 2017.
View all posts by Maxime Malfoy →